• Les oiseaux du Little River Inn

     

    Dans le jardin du Little River Inn, au nord de la Californie, les rencontres à plumes furent nombreuses. Outre les Colibris d'Anna et les Quiscales de Brewer que je vous ai déjà montrés, voici quelques spécimens d'espèces observées là bas,  déjà connues ou entièrement nouvelles.

    Comme presque partout aux Etats-Unis, le Merle d'Amérique (Merle d'Amérique) est un des premiers à attirer notre attention, perché bien en vue sur les balustrades des terrasses ou affairés à rechercher des limaces et autres invertébrés sur les pelouses.

    American Robin - Little River

     

    On retrouve aussi le Moucherolle noir (Sayornis nigricans), déjà observé plusieurs fois à San Francisco. Profitons-en car plus au Nord nous n'aurons plus l'occasion de le rencontrer. 

    Black Phoebe - Little River Inn

     

    Au fond du jardin, le cri caractéristique et bien européen de la Tourterelle turque me fait lever les yeux jusqu'à la cime des arbres. Il y a bien une tourterelle, que je vous ai déjà montrée dans Invasifs, vous avez dit invasifs ?, mais la vraie surprise se trouve à l'étage en dessous, perchée sur de grands thuyas formant une haie : au début j'ai pensé qu'il s'agissait d'un oiseau que l'on ne voit dans nos contrées que très rarement certains hivers, venu du Grand Nord, j'ai nommé le Jaseur boréal (jamais observé pour ma part), mais non il s'agit de son cousin le Jaseur d'Amérique (Bombycilla cedrorum), plus joliment appelé "Cedar Waxwing" (Jaseur des cèdres) en anglais. Plus méridional que son cousin, le Jaseur d'Amérique est résident à l'année dans la moitié nord des Etats-Unis et le sud du Canada, alors que le Jaseur boréal ne descend dans ces contrées que l'hiver venu. Le plumage du Jaseur d'Amérique a des tons plus chaud que celui du Jaseur boréal, en particulier au niveau de la poitrine et du ventre (brun clair tirant sur le jaune au lieu de gris).

    Cedar Waxwing - Little River Inn

     

    Cedar Waxwing - Little River Inn

     

    Cedar Waxwing - Little River Inn

     

    Le lendemain matin, après avoir profité de la séquence de nourrissage des Blackbirds, je m'attarde sur un bosquet de conifères bien sombres où il me semble avoir décelé du mouvement. Les Mésanges à dos marrons (Poecile rufescens) sont aussi difficiles à photographier qu'elles l'étaient à San Francisco - elles ne tiennent pas en place et s'obstinent à rester dans l'ombre.

    Chestnut-backed Chickadee - Little River Inn

     

    Chestnut-backed Chickadee - Little River Inn

     

    Chestnut-backed Chickadee - Little River Inn

     

    Pour le dernier de la série, je ne pensais pas avoir de photo potable à vous présenter (trop sombres ou floues). Finalement ce n'est pas trop mal, voici donc un Pic chevelu (Leuconotopicus villosus). Sa calotte rouge pâle assez étendue permet de préciser que c'est un juvénile (la femelle adulte a la calotte noire, alors que chez le mâle adulte le rouge se limite à l'arrière de la tête). Un pic assez commun dans toute l'Amérique du Nord, de la taille de notre Pic épeiche.

    Hairy woodpecker - Little River Inn

     

    Hairy woodpecker - Little River Inn

     

    Je ne vous ai pas parlé ici d'un oiseau omniprésent dans les massifs et sur les pelouses de l'hôtel, le Bruant à couronne blanche. Un oiseau que nous reverrons plusieurs fois au cours de notre périple, nous aurons même la chance d'en distinguer plusieurs sous-espèces. Il aura le droit à un article à lui tout seul, lorsque j'aurai fini de trier les photos.

    En attendant je vous donne rendez-vous prochainement à l'ombre des Séquoias des forêts de Redwood.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Novembre à 13:00

    C'est un magnifique voyage que vous avais fais, merci pour toutes ses explications, parfois quand on pense qu'une photo est belle ou ratée, on a des surprises, bonne ou pas.


    Perso, je trouve jolies les photos que vous nous proposez.

    J'ai hâte de revoir d'autres photos de ce magnifique voyage et d'autre de cet oiseau commun mais si beau à voir, hâte de voir ses sous-espèces.

     

    2
    Jeudi 29 Novembre à 18:34

    Coucou,
    Eh bien, en dehors du Jaseur boréal que je connaissais, mais n'ai jamais vu de visu, je ne connaissais aucun des autres oiseaux que tu présentes sur cet article.
    Ils sont tout magnifiques, un régal de découvrir d'autres espèces, parfois proches des notres.
    Merci pour tout ça, et pour ces chouettes photos.
    Bises et bonne fin de soirée

      • Vendredi 30 Novembre à 10:24

        Bonjour Pascale,

        Pour les Jaseurs se sont des Jaseurs d'Amérique, comme expliqué dans l'article. Le Jaseur boréal à cette saison est encore dans le Grand Nord canadien. Bises.

      • Dimanche 2 Décembre à 13:13

        Oups, désolée de ma bévue ;-) Mais bon il lui ressemble un peu tout de même, je me suis laissée emporter par mon enthousiasme ;-)
        Bises Régine et bonne journée

    3
    Jeudi 29 Novembre à 22:58

    Coucou Régine,

    Je me doutais bien qu'on verrai ici le Merle d'Amérique. C'est un bel oiseau et il fait partie de ceux qui me plaisent beaucoup outre atlantique, comme le jaseur forcément mais aussi le pic chevelu. Tiens au fait, as-tu observer des parulines ? 

    Les photos de jaseur sont superbes. 

    Si ce n'était pas un pays de cons, j'irai bien observer les piafous tiens ;-)

    Bonne soirée et bon we à venir.

    Bises

     

      • Vendredi 30 Novembre à 10:13

        Hello Nath,

        Pour les Parulines, j'en ai vu surtout à Crater Lake dans l'Orégon (ce sont des oiseaux qui demande de la patience, là on est resté 3 jours au même endroit). Certaines sont déjà sur Oiseaux.net et sur le forum, où Jean m'a aidé à confirmer les identifications.

        Les jaseurs, il y aura d'autres photos, on les a rencontré plusieurs fois toujours avec le même bonheur. Et je crois qu'on verra aussi les ailes et le dos, ici il montre seulement son bidou soyeux.

        Pour les américains, c'est vrai que leur président ne montre pas l'exemple, mais franchement je ne pense pas que le pourcentage de cons soit plus élevé qu'ailleurs. Certaines de leurs actions pour protéger la nature sont même admirable (je ne parle pas des actions de Trump et de sa clique évidemment).

        Bises et bon week-end.

      • Vendredi 30 Novembre à 20:12

        Coucou Régine,

        Cela fait un petit moment que je ne suis pas allée sur Oiseaux.net. Je vais aller y faire un tour. 

        Je pensais que les parulines étaient assez dociles ?! Oh oui, les ailes du Jaseur d'Amérique, même si son bidou est joli, c'est pas courant de voir ses ailes.

        Quand je parle des américains, je ne parle pas des gens mais du gouvernement bien sûr et de ce qu'ils font pour pour faire entrer les touristes sur leur territoire. Bientôt ils iront te mettre un doigt où je pense pour dire si tu peux rentrer chez eux ou pas ! 

        Mais sinon oui, il y a des coins extra où j'irai bien et heureusement qu'il y a des gens actifs pour préserver tout ça. Mais comme tu dis, les cons sont partout, à commencer par tous mes voisins .... 

         

        Bon week-end à toi aussi, pas très joyeux d'ailleurs vu la météo. 

        ps : tu as du recevoir un mail pour ton abonnement :) Du coup tu as déjà le lien du blog dans ma réponse. 

        Je t'embrasse. 

         

    4
    Samedi 1er Décembre à 06:29

    Whaouw tu es véritablement une experte en ornithologie sur ce continent ! j'aime tes nouvelles rencontres à plumes, merci Régine.

      • Samedi 1er Décembre à 18:17

        Merci Philippe pour ton commentaire. C'est surtout beaucoup de temps passé dans les guides ornitho et sur les sites Internet spécialisés, ainsi que les échanges avec les experts d'Oiseaux.net pour les identifications un peu difficile ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :