• Angoulême au fil des saisons

     

    Voici une nouvelle série de photos prise à Angoulême, dans le département de la Charente, cette fois durant l'année 2020. Malgré les péripéties sanitaires, les confinements et autres interdictions de circulations, j'ai quand même réussi à y aller 3 fois dans l'année.

    Janvier, juste après le nouvel an

    On commence par une promenade "by night", avec le conservatoire du Grand-Angoulême (un ancien collège jésuite revisité dans les années 1980, lors de la création du conservatoire, avec l'ajout d'une structure en verre), et les Halles d'Angoulême, décorées pour les fêtes de fin d'année.

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Il faisait beau en ce début 2020, ça donnait envie d'aller se promener, direction la Charente, en passant par la nouvelle passerelle de la gare. Cette passerelle, qui relie le parvis de la gare à la médiathèque et au quartier de l'Houmeau, est à Angoulême ce que le téléphérique des Capucins est à Brest : un projet qui a mis des années à voir le jour, et dont le but était de désenclaver certains quartiers. Finalement inaugurée en mai 2019, la passerelle d'Angoulême est un chouette moyen pour rejoindre plus rapidement les berges du fleuve depuis le quartier de Bel-Air. Au passage, j'aperçois un Ouigo qui rentre en gare. Rien d'extraordinaire me direz-vous, mais souvenez-vous, nous connaissions fin 2019-début 2020 une période de grève contre une certaine réforme des retraites, passée au second plan depuis… Aucun train ne s'était arrêté en gare d'Angoulême pendant des semaines.

    Angoulême au fil des saisons

     

    Les traces du passé industriel d'Angoulême sont encore bien visible, en particulier vers les bords de la Charente. Angoulême était connue pour la qualité de son industrie papetière, qui perdura jusque dans les années 1960. Certains bâtiments semblent abandonnés, d'autres sont progressivement intégrés dans des projets du Pôle Image (la BD et le cinéma d'animation ont remplacé la fabrication du papier)… Ce matin là le ciel bleu se reflétait dans les eaux de la Charente, qui coule paresseusement au pied de la citadelle d'Angoulême.

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Juin : un air de fin du monde 

    Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, à chaque fois que des restrictions de circulation étaient levées, il faisait un temps pourri. Début juin 2020, on venait d'obtenir l'autorisation de dépasser les 100 km autour de notre domicile. Les bars et les restaurants rouvraient, avec des protocoles sanitaires stricts. La ville d'Angoulême, vidée de ses étudiants suite au confinement du printemps, semblait déserte. C'est du moins comme cela que je l'ai perçue. Petite balade en passant par les Halles, la rue des Arceaux, l'Hôtel de Ville, la Cathédrale Saint-Pierre (en travaux, il faudra que j'y retourne quand ce sera terminé), l'ancien couvent des Cordeliers (visiblement j'ai raté le vitrail du pignon, c'est comme ça quand on se promène au hasard)…

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Août : une soirée tout en couleur

    Fin de l'été, on pensait se diriger vers une rentrée à peu près normale, même les arbustes avaient fleuris. Petit circuit du quartier de Bel-Air jusqu'à l'église Saint-Jacques de l'Houmeau, en passant par la passerelle de la gare et l'Alpha, la médiathèque d'Angoulême.

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    Angoulême au fil des saisons

     

    On se retrouve dans quelques jours pour la visite d'un joli village de l'Angoumois. En attendant, portez-vous bien et faites attention à vous !


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Mars à 18:34

    C'est toujours agréable de venir découvrir tes articles, de jour comme de nuit, tes photos sont magnifiques.

    Angoulême, me semble une ville agréable à vivre.

    2
    Dimanche 7 Mars à 21:03

    Je découvre cette ville grâce à tes photos car je ne la connais pas du tout ! 

    Merci et bonne semaine. 

    3
    Jeudi 11 Mars à 22:33

    Bonjour,

    Bien agréable de te suivre dans une ville inconnue depuis un fauteuil devant l'ordi.

    Merci pour ce partage.

    Bonne soirée. Amicalement. Huguette

      • Jeudi 11 Mars à 22:51

        Bonsoir,

        Et oui avec la situation actuelle, il nous reste Internet pour voyager un peu…

        J'ai découvert les Charentes il y a peu de temps, depuis que ma fille fait ses études à Angoulême, c'est un plaisir d'y aller plusieurs fois par an !

        A bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :