• Une semaine à Deshaies

     

    Comme cette année la plupart d'entre nous n'a pas pu profiter de l'été pour voyager au loin, je vous propose en cette période de rentrée de partir pour quelques temps en Guadeloupe. Les photos de cet article et des suivants ont été prises en mars 2019, un an avant la fin du monde d'avant.

    Comme en 2017, nous avons séjourné au Jardin des Colibris à Deshaies, au nord-ouest de Basse-Terre. Pour commencer voici quelques un des oiseaux et autres bêtes rencontrés près de notre logement, pas forcément les plus assidus pour réclamer de la nourriture ou venir aux mangeoires à sucre (je pense aux Sucriers à ventre jaune, aux Sporophiles rougegorge ou Pères noirs et bien sûr aux Colibris madères, espèces que l'on avaient toutes abondamment photographiées lors de notre précédent séjour) mais des espèces plus discrètes (quoique ça dépend lesquelles).

    Voici d'abord un petit Sporophile cici (Tiaris bicolor), une femelle ou un juvénile, car le mâle a la tête, le cou et la poitrine noire. Ce passereau discret se nourrit de graines, essentiellement de graminées, d'où son surnom de "mangeur d'herbe". L'individu ci-dessous nous a fait une belle démonstration de sa technique de récupération de graines à l'intérieur d'une herbe. Vous pouvez être tranquille si vous en voyez près des habitations, ils viennent rarement mettre le bazar sur votre plan de travail en votre absence, contrairement aux Sporophiles rougegorge.

    Une semaine à Deshaies

     

    Une semaine à Deshaies

     

    Le Trembleur brun (Cinclocerthia ruficauda) est bien moins discret. Déjà il est beaucoup plus grand, de la taille d'un merle, et puis il s’intéresse de près à tout ce que vous mangez (surtout les fruits). Sa queue dressée et son tremblement caractéristique, ailes alternativement pendantes puis remontées, fait qu'on ne peut le confondre avec aucun autre oiseau dans cette partie des Antilles. C'est un oiseau typique de la forêt humide, qui se plaît bien au Jardin des colibris, où la végétation est aussi luxuriante que dans les forêts du centre de Basse-Terre.

    Une semaine à Deshaies

     

    On est toujours content de pouvoir photographier un Saltator gros-bec (Saltator albicollis), car sa discrétion et sa couleur mimétique qui le rend indétectable dans le feuillage le font souvent passer inaperçu, surtout lorsqu'on est entouré d'une troupe de Sucriers à ventre jaune qui captent toute l'attention du photographe. On verra aussi des Saltators gros-bec au Jardin Botanique de Deshaies, dans de meilleures conditions.

    Une semaine à Deshaies

     

    La Guadeloupe c'est aussi les poules en liberté, redoutables prédateurs de scolopendre (la seule bestiole vraiment désagréable de l'île avec les moustiques). Le Jardin des colibris hébergent plusieurs poules et coqs, partagés avec le voisinage. Certaines sont accompagnées de petits poussins trop craquants. La destination est à évitez pour ceux qui ne supportent pas d'être réveillés par le chant du coq ! 

    Une semaine à Deshaies

     

    Une semaine à Deshaies

     

    Au bord du chemin qui mène au Jardin des Colibris, une friche herbacée offre un terrain de chasse de premier choix aux Tyrans gris (Tyrannus dominicensis), de gros passereaux insectivores que l'on avait déjà vu ici deux ans avant, ce qui n'est pas étonnant car l'oiseau est très territorial. La nidification commence en mars aux Antilles, les 2 individus observés étaient selon toute probabilité un couple envisageant de fonder une famille dans les alentours. Pour plus d'informations sur l'espèce, voir la fiche espèce sur Oiseaux.net

    Une semaine à Deshaies

     

    Une semaine à Deshaies

     

    Lors de ce nouveau séjour nous n'avons pas observé beaucoup de nouvelles espèces d'oiseaux, déjà sur une île le nombre d'espèces est en général plus faible que sur le continent (en Guadeloupe 271 espèces différentes ont été répertoriées, contre 578 en France métropolitaine et 1109 au Mexique, pour rester en Amérique centrale), et puis là n'était pas le but principal de nos vacances pour cette fois. Voici donc la nouvelle espèce que nous avons pu furtivement apercevoir au Jardin des colibris cette semaine là : il s'agit du Merle à lunettes (Turdus nudigenis), ainsi nommé à cause de son cercle oculaire jaune vif. Ce merle est assez commun dans les plaines boisées du nord de l'Amérique latine (de la Colombie au Brésil) ainsi qu'aux Petites Antilles. La Guadeloupe, où il est peu commun, semble être la limite nord de sa répartition. Alors bien sûr j'aurais préféré rencontrer la Grive à pieds jaunes, endémiques de 4 îles des Petites Antilles (Guadeloupe, Montserrat, Saint-Lucie et la Dominique), mais le Merle à lunettes c'était bien aussi ! Les photos ne sont pas extraordinaires mais ce sont les seules que nous avons pu prendre. Il n'est pas repassé le reste de la semaine.

    Une semaine à Deshaies

     

    Une semaine à Deshaies

     

    Au Jardin des colibris, il n'y a pas que des oiseaux, on rencontre aussi des Bernard l'hermite terrestres de belle taille. Aux heures chaudes de la journée ils se cachent sous les cases ou dans les feuilles mortes. On les aperçoit plutôt en début de matinée ou en soirée, quand ils sortent à la recherche de nourriture. Presque tous les aliments font l'affaire, fruits, légumes, charogne, déchets animaux et végétaux (enfin ce n'est pas une raison pour lancer n'importe quoi dans la nature : notre crustacé à coquille ne mange pas les bouteilles vides, les papiers gras, les masques usagés, les mégots etc.). Adultes, ces Bernard l’hermite peuvent vivre à plusieurs kilomètres de la mer, et n'y retournent que pour se reproduire. Ils ont l'air lents comme ça, mais attention, ils peuvent avoir disparu le temps d'aller chercher l'appareil photo !

    Une semaine à Deshaies

     

    Lorsque vient le moment de la ponte, madame Bernard l'hermite se rendra à la plage. A Deshaies, elle aura l’embarra du choix, tout comme nous. La plus grand plage de Deshaies (et de Guadeloupe) est celle de Grande Anse. Sable fin couleur caramel, palmiers, eau à température idéale, en arc de cercle sur un kilomètre de long, chacun pourra y trouver un coin tranquille où poser sa serviette.

    Une semaine à Deshaies

     

    Une semaine à Deshaies

     

    La semaine passe vite, le dernier soir nous avons le droit à un magnifique cocher de soleil depuis notre terrasse. C'est sûr, si nous en avons la possibilité, nous reviendrons au Jardin des Colibris ! 

    Une semaine à Deshaies

     

    Le lendemain, avant de nous rendre à l'aéroport, une pause pique-nique à la plage d'Anse Caraïbe sur la commune de Pointe-Noire (ce n'est pas le chemin le plus court mais l'endroit est vraiment tranquille). Cette fois ci il n'y avait pas de Pélicans, seulement des Sternes au loin sur les bouées et les barques.

    Une semaine à Deshaies

     

    Dans les prochains articles, nous irons nous promener au Jardin Botanique de Deshaies, situé à deux pas du Jardin des Colibris. En attendant, je souhaite une bonne rentrée à tous ceux qui reprennent le chemin de l'école, du bureau ou de toute autre activité.


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Août à 17:56

    BONJOUR

    ça fait plaisir de voir des coins que l'on connais bien ....j'ai mes amis qui habite pas loin a St Rose

    on y allait tout les 2 jours ,je me suis bien régalé dans se parc beaucoup de fleurs ,beaucoup d'oiseaux

    a tu vue la maison de Coluche ?

    http://zette73.eklablog.com/guadeloupe-les-orchidees-no4-a132633406 si tu veux faire un tour ....  chez Deshaies

    http://zette73.eklablog.com/les-loriquets-de-guadeloupe-2017-no1-a132737820 la tu rixe de me voir avec les oiseaux sur la tête  (rire)

    passe une bonne journée gros bisous

      • Lundi 31 Août à 10:36

        Bonjour Zette,

        Merci pour les liens vers tes articles, je me suis régalée, entre les fleurs, les oiseaux (où j'ai retrouvé mes amis les Pélicans et tous les autres) et la Pointe des Châteaux ! Sainte-Rose c'est sympa aussi, on avait fait une sortie en bateau dans le lagon depuis le port, tu peux voir les photos ici : http://lepigeonmigrateur.eklablog.com/passion-bleue-caraibe-a132353914.

        Bonne semaine 

    2
    Dimanche 30 Août à 20:20
    Red Sierra
    Bonjour, toujours sympa de voyager sur la côte ouest de la Guadeloupe.
      • Lundi 31 Août à 10:41

        Bonjour,

        Merci pour votre commentaire, je suis allée sur votre blog, il est très bien fait avec de beaux articles sur la Guadeloupe (je n'ai pas encore regardé le reste). J'ai mis un commentaire mais je ne sais pas s'il est passé.

        Bonne semaine.

    3
    Lundi 31 Août à 09:43
    instructif ton blog bonne journée
      • Lundi 31 Août à 10:25

        Merci !

        Bonne semaine à toi aussi.

    4
    Mardi 1er Septembre à 18:38

    Bonjour Régine, tu nous fait voyager, tu nous fait rêver ! comme je ne voyage plus beaucoup je profite des jolis souvenirs imagés que tu rapportes... bravo pour la très belle variété d'espèces photographiée, je n'ai pas de préférence particulière. Belle semaine, bise.

    5
    Mercredi 2 Septembre à 06:39

    bonjour Régine

    encore une belle série d'oiseaux pas connu chez nous, ce sont de belles découvertes...

    bonne journée, bises, maurice

    6
    Mardi 20 Octobre à 22:57

    Bonsoir Régine,

    Quelle bonne idée de retourner en Guadeloupe, mais en ce qui me concerne sans les plages bondées. Les jardins botaniques me vont mieux, surtout avec toutes les espèces qu'on peut y rencontrer. Le Sporophile  est adorable et le trembleur est de toute beauté même sans couleurs flashies.

    Les poussins ont tout compris pour être au chaud et en sécurité ;-)

    Bises

      • Vendredi 23 Octobre à 23:04

        Oh pour les plages il y a de quoi faire en Guadeloupe sans être les uns sur les autres. Celle sur la photo (Grande-Anse) est tellement grande, la seule difficulté est de se garer à proximité. La dernière photo aussi, c'est au bord d'une plage, le sable y est certes moins beau qu'ailleurs, mais ici il est courant au moins en semaine d'y croiser plus de Pélicans, de Poules et de Tourterelles que d'humains. Astuce pour la Guadeloupe : éviter les semaines de vacances scolaires de la métropole, et pour la fréquentation, et pour les prix des billets et hébergement !

        Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :