• Orthographe et Noms d'Oiseaux

     

    Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Cette semaine le thème est l’orthographe.

    J'aurais pu vous parler seulement des fautes d'orthographe, et d'autres petites choses comme les erreurs de typographie, mais j'ai en plus voulu étendre le sujet vers le principal thème de mon blog : l'ornithologie. Vous ne voyez sans doute pas le rapport pour l'instant ...

    Pour moi, une orthographe correcte est indispensable, d'une part par respect pour le lecteur, et d'autre part parce que l'orthographe permet à tous ceux qui communiquent par écrit dans la même langue de se comprendre facilement. Bien sûr, tout le monde peut faire des fautes de temps en temps mais certains ne font aucun effort pour ne pas en faire en particulier sur les réseaux sociaux. Trop de fautes nuisent à la compréhension du message, et dans ces conditions j'ai tendance à ne pas lire. C'est celui qui émet un message qui doit s'assurer qu'il est intelligible.

    En plus de l'orthographe, il y a 2 choses qui m'agacent particulièrement sur les réseaux sociaux et certains sites Internet : les fautes de typographie (par exemple en français on ne met pas d'espace avant une virgule, par contre on en met une avant le point d'exclamation et avant les deux-points) et l'écriture dite "non sexiste" (comme ce début de phrase trouvée sur le site d'une université parisienne : "Futur.e.s bachelier.e.s ou étudiant.e.s [...] vous êtes amené.e.s à saisir vos vœux") que je trouve totalement grotesque et illisible.

    Comme je l'ai écrit plus haut, l'orthographe est donc un langage commun que nous partageons avec ceux qui nous lisent.

    Pour décrire le vivant et les différentes espèces de plantes et d'animaux, les scientifiques ont aussi adopté un langage commun (et international) : la classification binomiale, formée à partir du Latin. Chaque espèce possède un nom composé de 2 mots, le premier désigne le genre et prend forcément une majuscule, le second désigne l'espèce et commence par une minuscule.

    Par exemple les 2 espèces de Pinson que l'on observe en France, le Pinson des arbres (sédentaire) et le Pinson du Nord (hivernant) sont cousin et appartiennent au même genre (Fringilla) mais pas à la même espèce :

    Noms d'Oiseaux

    Pinson des arbres - Fringilla coelebs

     

    Noms d'Oiseaux

    Pinson du Nord - Fringilla montifringilla

     

    Comment nommer les sous-espèces ?

    Les populations de certaines espèces d'êtres vivants séparées à un moment donné de leur évolution par une barrière géographique peuvent avoir donné naissance à des sous-espèces. Le nom de la sous-espèce est ajouté après le nom de l'espèce, en 3ème position.

    Généralement la première sous-espèce décrite par les scientifiques porte un nom de sous-espèce identique à celui de l'espèce, on dit que c'est la sous-espèce nominale. Par exemple Aegithalos caudatus caudatus désigne la sous-espèce nominale de la Mésange à longue queue. Cette espèce a été décrite par Linné en 1758. C'est ce même Linné, naturaliste Suédois, qui a fondé les bases du système moderne de la nomenclature binominale. En Suède les Mésanges à longue queue ont la tête toute blanche, ce sont celles décrites par Linné :

    Orthographe et Noms d'Oiseaux

    Mésange à longue queue "Nordique" - Aegithalos caudatus caudatus

     

    Parfois ces Mésanges à longue queue dites "nordiques" nous rendent visite en France durant l'hiver (c'est la cas de celle ci-dessus photographiée au Jardin des Tuileries à Paris en janvier 2011), mais la sous-espèce de Mésange à longue queue que l'on rencontre normalement chez nous a elle la tête barrée d'un large bandeau noir, et se nomme Aegithalos caudatus europaeus :

    Noms d'Oiseaux

     Mésange à longue queue "Européenne" - Aegithalos caudatus europeus

     

    Cette nomenclature commune à tous les naturalistes permet d'échanger facilement même s'ils ne viennent pas du même pays et qu'ils ne parlent pas la même langue. Cela permet aussi de s'en sortir avec des guides d'identification en anglais (pour beaucoup de région du monde, aucun guide ornithologique n'est disponible en français), et de trouver facilement des informations sur le Web au sujet d'une espèce. En particulier, je me sers du nom latin de l'espèce pour rechercher des sources documentaires sur les oiseaux du Pérou lorsque je rédige des fiches pour le site oiseaux.net. C'est beaucoup plus efficace que l'utilisation des noms locaux. En effet, en Amérique du Sud, suivant les régions, le nom d'un oiseau en espagnol varie énormément : par exemple la Sarcelle tachetée (Anas flavirostris) se nomme en principe Cerceta barcina en espagnol, mais au Pérou on l'appelle Pato barcino, alors qu'au Chili c'est Pato jergon chico.

     

    Orthographe et Noms d'Oiseaux

    Sarcelle tachetée - http://www.oiseaux.net/oiseaux/sarcelle.tachetee.html

     

    Pour finir cette article, je voudrais vous parler de ma méthode de nommage des photos, qui me permet de les classer facilement et surtout de les retrouver (je ne suis pas très organisée, alors il faut bien avoir des méthodes). Pour cela je me suis inspirée d'un article paru dans la revue d'astronomie Ciel et Espace il y a quelques années. Chaque photo que je souhaite conserver est nommée de la façon suivante : Objet_Lieu_Date_XXXX où l'objet est par exemple le nom de l'espèce d'oiseau photographiée (en français, je ne parle pas couramment la nomenclature binomiale de Linné), le lieu indique l'endroit où a été prise la photo, la date est la date de la prise de vue au format AAAAMMJJ, et les 4 derniers caractères correspondent au 4 derniers chiffres du fichier original, ce qui permet de retrouver ce dernier en cas de besoin.

    Par exemple la photo ci-dessous se nomme  ChevecheAthena_ArcySteRestitue_20120616_1445.jpg :

    Noms d'Oiseaux

     Chevêche d’Athéna, photo prise à Arcy Sainte Restitue (02) le 16 juin 2012

     

    J'espère que ces digressions sur les noms d'oiseaux en partant de l'importance de l'orthographe comme langage commun vous auront intéressé.

    Pour lire les autres participations de la semaine à l'événement #CoulissesDuBlog, allez sur ce lien : http://www.trucsdeblogueuse.com/coulissesdublog3 .

    Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : http://www.trucsdeblogueuse.com/evenement-coulisses-du-blog-2017

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Janvier à 10:25

    Bon jour (séparation volontaire de bon et de jour de ma part ;-) Régine,
    Ah là, je crois que tu en demandes vraiment beaucoup, déjà en matière d'orthographe, mais si en plus tu y ajoutes la typographie... (beaucoup je pense ne sauront même pas ce que signifie ce mot).
    Je ne suis pas exempte de fautes, qu'elles soient de frappe si je n'ai pas pris le temps de me relire, ni même d'orthographe c'est évident, mais comme toi j'accorde une grande importance à ce sujet, et comme toi également, parfois, je ne parviens même pas à déchiffrer ce qui ne me donne pas vraiment envie de lire.
    Je crains malheureusement que l'orthographe ne soit plus une priorité dans notre système instructif (je n'aime pas le mot éducatif dans ce domaine) quand je vois les projets de lois divers et variés pour la simplifier à un point parfaitement ridicule à mon sens. Quant au vocabulaire acquis, je n'en parle même pas ;-(
    Cela étant dit, j'ai apprécié ton article et également les superbes photos qui l'illustrent.
    Merci pour tout ça.
    Bises et bonne journée
     

      • Mardi 24 Janvier à 14:07

        Bonjour Pascale,

        Merci d'être passée. Pour ton "Bon jour" en 2 mots ne t'en fait pas j'avais compris depuis longtemps, tu nous souhaites un bon jour c'est d'ailleurs comme ça que ça devait s'écrire autrefois. Effectivement l'école et les programmes scolaires actuels n'aident pas nos enfants à acquérir une orthographe correcte (je ne demande pas la perfection mais il y a quand même un minimum : ma grand-mère qui avait arrêté l'école à 11 ans pour s'occuper de ses frères et sœurs faisaient moins de fautes que certaines personnes de nos jours). Je suis bien contente que ma dernière fille soit en 2nde et ait échappé à la dernière réforme du collège ...

        Bises et à bientôt.

    2
    Mardi 24 Janvier à 14:33

    Coucou Régine,

    Oui nous allons bien, merci. Un peu fatigués ces derniers temps. Et oui, je veux bien les photos hi hi hi !!! 

    Elle s'oublie vite notre belle langue de Molière et pour que cela passe inaperçu on mélange celle de Shakespeare avec. Ce qui est complètement stupide à mon avis, pour ne pas dire débile. Les fautes pourraient me gêner un peu moins (si ce sont vraiment des fautes d'inattention ou de frappe) que le manque de respect de la typo. Une phrase sans point ou sans majuscule..... cela me met hors de moi. "On" part du principe qu'écrire avec un clavier excuse tout. Quand tu vois un pseudo sans majuscule dans un commentaire, juste ça, tu as tout compris. 

    Pour nos amis chéris piafous, le fait de commencer une cherche sur une espèce par son nom latin est bien sûr la seule à faire. Les taxons anglais n'arrêtent pas de bouger, un peu moins les nôtres je crois. Enfin, même si mes profs m'ont fait détester le latin, c'est bien la seule base à avoir.

    Aegithalos caudatus caudatus est trop mimie ! 

    Bonne journée Régine, je t'embrasse bien fort. 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :