• Les oiseaux du cerro Santa Lucia

     

    Si j'écrivais que la petite merveille que vous découvrirez ci-dessous est le premier oiseau que nous avons rencontré à Santiago du Chili, ce ne serait pas tout à fait vrai. Sur la Plaza de Armas, il y avait des Pigeons bisets domestiques et des Moineaux domestiques, comme dans bien des villes du monde. Le moineau a été introduit au Chili en 1904 d'après le guide Birds of Chile ...

    C'est sur la colline de Santa Lucia que nous croiseront nos premiers oiseaux véritablement chiliens. Dès l'entrée du parc, on remarque de magnifiques massifs d'Aloé arborescente, d'où s’échappe un léger bruissement. Il ne me faut pas trop longtemps pour en découvrir les auteurs, de charmants colibris que l'on trouve difficilement ailleurs puisqu'il s'agit de Colibri du Chili (Sephanoides sephaniodes). Il n'est cependant pas tout à fait endémique puisqu'on le trouve aussi dans certaines régions d'Argentine. Au centre du Chili, c'est le colibri le plus commun. Pour un colibri, il assez facile à photographier, sauf si l'on tient à capturer l'éclat couleur de feu de sa calotte, visible seulement en vue de dessus et sous un angle d'éclairage particulier. La tâche blanche derrière l’œil est par contre très voyante, même lorsqu'il est en vol.

    Colibri du Chili

     

    Colibri du Chili

     

    Colibri du Chili

     

    Colibri du Chili

     

    Colibri du Chili

     

    Au Cerro Santa Lucia, on grimpe des escaliers, on redescend, on remonte, pour admirer les différents points de vue sur la ville. J'avais d'abord repéré ces tourterelles depuis une terrasse en contrebas. Comme elles étaient occupées à faire leur toilette et ne semblaient pas décidées à bouger, je suis remontée d'un niveau ou deux pour les avoir à hauteur d'appareil photo. Après vérification, il s'agit d'une espèce déjà rencontrée au Pérou, lors de notre voyage en 2015 : la Tourterelle oreillarde (Zenaida auriculata), dont j'avais à l'époque rédigée la fiche descriptive sur Oiseaux.net.

    Tourterelle oreillarde

     

    En redescendant vers la sortie, en sous-bois, un bruit caractéristique m'attire : ça grattouille dans les feuilles mortes, et ça discute aussi. Les cris sont différents de ceux de notre Merle noir, mais le comportement est semblable. Il s'agit bien d'un merle, le Merle austral (Turdus falcklandii). On trouve cette espèce de merle au Chili, en Argentine et aux Îles Falkland (d'où il tire son nom scientifique). Pour en savoir plus, c'est ici : http://www.oiseaux.net/oiseaux/merle.austral.html.

    Merle austral

     

    Merle austral

     

    Merle austral

     

    Voilà pour les oiseaux vus lors de notre premier jour à Santiago. Le deuxième jour, en route pour visiter quelques musées, nous reverrons les Merles australs et les Tourterelles oreillardes mais aussi quelques nouvelles espèces. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Août à 17:32

    BONJOUR

    Une bien belle série  sur ses oiseaux

    les colibris n’ont pas du tout la même couleur que ceux du Sénégal ,c'est un oiseau que j'aime beaucoup

    bonne semaine bises

    2
    Lundi 5 Août à 18:11

    Coucou Régine,
    Comme toujours de très jolies photos avec les oiseaux dans un bel environnement.
    Ils sont vraiment fascinants ces petits Colibris, j'adore les bouille qu'il fait sur les photos 2 3 et 4.
    Bises et bonne soirée

    3
    Nath
    Lundi 5 Août à 21:50

    Coucou Régine,

    Voilà une rencontre pour débuter la série oiseaux extraordinaire. Bravo pour ces photos, toutes plus belles les unes que les autres. C'est vrai que c'est une petite merveille, quelle bouille ;-) Colibris et souimangas, nouveau monde et ancien monde et pourtant tous deux raffolent du nectar des fleurs, comme le Souimanga à longue queue qu'on trouve toujours sur des Aloès.

    Ce merle est très joli. 

    Merci pour ce début très appétissant ! Bises et bonne soirée.

    4
    Mardi 6 Août à 10:56
    Daniel

    Bonjour Régine,
    Ils sont tout mignon ces petits colibris lol
    De beaux oiseaux qui nous rappellent que nous ne sommes pas
    les seuls êtres à vivre sur cette planète
    Bonne continuation !
    Daniel biggrin

    5
    Mercredi 7 Août à 06:01

    5* tu me fais voyager, appréciant la belle nature... bonjour Régine, ta photo numéro 2 est incroyable de piqué mais les autres découvertes sont toutes très bien composées, tes articles sont toujours très documentés d'informations, merci.

    6
    Mercredi 7 Août à 08:15

    bonjour Régine

    encore une très belle série....comment ne pas flasher sur ce magnifique colibrie...belle réussite bravo !!!

    passe une bonne journée, bises, maurice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :