• Santiago du Chili

     

    Ce vendredi 12 juillet 2019, il est 23h, je suis avec ma fille Charlotte à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Nous venons d'embarquer pour un vol de 14h à destination de Santiago du Chili. Notre but, une destination hors du commun, la mystérieuse Île de Pâques, que Charlotte rêve de visiter depuis qu'elle est petite.

    Arrivée à Santiago le lendemain matin, nous y restons 2 jours histoire de visiter un peu et de s'habituer au décalage horaire. Le Chili est un pays qui ne pose pas de problème particulier aux touristes : pas de maladies tropicales, routes en bon état (on peut louer une voiture sans danger), carte bancaire acceptée presque partout etc. Il faut juste s'habituer à leur monnaie dont la plus petite coupure est le billet de 1000 pesos (environ 1,25 euros) et ne pas oublier qu'en juillet là bas c'est l'hiver !

    Comme de nombreuses villes fondées par les Espagnols, Santiago du Chili possède sa "Plaza de Armas" entourée de plusieurs bâtiments historiques, dont la cathédrale que vous pouvez voir ci-dessous. A Santiago, bâtiments modernes et historiques se côtoient sans que cela semble choquer.
      

    Santiago du Chili

     

    Dès la fondation de la ville, au XVIe siècle, la décision est prise de construire une église sur le côté nord de la Plaza de Armas. Cependant la cathédrale que l'on voit de nos jours est loin d'être la première édifiée à cet endroit. L'église, rapidement devenue le siège du diocèse de Santiago, fut détruite par des séismes et reconstruite plusieurs fois au cours des siècles.

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Autour de la Plaza de Armas, un curieux mélange d'architecture, mêlant bâtiments modernes et plus anciens. Ces passerelles étonnantes étaient à l'ombre, on n'a pas traîné, pas encore habituées aux températures un peu fraîches de l'hiver chilien.

    Santiago du Chili

     

    La Casa Colorada est un des plus vieux bâtiments de Santiago. Située à quelques pas de la Plaza de Armas, elle fut construite à la fin du XVIIIe siècle. Il s'agit maintenant un musée appartenant à la ville de Santiago.

    Santiago du Chili

     

    Dans la même rue, l'église de la Merced se détache dans la lumière hivernale, comme en trompe l’œil sur la façade d'une tour de verre. L'intérieur mérite une courte visite, en particulier pour la statue auréolée de lumière de la Vierge située au dessus de l'autel. Ce n'est cependant pas l'église que j'ai préférée, les couleurs pastels dans les tons roses et jaunes de la décoration intérieure lui donnant un aspect un peu kitsch à mon goût.
     

    Santiago du Chili

     

    Non loin de là se dresse la colline du cerro Santa Lucia. C'est sur cette colline que le conquistador espagnol Pedro de Valdivia, à la tête de 150 hommes, fonde la ville de Santiago en 1541. Manquant de moyens humains et logistiques, harcelé par les Amérindiens, il parvient cependant à établir une colonie au Chili et en est nommé Gouverneur par le roi d'Espagne. Ne souhaitant pas s'arrêter en si bon chemin, il part avec ses hommes à la conquête du sud du Chili, patrie du peuple Mapuche qui avait déjà résisté avec succès aux Incas. La légende raconte qu'il finira dépecé vif lors d'une embuscade tendu par les Mapuches ...

    La colline de Santa Lucia constitue de nos jours un espace vert agréable et fleuri, parsemé d'escaliers, fontaines, chapelles et autres monuments commémoratifs. Elle offre de magnifiques points de vue sur la ville, et lorsque le temps le permet, sur la Cordillère des Andes. C'est ici que j'ai photographié mes premiers oiseaux chiliens.

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Au pied de la colline se trouve les quartiers de Lastarria et Bellavista, de part et d'autres du Rio  Mapocho, le cours d'eau tumultueux qui traverse la capitale chilienne. Ces quartiers sont le rendez-vous des étudiants, des artistes et des intellectuels, en leur temps une pépinière d'opposants à la dictature de Pinochet. C'est à Bellavista que l'on trouve la Chascona, une des demeures du poète et prix Nobel de littérature Pablo Neruda. La maison a été transformée en musée et se visite (mais photos interdites à l’intérieur). A ne pas manquer si vous séjournez à Santiago.

    Ci-dessous la petite église de la Vera Cruz dans le quartier de Lastarria, et la fontaine Alemana, dans le Parque Forestal, un espace vert qui longe le Rio Mapocho. Cette fontaine fut offerte par la communauté allemande à l’occasion du centenaire de l'indépendance du Chili, en 1910.
     

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    L'avenue Libertador Bernardo O'Higgins est une des principales artères du centre de Santiago. Le long de cette avenue, on trouve en particulier le tristement célèbre palais de la Moneda, siège du gouvernement. Les images de son bombardement lors du coup d'Etat du général Pinochet le 11 septembre 1973 furent diffusées sur les télévisions du monde entier, tandis qu'entre ses murs le président Salvador Allende mettait fin à ses jours. Heureusement le Chili a maintenant tourné la page de cette sombre période de son histoire.

    Bien d'autres bâtiments bordent l'avenue, comme l'Université Catholique du Chili, un square aux jardinières un peu étranges, et une des plus anciennes églises de Santiago, l'église San Francisco de Almeda, dont une grande partie de la structure a miraculeusement survécu aux séismes qui secouent régulièrement la région.

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Santiago du Chili

     

    Le Musée chilien d'art précolombien, situé près de la Plaza de Armas, est un des musées à ne pas rater à Santiago. Au sous-sol sont présentés les différentes cultures précolombiennes du Chili, du nord au sud en passant par l'île de Pâques. Statues, poteries, textiles, et même les plus anciennes momies du monde, appartenant à un peuple qui vivait aux confins du désert de l'Atacama. Les statues de bois du peuple Mapuche sont particulièrement impressionnantes.

    Santiago du Chili

     

    Le premier étage présente des objets et œuvres provenant des différentes cultures d'Amériques du Sud, de la Terre de Feu au Mexique en passant par les Caraïbes. Un ensemble très intéressant, bien présenté et didactique.

    Dans les prochains articles, nous ferons connaissances avec quelques oiseaux rencontrés dans la capitale chilienne.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Août à 05:15

    5* bonjour Régine, tu nous fais voyager, tu nous fais rêver... dépaysement garanti dans ce voyage, ma fille est actuellement en Colombie.  Ma découverte de l'Argentine, l'année dernière, m'a ouvert les yeux sur d'autres cultures et beautés du monde. Que de jolis édifices tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, ta dernière donne déjà envie d'en découvrir plus, merci.

    2
    Dimanche 4 Août à 15:10

    Coucou Régine,
    Une promenade urbaine bien agréable et de jolies photos d'architecture.
    C'est dépaysant dans une beauté peu habituelle dans nos villes.
    Merci pour ce petit voyage virtuel.
    Bises et bonne soirée

    3
    Nath
    Dimanche 4 Août à 22:04
    Salut Régine.
    Je revois avec plaisir cette ville très riche en architecture. Ma belle-sœur y est allée il y a quelques temps, elle en dit pas la même chose que toi sur la sécurité de cette ville.
    Les couleurs sont superbes et je pense qu'on va voir de superbes oiseaux.
    Surtout sur l'île :-)
    Bises et bonne soirée.
      • Dimanche 4 Août à 23:01

        Coucou Nath,

        Comme dans toutes les villes il faut bien sûr être vigilant (récemment je me suis fait voler mon portefeuille à Paris ...) et l'hiver il fait nuit tôt alors il faut d'autant plus se méfier. L'île de Pâques, j'avais lu qu'il n'y avait pas d'oiseaux, on verra que ce n'est pas tout à fait vrai. J'avais promis à Charlotte de me concentrer sur les Moaïs en échange de quelques visites ornitho sur le continent ... mais je n'ai pas résisté à traquer toutes les espèces introduites sur l'île (elles se comptent sur les doigts de la main, cependant la dernière a été un peu coriace).

        Bises.

      • Nath
        Mardi 6 Août à 00:18

        J'attends de voir ça. Je pensais que les oiseaux seraient plus présents sur l'île pour la tranquillité.

        Échange de bons procédés avec Charlotte ;-)

        Bises

         

    4
    Lundi 5 Août à 10:12

    coucou Régine

    ben, mince alors, je n'ai même pas vu dans ton article un cygne a cou noir, même pas en sculpture....bizarre, bizarre dirais je !!! LOL !!!!

    bonne journée, bises, maurice

    5
    Lundi 5 Août à 12:29

    bonjour régine

    l'architecture est superbe

    et les édifices très beaux en intérieur

    merci pour ce beau partage

    amitié et belle journée à toi

    6
    Samedi 10 Août à 08:35

    Bonjour Régine,

    Infos géographiques et historiques, de belles photos illustratives + impressions de voyage : le cocktail idéal d'un article réussi !! 

    Bien que clairement tournée vers la modernité, on lit encore le passé colonial de la ville à travers certains monuments, ce qui crée d'étonnants voisinages architecturaux. C'est un plaisir de t'avoir pour guide, et j'imagine ton bonheur de partager tout cela avec ta fille...

    Merci pour cette découverte virtuelle de Santiago... sans bonnet ni écharpe pour nous ;-)

    Bonne journée à toi et  bientôt :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :