• La plage d'Anakena

     

    Ça y est nous avons récupéré notre voiture de location (un petit 4x4, il n'y a que ça sur l'île), et livrée devant notre logement pour le même prix en plus ! J'avais choisi l'agence Insular Rent a Car, je recommande. Direction plein nord jusqu'à l'unique plage de l'Île de Pâques (ou presque), la plage d'Anakena, à une vingtaine de km d'Hanga Roa, par une route goudronnée en bon état.

    Sable blanc, eau turquoise, palmiers, on est bien en Polynésie ! Il ne manque que le ciel bleu et quelques degrés de plus. 

    La plage d'Anakena

     

    Mais ce qui fait le charme de cette plage, et qu'on ne retrouve nulle par ailleurs dans le Pacifique, et encore moins en d'autres endroits de la planète, ce sont bien sûr les moaïs ! L'Ahu Nau Nau, avec ses 7 statues dont 5 très bien conservées, surplombe la page. Au fond, parmi les palmiers, quelques paillotes proposent des plats simples dont de délicieuses empanadas.
     

    Ahu Nau Nau

     

    Ahu Nau Nau

     

    Ahu Nau Nau

     

    Selon la légende, c'est ici qu'arrivèrent les premiers habitants de l'île, menés par le roi Hotu Matu'a, après un voyage de plusieurs milliers de kilomètres, en provenance des îles Marquises. On comprend aisément qu'ils aient accosté à Anakena, les côtes rocheuses et les falaises qui bordent le reste de l'île ne sont vraiment pas propices à une arrivée par bateau.

    Ahu Nau Nau

       

    Ahu Nau Nau

     

    Les statues de l'Ahu Nau Nau furent redressées en 1978 sous la direction de l'archéologue Pascuan Sergio Rapu. Jusque là, elles reposaient face contre terre dans le sable de la plage, ce qui explique leur très bon état de conservation. Quatre d'entre elles ont encore leur pukao de pierre rouge. Le sable de la plage délivra aussi aux archéologues un secret jusque là bien gardé : les moaïs avaient des yeux ! Un de ces yeux, trouvé dans le sable, se trouve maintenant au musée d'Hanga Roa et a servit de modèle pour reconstituer ceux du moaï de Tahai.

     

    Ahu Nau Nau

     

    Une petite note pour les photographes, la plage se trouve au nord, les moaïs tournent le dos à la mer, ce qui fait qu'ils ont presque toujours le soleil dans le dos ! Pour un meilleur éclairage, peut-être faut venir dès le lever du soleil, et de préférence en été ? Le site est ouvert au public à toute heure, comme c'est aussi l'accès à la plage. Pensez seulement à avoir le ticket du Parc National sur vous, en cas de contrôle.
     

    La plage d'Anakena

     

    Ahu Nau Nau

     

    Une autre attraction de la plage, qui attire peu l'attention des touristes, ce sont les oiseaux. Sur les hauteurs du sites, près du kiosque des gardiens, des Caracaras chimangos parcourent les pelouses. Ceux là auront le droit à leur article dédié. Plus près des paillotes, on trouve Poules et Coqs, en liberté. Peut-être des descendants des premiers volatiles amenés sur l'île par les Polynésiens ? Nous avons aussi croisé un Pigeon biset sur le parking. L'espèce introduite vers les années 1970 comme animal domestique est bizarrement absente d'Hanga Roa : redevenus sauvages, les pigeons ont préféré s'installer sur les nombreuses falaises et parois rocheuses de l'île plutôt que de rester en ville ...
     

    La plage d'Anakena

     

    Pour conclure, Anekena est endroit à ne pas manquer sur l'île de Pâques : déguster une empanada accompagnée d'une bière chilienne, avec vue sur la plage, les moaïs et les poules qui s'affairent sous les palmiers, que peut-on rêver de mieux ?

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Nath
    Mardi 10 Septembre à 15:56
    Coucou Régine.
    Ah oui, une petite bière chilienne ! C'est notre créneau. Goûter aux bières locales ;-)
    Je vois que les oiseaux aiment aussi les statues. Les bonnes pluies tropicales doivent nettoyer tout ça.
    Le coq possède de superbes couleurs. Aller vite les caracaras !!!
    Bises et bonne journée.
      • Mardi 10 Septembre à 21:53

        Coucou Nath,

        j'ai même trouvé une bière locale, avec un moai dessus et tout ;-). A ta santé !

      • Nath
        Mardi 10 Septembre à 22:33

        Aahh, t'es trop forte ;-) Merci !!!

    2
    Mardi 10 Septembre à 18:20

    Bonsoir Régine, tu nous fait rêver avec cette plage aux statues... bien sûr c'est la Polynésie. Ta première photo m'entraîne dans le décor avec cette jeune fille qui se promène... j'aime aussi le coq qui termine ta série, merci et à bientôt.

    3
    Mardi 10 Septembre à 18:53

    Bonjour

    Superbe et très beau reportage ,des belles photos se qui ne gâche rien , 

    une ile que je ne verrais jamais j'apprécie doublement  tes photos

    bonne journée bises

    4
    Mercredi 11 Septembre à 09:09

    bonjour régine

    quand je vois ces statuts de l'île de pâques, je ne peux m'empêcher de sourire !!!!

    tu n'es pas sans savoir qu'en bretagne, a été crééé "la vallée des saints" Adresse : Quénéquillec, 22160 Carnoët

    je m'imagine la tronche des archéologues des 4eme ou 5 eme millénaire qui se poseront indéfiniment la question :

    "" mais pourquoi les autochtones du 21eme siécle ont ils érigé ces statuts, a cet endroit, quels dieux adoraient ils, qu'elle signification ?????

    bon, sur ces considérations hautement philosophiques.......

    passe une bonne journée, bises, maurice 

    5
    Mercredi 11 Septembre à 20:20

    Une conclusion qui nous fait rêver par procuration !!... sans la bière pour moi ;-)

    Merci pour le partage de toutes ces belles photos des Moaïs sur la plage, parmi les palmiers. On sent bien la Polynésie. Merci aussi pour les infos pratiques... Si un jour...

    Bonne soirée Régine :-)

    6
    Vendredi 13 Septembre à 15:45
    Pastellle

    Quelles merveilles ! 

    Ça doit être bouleversant de voir ça en vrai... 

    7
    Jeudi 10 Octobre à 23:53

    Merci pour tes commentaires en hommage a mon chien Tara.
    Désolé de répondre maintenant, c'était trop dure avant.
     

    Je reviendrais voir ton article bientôt, il semble fort intéressant, mais aujourd'hui, je passe chez tout le monde dire merci.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :