• 19 août 2015 : La lagune Caïman

     

    Retour au Pérou pour la dernière étape de ce voyage en famille, la découverte de l'Amazonie. Le vol de Cuzco à Puerto Maldonado ne dure qu'un heure (contre plus d'une vingtaine par la route, et encore la desserte de l'Amazonie péruvienne s'améliore d'année en année). A la descente de l'avion, c'est le choc, il fait très très chaud, et l'humidité de l'air n'arrange pas les choses. Bref si vous envisager l'expérience, prévoyez des vêtements légers et de préférences couvrants (à cause des moustiques), ainsi qu'un chapeau, pour vous protéger du soleil et surtout des bestioles qui tombent des arbres.

    Nous quittons rapidement la ville pour rejoindre l'Eco Amazonia Lodge, à 2 heures de navigation en pirogue à moteur, le long du fleuve Madre de Dios. Ici les fleuves ce n'est pas de la rigolade, 600 à 700 m de large (pour comparaison la Loire à Nantes ne fait que 200 m de large) et encore nous somme loin de l'Amazone, que le Madre de Dios rejoindra via le Rio Madeira près de Manaus au Brésil. 

    Après nous être installé dans nos bungalows (sur pilotis) nous pouvons faire connaissance avec la faune du lodge. Tout d'abord une de leur mascotte, un Agami à ailes blanches (Psophia leucoptera), qui a dû être domestiqué car ce gros oiseau plutôt terrestre vit en général loin des installations humaines.

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    Tant qu'il fait jour, le lodge est animé pas les cris des  Cassiques cul-jaune (Cacicus cela) qui nichent dans les arbres parmi les bungalows. Ce sont les "tisserins" locaux, leurs nids en forme de bourse sont impressionnants et souvent groupés en colonie de plusieurs dizaines d'éléments.

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    Moins nombreux mais plus grand, leurs cousins les Cassiques roussâtres (Psarocolius angustifrons) construisent le même genre de nid. Leurs colonies sont plus petites (2 à 20 nids) mais ils peuvent former des colonies mixtes avec les Cassiques cul-jaune comme c'est le cas ici.

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La mare Caïman

    On peut aussi rencontrer des Agoutis (sorte de gros rongeurs) occupés à chercher de la nourriture sur les parterres, surtout le soir : 

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    En fin d'après-midi, nous partons en groupe avec un guide francophone pour une petite excursion à pied dans la forêt, jusqu'à une mare appelée "Lagune caïman". Des plates-formes en bois nous permettent d'observer tranquillement la faune locale. C'est dans ce décor de théâtre que l'on apercevra une Buse à tête blanche (Busarellus nigricollis) dont la présence ici est assez logique puisqu'elle se nourrit de poissons, à la manière d'un Balbuzard pêcheur.

    19 août 2015 : La lagune Caïman

     

    En scrutant la végétation aquatique, on aperçoit facilement de nombreux petits Caïmans qui ont donné leur nom à la lagune :
     

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    Mais le clou du spectacle, ce sont les Hoazins huppés (Opisthocomus hoazin). Ces oiseaux étranges, seuls dans leur famille, n'ont pas encore trouvé leur place dans la classification : parfois considérés comme primitifs car les ailes des juvéniles sont pourvues de griffes qui les aident à se déplacer dans les arbres, ils ont été rapproché tour à tour des coucous, des faisans ou même des pigeons, sans preuve génétique fiable pour l'instant.

    Les Hoazins sont pour les oiseaux l'équivalent des Paresseux chez les mammifères : ils volent et marchent mal, passant le plus clair de leur temps à se nourrir de végétaux et à les digérer ... Si on a la chance d'en voir on est sûr d'en avoir pour un bon moment : 

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La mare Caïman

     

    19 août 2015 : La lagune Caïman

     

    De temps à autre, on aperçoit de petits oiseaux noir à ventre jaune, qui viennent se poser sur le perchoir des Hoazins. Ce sont des Troglodytes à miroir (Donacobius atricapilla), improprement appelé ainsi en français, car ils ne sont nullement apparenté à nos troglodytes, mais forment une famille de passereaux à eux seuls. Certains auteurs les nomment d'ailleurs Donacobes à miroir.

    19 août 2015 : La lagune Caïman

     

    19 août 2015 : La lagune Caïman

     

    Après cette introduction à la faune locale nous rentrons au lodge pour dîner et profiter d'une petite heure d'électricité (celle-ci est rationnée car produite sur place par des panneaux solaires). Ici pas d'Internet, l'eau de la douche est froide et c'est tant mieux ça permet de se rafraîchir. Le lendemain lever à 5h (dans le noir, il vaut mieux préparer ses affaires avant l’extinction des feux) pour une nouvelle ballade en forêt que je vous raconterai dans un prochain article.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Martine Roche
    Samedi 27 Août 2016 à 12:15

    dites-donc , quel beau voyage ! et magnifiques photos. incroyables les hoazins !

     

      • Samedi 27 Août 2016 à 14:03

        Merci Martine ;-). C'était il y a un an déjà ... tu peux voir les autres épisodes dans la rubrique Pérou. Bises.

    2
    Samedi 27 Août 2016 à 21:04

    Bonsoir Régine,

    Superbe entrée en matière ! L'avifaune autour des lodges est toujours riche et pour nous c'est plutôt l'embelli. Tes Hoazins ont la tête des Colliou en Afrique. Ils sont très beaux. Le duo avec le piafou noir est tordant.

    Je suis impressionnée par les nichées des Cassiques, l'emmêlage des nid est vraiment ... bordélique lol 

    Ah, électricité par panneau solaire, eau rationnée et interdiction de sortir des tentes la nuit, nous allons bientôt y goûter.

    Bonne soirée et j'ai hâte de voir la suite !

    Bonne soirée, je t'embrasse. 

    3
    Mardi 30 Août 2016 à 08:31

    bonjour Régine

    un superbe article....quelle richesse faunistique !! je me régalerais si......!!!

    bonne journée, bises, maurice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :