• 17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    Dernière journée dans la vallée sacrée, que l'on n'a peut être pas autant appréciée qu'on aurait dû, l'esprit occupé par la suite du voyage : rien de moins que le Machu Picchu suivi d'un petit saut en Amazonie (avec un peu d’appréhension quand même, même si toute la logistique est prévue).

    Nous quittons Cuzco pour Pisac dans la matinée. En chemin, nous faisons quelques pauses photos. La première sur les hauteurs de Cuzco pour admirer le site de Sacsayhuamán dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article : 14 août 2015 : Cuzco, capitale des Incas. Vu d'en haut, on distingue parfaitement les remparts en zig-zag qui caractérisent la forteresse, alors qu'au fond on devine les collines où poussent, dans un désordre indescriptible, les faubourgs de Cuzco :

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    Le deuxième arrêt a lieu peu avant Pisac, il nous offre une magnifique vue sur la vallée sacrée des Incas, où coule paisiblement la rivière Urubamba. Plusieurs centaines de kilomètres plus loin, après être passé au pied du Machu Picchu et avoir plongé dans la forêt amazonienne, les eaux de l'Urubamba rejoindront le Marañón puis l'Amazone.
     

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    Au fond, dominant la vallée, on aperçoit un sommet enneigé, il doit s'agir du Sawasiray, 5818 m d'altitude. 

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    Pisac est un site Inca très complet, un des plus riches après le Machu-Picchu. La forteresse fut vraisemblablement fondée au 15ème siècle pour défendre la sud de la vallée sacrée. Cependant, en l'absence de traces écrites, bien des mystères persistent sur l'usage des différentes constructions de Pisac.

    Ce qui frappe en premier le visiteur ce sont les terrasses parfaitement conservées qui épousent le flanc des montagnes. Ces terrasses sont encore cultivées de nos jours. La fin de la saison sèche n'est malheureusement pas le meilleur moment pour observer les cultures.

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    En parcourant les ruines, au hasard des sentiers et des escaliers, on rencontre à nouveau des fleurs de l'Inca, mais cette fois sans les Percefleurs à gorge noire (voir ici : 10 août 2015 : Alpagas, percefleur et flamants) :

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    Après la visite du site archéologique, nous faisons un petit tour au marché de Pisac (le village moderne, construit par les Espagnols, se trouve au pied des ruines, dans la vallée). J'ai trouvé ce marché très touristique, bien moins authentique que celui de Chinchero. 

    Notre chauffeur, qui nous a accompagné pendant ces quelques jours dans la vallée sacrée, nous propose de déjeuner dans un restaurant touristique à Urubamba (petite ville à mi-chemin entre Pisac et Ollantaytambo, au bord de la rivière éponyme). Nous avons le droit à un délicieux buffet de spécialités péruviennes. Pour le remercier nous offrons le repas à notre chauffeur.

    Ollantaytambo, probablement construite pour défendre le nord de la vallée sacrée, est une forteresse très escarpée (prenez votre souffle avant d'attaquer la visite). Intéressant, mais comme à Pisac le matin, vraiment beaucoup de monde. Il faut dire qu'on a complètement rejoint "le" circuit classique : tout le monde fait Pisac le matin, Ollantaytambo l'après-midi, et le soir c'est le train pour le Machu Picchu ...

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

      

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

     

    En face de la forteresse, de l'autre côté du village, on remarque d'étranges constructions sur la montagne. Il s'agit de silos construits par les Incas pour conserver les récoltes. L'intérêt de les mettre dans des lieux aussi inaccessibles était peut-être d'éviter les pillages, mais surtout permettait une conservation idéale grâce à l'air froid et sec des zones d'altitude.

    17 août 2015 : De Pisac à Ollantaytambo

    Vous avez sans doute remarqué qu'il n'y a pas d'oiseaux dans cet article. Ils n'ont cependant pas été totalement absent de la journée : sur la place d'Armes d'Ollantaytambo se tenait un petit marché assez inhabituel, avec en particulier un vendeur de livres. Parmi les quelques dizaines d'ouvrages proposés, un guide sur les oiseaux du Pérou, que nous n'avons pu trouver en librairie à Cuzco : Birds of Peru, guide très complet en anglais, qui va alourdir nos bagages (il contient la description des 1700 et quelques espèces du Pérou), et alléger notre porte-monnaie (le prix demandé est un peu cher même après négociation, mais il faut bien nourrir le lama pour transporter les livres jusque là !).

    Nous nous rendons ensuite à la gare d'Ollantaytambo pour y attendre le train à destination du Machu Picchu. En effet le site incontournable du Pérou n'est pas desservi par la route. Il n'y a que 2 façons de le rejoindre : en train par une des 2 compagnies privées circulant sur cette ligne : Peru Rail et Inca Rail, ou à pied lors d'un trek de 4 jours le long du chemin de l'Inca.

    J'ai découvert par la suite qu'une 3ème possibilité existait, qui n'est pas proposée par les agences de voyages ni par les guides touristiques, mais que vous trouverez sans difficulté en consultant des blogs de voyageurs : depuis Cuzco, prendre un minibus se rendant à Santa Teresa, puis à Hydroelectrica (centrale hydroélectrique située au pied du Machu Picchu sur la rivière Urubamba). Ensuite continuer à pied en longeant la voie de chemin de fer jusqu'à Agua Calientes (la ville au pied du Machu Picchu). En théorie c'est interdit mais visiblement beaucoup le font. C'est la solution la moins chère, mais plus rustique et moins rapide.

    De notre côté nous avons donc choisi le train, à l'aller à partir d'Ollantaytambo, départ 19h, au retour arrivée à Poroy, une gare plus proche de Cuzco. Il fait déjà nuit lorsque nous quittons Ollantaytambo. Vers 21h nous arrivons à Agua Calientes (maintenant renommé Machu Picchu Pueblo) et après un dîner rapide allons nous coucher car le lendemain il faut se lever à 4h pour arriver au Machu Picchu à l'ouverture.

    A bientôt au Machu Picchu ! 


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Juin 2016 à 18:35

    Un grand merci à toi Régine pour le partage de ce voyage fantastique.
    Des photos splendides d'une culture fascinante et un article super bien documenté.
    Je viens de passer un très bon moment sur ta page.
    Bonne fin de soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :