• Un petit tour en Wallonie

     

    Pour vous rafraîchir un peu après ces jours de canicule, je vous emmène faire un petit tour du côté de la Belgique. C'était à la mi-août de cet année, il faisait une météo de début d'automne mais cela ne nous a pas empêché de profiter des sites visités.

    A l'aller nous faisons une courte pause à l'aire d'autoroute de Woinic dans les Ardennes. Woinic, un sanglier géant oeuvre du sculpteur Éric Sléziak, est régulièrement critiqué dans la presse, mais pour une sculpture d'autoroute nous l'avons trouvé pas mal du tout. Je n'ai pas fait de photo mais il a sa page Wikipedia : Woinic.

    Notre première étape en Wallonie est la ville de Bouillon, située tout près de la frontière française. La ville est surplombée par une forteresse médiévale, dressée sur un éperon rocheux dominant une boucle de la Semois (un affluent de la Meuse, où les courageux pourront faire du kayak). Le château fort de Bouillon, un des plus bel exemple d'architecture médiévale de Belgique, construit aux environ du Xe siècle, fut la propriété de Godefroy de Bouillon, qui le revendit au Prince-évêque de Liège pour financer son départ à la première croisade. La forteresse se visite, et l'on peut en même temps acheter un billet pour le petit musée de la ville. La pierre de schiste et les toits d'ardoise donnent un petit air de Bretagne à ce coin d'Ardenne Belge.

    Bouillon

     Le vieux pont sur la Semois, vu du haut de la forteresse de Bouillon.

     

    En fin d'après-midi nous rejoignons notre deuxième étape, la petite ville de la Roche en Ardenne, à environ une heure de route au nord-ouest de Bouillon. La Roche en Ardenne est blottie dans la forêt, au pied de son château médiéval. Elle est traversée par l'Ourthe, un autre affluent de la Meuse. Cette coquette petite cité fut presque entièrement détruite lors de la 2ème guerre mondiale (offensive des Ardennes, 1944) mais ses habitants l'ont courageusement reconstruite. Dans les rues, quelques chars américains ont été conservés en souvenir de la libération de la ville.

    La Roche en Ardenne

     

    Déjà au XIXe siècle le charme de La Roche en Ardenne avait séduit les peintres belges. Henri Van Assche, talentueux peintre de paysages originaire de Bruxelles, est l'auteur du tableau ci-dessous, daté de 1830. Nous avons retrouvé le point de vue choisi par l'artiste, près du pont du Faubourg. Cependant je ne mettrai pas la photo car lors de notre passage, le pont était en travaux. Le château est également moins visible de nos jours de cet endroit là : déjà à l'abandon à l'époque, il a continué à se détériorer pendant plus de 150 ans, et des maisons plus hautes ont été construites entre temps sur la rive.

    La Roche en Ardenne - Henri Van Assche

      

    Le château, repris en main dans les années 1990 par une association locale de sauvegarde du patrimoine, est moins imposant que celui de Bouillon mais mérite tout de même la visite. Il fut construit entre les XIe et XIIe siècle, sur un site occupé depuis la préhistoire, puis remanié lors de l'occupation française sous Louis XIV. Suite à la Guerre de succession d'Espagne, la région passe sous domination autrichienne. C'est à partir de ce moment là que le château sera progressivement abandonné, démantelé, pillé et enfin endommagé par les bombardements de 1944. Entièrement bâti en dalles de schiste local, il épouse parfaitement les roches sur lequel il est construit. L'ardoise était autrefois exploitée dans les Ardennes, tant du côté Belge que Français, mais la petite taille des gisements n'a pas permis d'en continuer l'exploitation jusqu'à nos jours.

    Après la visite du château, on pourra faire une petite halte à l'église Saint Nicolas, à la conception assez originale : pour accéder à la nef, il faut monter un escalier de quelques marches. On remarquera en particulier les orgues, installé en 2012 dans l'église : d'une hauteur de 12 m cet instrument provient d'Erkelens en Allemagne, et date des années 1970. Lors de notre passage dans l'église, on pouvait aussi admirer une exposition de peinture.

     

    La Roche en Ardenne

     

    La Roche en Ardenne

     

    La Roche en Ardenne

     

    La Roche en Ardenne

     

    La dernière étape de notre escapade est la ville de Dinant, construite sur les bord de la Meuse. La meilleure façon de découvrir la ville est à mon avis la croisière sur le fleuve (possibilité de billet combiné citadelle + téléphérique + croisière).

    Les embarcadères se situent face à l'église et à la citadelle, qui domine la cité du haut de son promontoire rocheux. Nous commençons par la croisière et gardons la visite de la citadelle pour le lendemain matin. Les maisons colorées et la Collégiale Notre-Dame de Dinant avec son clocher bulbeux caractéristique égaient le paysage malgré l'absence du soleil. Le bateau nous emmène jusqu'à l'écluse d'Anseremme et le vieux pont Saint Jean sur la rivière Lesse. En chemin nous admirons les jolis bâtiments construits de chaque côté de la Meuse, avant d'atteindre le célèbre rocher Bayard, aiguille rocheuse séparée de la falaise par une route (à emprunter, c'est assez impressionnant). Sur les berges et sur l'île située juste avant l'écluse, des Ouettes d'Egypte et des Bernaches du Canada se prélassent, un Cormoran se repose sur un arbre mort, tandis que 80 m plus haut les automobilistes passent sur le viaduc autoroutier Charlemagne.

    Dinant

     

    Dinant

     

    Dinant

     

    Dinant

     

    Dinant

     

    Roche Bayard - Dinant

     

    Dinant

     

    Dinant

     

    Le lendemain matin, avant de nous rendre à la citadelle de Dinant, nous nous arrêtons au niveau des rochers de Freÿr (attention parking non signalé) pour admirer du haut de la falaise le Château de Freÿr et son jardin à la française, qui forment avec les rochers du même nom un site inscrit au Patrimoine majeur de Wallonie.

    Château de Freyr

     

    Château du Freyr

     

    Nous terminons notre séjour à Dinant par la visite de la citadelle qui domine la ville. Construite en 1815 par les Hollandais, elle a été précédée par un fort bâtit par Vauban, dont il ne reste rien (les français en partant l'on démantelé). Pour y accéder, on peut prendre le téléphérique, ou emprunter l'escalier de 408 marches (la fin est un peu vertigineuse mais offre une vue unique sur la ville). La visite guidée et l'exposition sur Dinant pendant la première guerre mondiale sont très instructives.

    Au retour petite halte à Chimay pour faire des provisions de bière, passage de la frontière à Maquenoise pour arriver directement dans le département de l'Aisne et la jolie région de Thiérache. Peu après Laon nous apercevons quelques cigognes en migration posées dans un champ. Elles feront l'objet d'un prochain article.

    Je vous souhaite à tous une bonne rentrée.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Septembre à 08:40

    bonjour Régine

    L'heure de la rentrée a sonné pour moi après 3 semaines bien cahotiques dans le nord (et la Belgique)!! on aurait peut etre pu se croiser LOL !!!

    Dinant, les grottes de Han, la Meuse...toute une zone ou nous allions régulièrement dans mes jeunes années !!!

    bonne journée, amicalement, bises, maurice

    2
    Jeudi 7 Septembre à 10:05
    Noushka

    Bon jour Régine,

    Merci pour ton passage chez moi :)
    Bravo pour ce superbe reportage d'une région que je ne connais absolument pas.
    Ta photo de nuit est magnifique, c'est toujours spectaculaire ces illuminations de vielles pierres.
    Quant à  Notre-Dame de Dinant , son clocher est vraiment curieux et entraine l'envie de la visiter!
    Tes pélicans en vol de l'article précédent sont aussi superbes!
    Bises et belle journée :)))

    3
    Jeudi 7 Septembre à 15:48

    Bonjour Régine. Merci pour ce reportage décalé, dans les brumes et les schistes du nord. J'aime bien tes photos de la Meuse à Dinant et la photo de nuit. Mais j'espérais voir le sanglier  tongue

    Bonne soirée

    4
    Samedi 9 Septembre à 06:34

    Bon jour Régine, tu es venue à quelques dizaines de kilomètres de chez moi... je me suis justement rendu près de la Roche ce mardi pour visiter une réserve d'animaux qui fera aussi l'objet d'un prochain article. Ces villes sont très touristiques et déjà enfant je les visitaient. Bravo pour tes réalisations mais aussi le côté documentaire qui les accompagnent.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :