• Les Sizerins du parc Monceau

     

    L'hiver 2017-2018 a été marqué par une présence exceptionnelle dans notre pays d'oiseaux venus du nord, y compris dans la capitale : Grosbecs casse-noyaux, Tarins des aulnes mais aussi Sizerins flammés (Acanthis flammea). 

    Le Sizerin flammé est très rarement observé à Paris, L'Atlas des oiseaux nicheurs de Paris, paru en 2010, le cite comme occasionnel dans les années 1950, et ne mentionne aucune observation depuis. De même, sur le site http://www.faune-iledefrance.org on ne trouve des observations de l'espèce à Paris (hors Bois de Boulogne et Bois de Vincennes) que durant la saison qui vient de s'achever. On y découvre que le Sizerin flammé a été observé régulièrement cet hiver à plusieurs endroits de la capitale (13ème arrondissement, Trocadéro etc.), mais surtout au Parc Monceau où un individu a été vu dès début novembre 2017. A partir de la mi-février jusqu'à début avril, des groupes de Sizerins flammés y ont été observés pratiquement tous les jours, se nourrissant dans les Paulownias situés près de l'entrée sud du parc. Près d'une cinquantaine d'oiseaux ont été dénombrés le 3 mars 2018.

    Le Sizerin flammé est un petit passereau de la famille des Fringillidés (qui regroupe de nombreux passereaux granivores tels que les pinsons, verdiers, linottes, tarins, grosbecs, chardonnerets etc.). Légèrement plus grand qu'une mésange bleue, son plumage brun-gris strié le rend assez difficile à détecter dans les arbres où il aime se nourrir. On le reconnait cependant à son bec jaune et à sa calotte rouge. Les mâles ont la poitrine colorée de rouge carmin.

    Jusqu'à récemment les ornithologues considéraient que l'espèce Sizerin flammé comportaient plusieurs sous-espèces, la sous espèce cabaret étant nicheuse en Europe de l'Ouest (France, Grande-Bretagne etc.) alors que la sous espèce nominale flammea était plutôt nicheuse en Scandinavie, et faisait parfois quelques apparitions l'hiver dans nos contrées. Mais maintenant la plupart considère que ce sont 2 espèces différentes ... et les 2 auraient été vues en groupe mixte au Parc Monceau. Je vous avoue que je n'ai pas réussi à faire le tri dans les photos ci-dessous. Peut-être certains d'entres vous auront une idée sur la question ? Sachant que les photos ayant été prises en fin d'après midi, les teintes sont probablement un peu plus chaudes qu'en plein midi ...

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    Les Sizerins du parc Monceau

     

    En conclusion, Sizerin cabaret ou Sizerin flammé, observer ces petits passereaux ne tenant pas en place dans un des plus beau parc de Paris a été un moment inoubliable, partagé par la communauté ornithologique parisienne, sur place et sur Internet. J'espère vous en avoir fait profiter un peu.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Avril à 09:02

    Bon jour Régine,
    Je n'ai aucun doute sur ce moment inoubliable que tu partages avec nous. C'est tellement extraordinaire.
    Alors changements climatiques qui nous font constater aussi le changement de fréquentation des espèces avec certaines qui disparaissent de nos environnements et d'autres qui arrivent ?
    En tous cas bravo pour ces photos et observations.
    Bises et bonne journée

    2
    Mardi 17 Avril à 10:20

    bonjour Régine
    je fais un petit retour de quelques semaines et te remercie pour tes mots de réconfort durant cette passe difficile. j'ai fait un petit tour de tes articles . je suis étonné du commmentaire de l'article, car chez moi, il n' a plus un seul oiseau, c'ets le désert...plus de bergeronnette, plus de rouge-queue, plus de rougegorge, même plus de merle !!!!!
    passe une bonne journée, bises, maurice

    3
    Mardi 17 Avril à 10:47

    Bonjour Régine,

    Une très belle observation je n'en doute pas et pour moi une jolie découverte car il ne me semble pas l'avoir observé un jour. En tous cas il est très beau avec ses touches de rouge.

    Bises et bonne journée. 

    4
    Mardi 17 Avril à 19:46
    Bonsoir Régine.
    C'est vrai que ceux là sont rikiki hihihi. Comme pour le grosbec les articles n'ont pas manqué cet hiver sur eux.
    Ce sont de belles observations que tu as faites et quel bonheur quand on voit le sujet :)
    Bonne soirée et belles journées de printemps, enfin.
    Bises
    5
    Mardi 17 Avril à 20:08

    Bonsoir Régine ,

    Un post très bien documenté et de très beaux clichés bien nets ! Il est rigolo avec sa petite touffe rouge sur la tête ! Merci pour ce partage hors du commun .

    Je te dis à bientôt 

    6
    Mercredi 18 Avril à 11:08

    Quellle belle observation Régine ! je n'en ai jamais vu, j'aime leurs acrobaties que tu as admirablement capté, merci.

    7
    Jeudi 19 Avril à 18:21

    j'espère que mon commentaire est passé

    8
    Jeudi 19 Avril à 18:22

    ah beh non

    donc je recommence

    une magnifique série

    et tu l'as  bien épié pour l'avoir dans tout ses états

    amitié et bonne soirée

    9
    Hier à 17:06
    Daniel

    Bonjour Régine
    Je ne connaissais pas ces oiseaux lol
    ils sont petits comme le Pouillot Véloce
    Bon dimanche (Daniel)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :