• Le Parc Aquacole de Pointe-Noire

     

    Le Parc Aquacole de Pointe-Noire est un élevage piscicole où sont élevés des ouassous (sorte de crustacés locaux à la biologie très particulière), des rougets créoles et des loups caraïbes. Plusieurs activités sont proposées : visite guidée de l'écloserie de ouassous, pêche à la ligne, visite libre du parc, et table d'hôtes les vendredi et dimanche.

    Le Parc Aquacole se trouve sur la commune de Pointe-Noire, un peu à l'intérieur des terres, dans la vallée des Plaines. Le parc d'une superficie de 2 hectares est entièrement entouré de montagnes et de forêts. Nos hôtes du Jardin des colibris nous avaient conseillé l'endroit pour sa richesse en oiseaux sauvages, elles avaient bien raison ! Après avoir réservé pour la table d'hôtes (le hasard faisant bien les choses, on était dimanche) nous avons tranquillement exploré les abords des différents bassins pendant qu'un groupe visitait l'écloserie. 

    Le Parc Aquacole de Pointe-Noire

     

    Le Parc Aquacole de Pointe-Noire

     

    Un des premiers oiseaux que nous avons observé m'a donné bien du mal pour l'identification. Il avait pourtant un air vaguement familier : mesurant moins de 20 cm, toujours en mouvement, s'envolant à notre approche en poussant de petits cris ... mais bien sûr c'était un Chevalier grivelé (Actitis macularius), le cousin américain du Chevalier guignette ! En période inter-nuptiale, seules les pattes jaunes du Chevalier grivelé permettent de le différencier de son homologue européen. C'est le cas des individus photographiés ici. En période nuptiale, les différences sont plus importantes, le dessous du Chevalier grivelé étant alors entièrement moucheté de tâches sombres. Plus d'info sur l'espèce ici : http://www.oiseaux.net/oiseaux/chevalier.grivele.html.

    Chevalier grivelé - Parc aquacole

     

    Chevalier grivelé - Parc aquacole

     

    Chevalier grivelé - Parc aquacole

     

    La Gallinule d'Amérique (Gallinula galeata) quant à elle n'est pas difficile à identifier. Très semblable à la Gallinule poule d'eau de l'ancien monde que nous connaissons tous, elle est encore parfois considérée comme une sous-espèce de cette dernière. La Gallinule d'Amérique se différencie de sa cousine européenne par son cri et surtout par la forme carrée de son bouclier frontal.

    Gallinule d'Amérique - Parc Aquacole

     

    Gallinule d'Amérique - Parc Aquacole

     

    Gallinule d'Amérique - Parc Aquacole 

     

    Les arbres plantés aux abords des bassins permettent aussi de belles observations (faites quand même attention aux chutes de noix de coco, mais ne vous inquiétez pas la zone à risque est bien signalée). Au sommet d'un arbre dénudé, un Tyran gris (Tyrannus dominicensis) guette les insectes et de temps à autre s'élance de son perchoir pour se saisir d'un gros insecte en vol. Les Tyrans appartiennent à la famille des Tyrannidés, une famille de passereaux que l'on trouve exclusivement dans le Nouveau Monde. Les différentes espèces de Tyrans ont généralement le dessus gris, et le dessous soit jaune, soit gris clair comme le Tyran gris. Leur comportement de chasse ressemble à celui de nos Gobemouches mais ils sont beaucoup plus gros, pratiquement de la taille d'un merle pour le Tyran gris. La fiche Oiseaux.net en chantier depuis le mois d'août devrait être bientôt disponible ...

    Tyran gris - Parc aquacole

     

    Durant la matinée nous avons également observé de nombreux Hérons de différentes espèces. Ces derniers feront l'objet du prochain article.

    Un apéritif est offert à tous les convives de la table d'hôtes. Pendant que nous dégustons notre planteur, un Pic de la Guadeloupe (Melanerpes herminieri) s'affaire dans un vieux manguier (ci-dessous). Quelques oiseaux plus opportunistes s'aventurent près des cuisines pour tenter de chaparder des miettes : nous y verrons des Quiscales merles et des Tourterelles à queue carrée, espèces déjà rencontrées en bord de mer du côté de Pointe-Noire.
     

    Pic de la Guadeloupe - Parc aquacole

     

    Le déjeuner est très bon, ici on ne mange pas de ouassous surgelés élevés en Asie du sud-est, mais des produits frais issus de la ferme aquacole. L'élevage des ouassous étant très complexe, les quantités sont limitées, seuls les convives ayant réservé en premier y ont le droit. Pour nous ce sera du loup Caraïbes, qui est excellent (les loups Caraïbes sont élevés en mer dans des cages flottantes). Nous partageons notre repas avec Christine et Alain, venus de la région lyonnaise, l'occasion d'échanger sur nos expériences respectives de la Guadeloupe.

    L'après-midi, le parc est bien plus fréquenté par les familles et les pêcheurs à la ligne. Les hérons et autres oiseaux se font plus discrets. Nous décidons quand même de rester un moment pour profiter de cette belle journée ensoleillée et qui sait apercevoir le Balbuzard pêcheur qui y passe régulièrement pour le goûter.

    Nous n'aurons pas scruté le ciel bleu pour rien : des Hirondelles à ventre blanc (Progne dominicensis) survolent les bassins à la recherche de petits insectes. L'Hirondelle à ventre blanc est une hirondelle assez grande et trapue, qu'on ne trouve qu'aux Antilles et en Amérique centrale. Pour en savoir plus c'est ici : http://www.oiseaux.net/oiseaux/hirondelle.a.ventre.blanc.html

    Hirondelle à ventre blanc - Parc aquacole

     

    Hirondelle à ventre blanc - Parc aquacole

     

    Nous avons bien fait d'attendre, car après les hirondelles, voici la star du lieu - passage non garanti, c'est quand même un oiseau sauvage : le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus). Ce fut un passage éclair, il n'est même pas resté pour prélever un casse-croûte dans les bassins, mais tout de même une bien jolie observation. Le Balbuzard pêcheur est peu commun aux petites Antilles, et ne semble pas y nicher pour l'instant. Les individus observés en Guadeloupe sont des migrateurs qui se reproduisent au Canada, ou des immatures qui parfois restent dans l'île plus longtemps. On peut les observer surtout de septembre à mars. Plus d'info sur ce magnifique rapace que l'on trouve pratiquement sur tous les continents : http://www.oiseaux.net/oiseaux/balbuzard.pecheur.html.

    Balbuzard pêcheur - Parc aquacole

     

    Ainsi se termine cette journée au Parc Aquacole, un lieu très agréable géré par une équipe motivée, cherchant à concilier production piscicole locale et respect de l'environnement.

    J'espère vous avoir apporté un peu de soleil en ce premier jour de l'hiver. On se retrouve très vite pour faire connaissance avec les Hérons du parc.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Décembre 2017 à 10:59

    Coucou Régine,

    Ces paysages sont vraiment beaux et je me vois très facilement  autour de ces points d'eau ;)

    La position bien droite du grivelé est excellente. Il semble dire "Mais je suis beaucoup plus beau que ton métropolitain !"  Tes hirondelles et ton balbuzard sont superbes.

    Aller, courage, fini l'année avec ton tyran, il te reste 9 jours (depuis le mois d'août quand même hi hi hi). 

    Grosses bises et belles fêtes de Noël ! 

     

      • Vendredi 22 Décembre 2017 à 11:07

        Coucou Nath, merci pour les encouragements. Promis le tyran gris aura sa fiche avant 2018. Joyeux Noël ! Bises.

    2
    Samedi 23 Décembre 2017 à 18:42

    Bonsoir Régine.

    Étonnant comme tu peux repérer des espèces précises et les photographier même lors d'un passage rapide !

    Je suis toujours épaté par tes connaissances sur les oiseaux. Et tes photos sont souvent très réussies. Un régal !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :