• Le Diuca et le Moineau

     

    Quand on arrive sur une île, surtout à l'autre bout du monde, on se dit toujours "Chouette il va y avoir plein d'oiseaux endémiques qu'on ne trouve nulle part ailleurs". Bon pour l'Île de Pâques il va falloir oublier, ce n'est pas vraiment une destination ornithologique de premier ordre.

    Tous les oiseaux terrestres de l'île de Pâques ont été introduits par l'homme. Les premiers habitants, venus probablement des îles Marquises, ont apporté avec eux la Poule domestique. Les 5 autres espèces ont été amenées par les Chiliens. Il s'agit, dans l'ordre d'arrivée sur l'île, du Tinamou perdrix, du Caracara chimango, du Diuca gris, du Moineau domestique et enfin du Pigeon biset. 

    Je ne sais plus si c'est le Moineau domestique ou le Diuca gris (Diuca diuca) que j'ai aperçu en premier, alors que je prenais mon café sur la terrasse de notre cabaña le lendemain de notre arrivée. Les 2 espèces sont très communes sur l'île, en particulier près des habitations et des sites touristiques. 

    Le Diuca gris ressemble à une sorte de gros pinson, même s'il n'est pas de la même famille que ce dernier. Il est en fait apparenté aux Tangaras et autres Thraupidés, une famille de passereaux exclusivement américaines. Le Diuca gris porte bien son nom, puisqu'il est presque entièrement gris, à part la bavette blanche en forme de losange bien visible, le ventre également blanc, se terminant en "v" inversé au niveau de la poitrine, et enfin une tâche rousse au bas-ventre et aux sous-caudales.

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Nous retrouvons les Diuca gris sur le site de Tahai puis à Orongo. Le jour suivant on en verra parmi les moaïs de la carrière de Rano Raraku. L'hiver ils peuvent se regrouper en bande assez importante pour rechercher leur nourriture (on suppose qu'introduit ici depuis moins d'un siècle, la saison de reproduction est à peu près la même qu'au Chili, même si sur l'Île de Pâques les saisons sont moins marquées).

    Le Diuca gris a un très joli chant, ce qui explique son arrivée sur l'île comme oiseau de cage. L'événement eu lieu vers 1928. Dès 1935, des Diucas gris retournés à la vie sauvage furent observés. Le Moineau domestique a été introduit à peu près à la même époque, mais il est plus sûrement venu de Valparaiso comme passager clandestin (bizarrement personne n'a jamais eu idée de mettre les Moineaux en cage pour profiter de leur chant à longueur de journée).

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Le Diuca gris - Rapa Nui

     

    Je n'ai pas photographié de Moineau, dommage pour eux, mais à leur décharge on en voit quand même partout à travers le monde ! Pour les Diucas, j'aurai pu continuer une fois de retour sur le continent, du côté de Valparaiso, mais il y avait tellement d'autres espèces que je connaissais pas, que j'ai fait l'impasse. Le Diuca gris est commun au Chili et en Argentine, il est fréquent de le voir en groupe même au bord des routes.

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les oiseaux de l'Île de Pâques, voici un lien vers une publication du Museum d'histoire naturel du Chili : http://publicaciones.mnhn.cl/668/articles-64583_archivo_01.pdf (c'est en espagnol, avec un résumé en anglais). Les oiseaux marins y ont la part belle, qu'ils soient de passage ou qu'ils y aient niché au moins une fois. Mais on y trouve aussi des informations sur les oiseaux terrestres introduits - ceux qui se sont acclimatés, et les autres, qui ont disparu.

    A suivre sur cet espace, le Caracara chimango ...

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Septembre à 09:09

    Il y avait peut être peut d'oiseaux, enfin d'espèces, mais en tous cas, celui-ci est vraiment joli.
    J'ai aimé les différentes attitudes saisies et les différents environnement.
    Bises et bonne journée Régine

      • Mardi 3 Septembre à 09:17

        Et oui, moi aussi je me suis régalée, avec eux et avec les Caracaras. Et puis il y a eu la traque du Tinamou ... C'est pas souvent que l'on réussi à voir tous les oiseaux de la liste d'un pays en un seul séjour, alors il faut en profiter ;-). Bonne journée à toi Pascale.

    2
    Mardi 3 Septembre à 09:21

    Bonjour Régine, je suis pareil quand j'arrive dans un nouveau milieu, j'en cherche les habitants à plumes ou à poils… bravo pour les identifications et toujours tes belles compositions très soignées. J'aime ces jeux d'ombre et de lumière et le bloc rocheux qui a servi de décor smile agréable journée.

      • Mardi 3 Septembre à 21:55

        Le bloc rocheux, c'est de la roche volcanique, c'est vrai que ce sont des pierres très photogéniques. Ces photos-là ont été prises près du volcan Rano Kau pendant notre pause pique-nique. Autant dire que j'étais plus intéressée par les Diucas que par mon sandwich !

        A bientôt.

    3
    Mardi 3 Septembre à 14:27

    bonjour Régine

    il est très beau ce duc (ou gros pinson !!), belles attitudes de ce bel oiseau !!

    passe une bonne journée, bises, maurice

    4
    Mardi 3 Septembre à 18:38

    BONJOUR

    Je n'y connais rien en oiseaux

    je me contente des photos ,et quand elles sont belles c'est un plaisir pour moi

    bonne semaine bisous

    5
    Jeudi 5 Septembre à 21:02

    Bonsoir Régine,

    Le diuca... en voilà un que je ne connaissais pas. Merci pour la découverte et toutes ces jolis portraits !!

    Concernant la tache rousse au bas-ventre et aux sous-caudales, je la vois bien sur les 3 premières photos, mais pas sur les suivantes... Dimorphisme sexuel ?...

    Bonne soirée à toi :-)

      • Lundi 9 Septembre à 15:10

        Bonsoir Cécile,

        A mon avis (j'ai vérifié sur d'autres photos montrant le même individu) c'est un petit cachottier que j'ai photographié, il cache tout simplement sa tache rousse avec ses ailes.

        A bientôt.

    6
    Nath
    Dimanche 8 Septembre à 23:35
    Voilà un petit oiseau qui me plaît beaucoup ! Bon, tant pis, pas de Moineau domestique alors ;-)
    Moi je trouve que ton diuca ressemble à un junco ! Et cette façon de porter les rémiges tombantes vers le bas à la façon des insectivores. Amusant pour un granivore. Il est vraiment tout mignon et à voir les photos sur IBC, il est en effet assez commun et peu farouche.
    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :