• Hérons au Pont de Gau

     

    Au Parc Ornithologique du Pont de Gau, il n'y a pas que des Flamants roses. On peut aussi y observer très facilement plusieurs espèces de Hérons, qui trouvent ici des espaces spécialement aménagés pour faciliter leur nidification.

    Comme pour les flamants, le mois de janvier est le début de la période de reproduction pour les hérons. Les Aigrettes garzettes (Egretta garzetta) ont revêtu leur plumage nuptial qu'elles utilisent pour impressionner leur futur(e) partenaire mais aussi les voisins trop entreprenants. Chacun son nid après tout, même si on niche en colonie les uns sur les autres !

    Aigrette garzette - Pont de Gau

     

    Aigrette garzette - Pont de Gau

     

    Plus discret, un Bihoreau gris (Nycticorax nycticorax) se repose sur les buissons à l'entrée des sentiers. C'est la première fois que j'observe ce héron plutôt nocturne en France. Aux Etats-Unis par contre j'ai eu l'occasion de l'observer même en ville : à Denver (Colorado) il niche en colonie mixte au City Park, en compagnie d'Aigrettes neigeuses et de Cormorans à aigrette, alors qu'à New York on peut le croiser au bord des plans d'eau de Central Park.
     

    Bihoreau gris - Pont de Gau

     

    Les Hérons cendrés (Ardea cinerea) sont eux aussi en train de préparer le nid douillet de leur future progéniture. C'est Monsieur qui part à la recherche de branchages adéquats, et les apporte à Madame qui réalise l'agencement du nid. Une visite du parc au printemps doit aussi être fort sympathique, les nids étant assez proches des sentiers pour pouvoir observer les jeunes hérons.

    Héron cendré - Pont de Gau

     

    Héron cendre - Pont de Gau

     

    Héron cendré - Pont de Gau

     

    On rencontre aussi des Hérons garde-boeufs (Bubulcus ibis), petit héron blanc très commun dans la région, souvent observé près des troupeaux de chevaux et de taureaux camarguais. 

    Héron garde-boeufs - Pont de Gau

     

    Héron garde-boeufs - Pont de Gau

     

    A la fin du circuit, en arrivant près des bâtiments d'accueil, nous observons à nouveau les Aigrettes garzettes et Hérons garde-bœufs qui paradent et se chamaillent. A l'arrière du groupe se tient un oiseau blanc à l'allure un peu étrange pour un héron : il s'agit d'un Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), espèce originaire d'Afrique mais acclimatée dans plusieurs régions de France (sud Bretagne, Camargue). Des individus échappés de zoo se sont facilement adaptés dans notre pays et sont souvent considérés comme "invasifs", même si l'Ibis sacré est aussi un grand prédateur d'une autre espèce invasive des milieux humides, l'écrevisse de Louisiane. Par contre nous n'avons pas eu la chance d'observer le cousin autochtone de l'Ibis sacré, l'Ibis falcinelle, dont la présence en Camargue s'est fortement développée ces dernières années. Ce sera pour une autre fois.

    Ibis sacré - Pont de Gau

     

    Héron garde-boeufs - Pont de Gau

     

    Parmi les grands échassiers également observés durant ces 3 jours en Camargue, on peut noter les Cigognes blanches, dont quelques individus hivernent au Pont de Gau, et la Grande Aigrette, vue du côté du domaine de Méjanes et de l'étang de Vacarès, le lendemain, lors d'une mémorable balade sous la pluie. Et oui la Camargue n'a pas échappé cette année à la grisaille et l'humidité, même si nous avons eu de la chance avec le soleil le jour où nous étions au Parc Ornithologique. 


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 25 Février à 07:34

    Bon jour Régine,
    Je suis très heureuse de revoir les Ibis sacrés au Pont de Gau car ils en avaient été chassés pendant quelques années, considérés comme nuisibles. Les études ont démontré que ce n'était pas le cas et c'est un plaisir de voir que, non "rancuniers", ils y sont revenus.
    Pour le Bihoreau, lui y est très présent, mais il est présent sur toute la Camargue, je le rencontre régulièrement pour mon plus grand plaisir.  J'aime beaucoup observer le comportement de ce petit héron. Je l'ai observé facilement également dans les dombes au-dessus Lyon tout comme en Gironde.
    Cela dit, je les aime tous, et les observer ne me lasse pas ces oiseaux ;-)
    Jolie série, j'apprécie de voir le Pont de Gau sous un autre regard que le mien.
    Bises et bonne journée à toi

    2
    Dimanche 25 Février à 11:48

    Bonjour Régine,

    L'année dernière j'y étais en janvier, et les parades des Flamants commençaient juste. Par contre je n'y ai pas vu l'Ibis sacré. En regardant tes photos, je me remémore la balade et j'apprécie. Tu as fais une belle série.

    Bises et bon dimanche. 

    3
    Dimanche 25 Février à 18:31

    Bonsoir Régine.

    Pont-de-Gau, même si c'est un peu artificiel, est une réserve agréable à parcourir, car les espaces sont généreux et en même temps, les oiseaux sont proches et peu effarouchés. Je compte bien y retourner ! En attendant, ton reportage, documenté comme tu sais le faire, est bien agréable à suivre !

    Bonne soirée.

    4
    Lundi 26 Février à 12:31
    Daniel

    Bonjour Régine, je garde un bon souvenir de ce parc, merci et bonne semaine ! (Daniel)

    5
    Mardi 27 Février à 15:50

    bonjour Régine
    un petit bonjour de passage sur ces magnifiques oiseaux d'un lieu que je connais bien, mais  avec une santé pas vraiment top....mais je suis et je tente de rester dans dans le coup même si je ne laisse pas de message car l'ordi c'est difficile en ce moment
    bonne journée, amitiés, bises, maurice

    6
    Mardi 27 Février à 18:08

    Coucou Régine,

    Très belle série pour ces hérons de là-bas. C'est le seul endroit où j'ai pu voir des aigrettes en nuptial, de près j'entends ! Elles sont si belles, élégantes quoi ;-). 

    J'aime toutes tes prises de vues et tu t'en es très bien sortie car il y a tellement de monde, qu'il n'est pas évident d'isoler l'individu désiré. Justement, c'est le point négatif que j'y trouve, c'est qu'il y a trop de monde et je ne sais pas si les gestionnaires font attention à la consanguinité et/ ou aux maladies ? J'y ai croisé des individus pas très nets et des mâles monter sur tout ce qui était féminin ^^

    Bonne soirée chez toi. Je t'embrasse. 

    7
    Philippe Debiève
    Mardi 27 Février à 19:37

    Excepté l'ibis sacré, je rencontre régulièrement tous ces échassiers près des plans d'eau de ma région... tes photos sont d'une très grande qualité, j'aime ce blanc bien blanc et les portraits de bonne composition, merci Régine.

    8
    Jeudi 1er Mars à 10:53

    Bonjour Régine ,

    C'est une bien belle série que tu nous offres ! Les clichés sont soigneusement photographiés et le piqué est au rdv . De telles images mériteraient un format plus grand winktongue

     

      • Dimanche 4 Mars à 16:51

        Bonjour Lionel,

        Ce n'est pas la première fois que l'on me suggère un format plus grand. J'ai testé mais je ne suis pas convaincue : j'aime bien voir les photos en entier dans le navigateur, et pour les photos en format vertical on est vite limité. De plus comme je mets aussi du texte, niveau mise en page si les photos sont trop grandes ... on ne voit plus le texte. Et sinon les mettre en petit évite qu'on me les vole (enfin un peu, le risque n'est jamais nul dès que l'on va sur Internet). Mes photos d'oiseaux sont aussi ici : http://www.oiseaux.net/photos/regine.le.courtois.nivart/

        A bientôt.

    9
    Jeudi 1er Mars à 17:07

    Bonjour,

    Très belle série, bravo.

    Je connais bien ce parc, un endroit que j’apprécie.

    Bonne journée

    10
    Samedi 3 Mars à 13:07
    Noushka

    Bonjour Régine,
    Belle série sur ces oiseaux de Pont de Gau.
    Je n'y ai jamais encore photographié l'Ibis sacré au sol, seulement en vol.
    C'est un bel endroit très intéressant pour les passereaux, j'y ai photographié le Torcol en décembre :)
    Bises et bon weekend!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :