• Varsovie, paradis des Moineaux friquets

     

    L'ornithologie urbaine est une de mes passions. On soupçonne rarement la richesse ornithologique de nos villes, et pourtant on peut y observer de nombreuses espèces, avec un avantage certains : les oiseaux des villes sont bien moins farouches qu'à la campagne ou en forêt. Les villes sont l'endroit idéal pour s'entraîner à la photo animalière.

    Un autre aspect intéressant consiste à comparer les espèces observées suivant les villes. On se rend ainsi compte, même sans quitter l'Europe, que chaque ville a ses particularités.

    Vous aurez donc deviné que lors de mon récent séjour à Varsovie, j'ai plus traîné dans les parcs que dans les musées. Pourtant début novembre à Varsovie, il ne fait pas chaud !

    Le premier parc que j'ai visité se trouve à deux pas du centre historique, il s'agit du Parc Saski, un parc à l'anglaise datant du début du XVIIIe siècle, d'une surface de 15,5 hectares.

     Parc Saski - Varsovie

     

    Dès mon arrivée, je suis accueillie par quelques Moineaux domestiques (Passer domesticus). A l'intérieur du parc il y en a peu, sauf au bord du petit lac artificiel, au poste de distribution de pain. Par contre j'en verrai beaucoup dans le centre historique, en particulier près du château Royal où ils disputent aux Pigeons bisets domestiques (Columba livia) chaque miette laissée par les touristes, et sur le Rynek Starego Miasta (place du marché de la Vieille Ville).

    Varsovie, moineau domestique

     

    Les corvidés sont très présents à cette période de l'année dans les parcs de Varsovie. C'est bien sûr le cas au parc Saski. Les premiers que l'on rencontre, ce sont les Corbeaux freux (Corvus frugilegus), qui sont ici peu farouches et très communs. Une belle occasion d'observer ces oiseaux de près, à la recherche de nourriture parmi les feuilles mortes. Le Corbeau freux est également commun à Berlin. C'était aussi le cas à Paris jusqu'aux années 1950, mais il a depuis complètement déserté notre capitale. Pour les ornithologues, cette désertion serait due à l'extension de la banlieue urbanisée et à la faible disponibilité d'espaces verts pour se nourrir dans Paris, comparativement à d'autres grandes métropoles.

    Corbeau freux - Parc Saski 

     

    Varsovie, corbeau freux

     

    La deuxième espèce de corvidés rencontrée est le Choucas des tours (Coloeus monedula), certainement les plus nombreux de tous les corvidés dans les parcs de la capitale polonaise. Cette espèce a aussi presque disparu de Paris, probablement pour les mêmes raisons que le Corbeau freux. J'ai par contre eu l'occasion de l'observer à Istanbul (voir ici : Istanbul, ses monuments, ses oiseaux, ses chats ...) ainsi qu'à Amsterdam.

    Varsovie, paradis des moineaux friquets

     

    Choucas des tours - Parc Saski

     

    Troisième espèce de corvidé assez commune à Varsovie, la Corneille mantelée (Corvus cornix), qui remplace notre Corneille noire dans l'est de l'Europe. Très commune à Moscou, à Berlin et à Istanbul, on la trouve aussi à Rome. Son plumage bicolore la rend très photogénique.

    Corneille mantelée - Parc Saski

     

    Mais ce sont surtout les passereaux qui auront illuminés ma matinée dans le Parc Saski. C'est grâce à un Roitelet (dont je n'ai pas réussi à identifier l'espèce) que j'ai pu observer mon premier Moineau friquet (Passer montanus), une double première pour moi puisque je n'avais jamais observé l'espèce auparavant. Ces moineaux, un peu plus petit que le Moineau domestique, s'en différencient par leur calotte entièrement brune et une tache noire sur la joue. Contrairement au Moineau domestique, chez le Moineau friquet mâle et femelle sont identiques. J'en verrai à plusieurs endroits dans le parc Saski, en particulier dans un secteur où nichoirs et mangeoires ont été installés, et au bord du plan d'eau.

    Moineau friquet - Parc Saski

     

    Moineau friquet - Varsovie

     

    Varsovie, paradis des moineaux friquets

     

    Moineau friquet - Varsovie

     

    Moineau friquet - Parc Saski

     

    Moineau friquet - Parc Saski

     

    La recherche des Moineaux friquets m'a aussi permis de photographier un Grimpereau des bois (Certhia familiaris). Cette espèce est assez courante dans les parcs urbains d'Europe de l'Est, alors qu'en France elle est cantonnée dans certaines forêts et remplacée dans nos jardins par le Grimpereau des jardins. A moins qu'ils ne chantent (et que vous ayez une meilleure oreille que moi), la différence entre les deux espèces n'est pas évidente. Un certain nombre de critères sont détaillés sur cette page (trouvée sur le site de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique) : http://cb.naturalsciences.be/ornitho_especes/Grimpereaux.htm. Pour être utilisés, ces critères nécessitent d'avoir une photo de bonne qualité ou d'avoir l'oiseau en main.

    Grimpereau des bois - Parc Saski

     

    L'autre jolie surprise du parc Saski niveau passereau, c'est une petite troupe de Grives litornes (Turdus pilaris) occupées à déguster des baies. Pas plus farouches que des Merles noirs urbains, j'ai cru comprendre qu'elles vivent ici à l'année : l'espèce est illustrée sur un panneau explicatif montrant les principaux oiseaux du parc (bien qu'en Polonais ce panneau était assez clair).

    Moineau friquet - Varsovie

     

    Grive litorne - Parc Saski

     

    Grive litorne - Parc Saski

     

    Grive litorne - Parc Saski

     

    Pour finir sur le Parc Saski, voici la liste des autres espèces rencontrées :

    • Dans le même secteur que les grives, un Rougegorge familier (Erithacus rubecula) et quelques Merles noirs (Turdus merula).
    • Dans les buissons et aux mangeoires, des Mésanges charbonnières (Parus major) et des Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus).
    • Côté corvidés, il y a aussi des Pies bavardes et des Geais des chênes (Garrulus glandarius), mais contrairement aux 3 espèces présentées plus haut, on les observe à l'unité.
    • Sur le plan d'eau : Canards colverts et Mouettes rieuses. Sur les rives, nombreux Pigeons bisets domestiques, Choucas des tours et moineaux des 2 espèces.
       

    La vieille ville de Varsovie, entièrement détruite pendant la deuxième guerre mondiale, a été reconstruite à l'identique, et je dois dire que le résultat est plutôt convaincant. Niveau oiseaux on y trouve surtout des Moineaux domestiques et des Pigeons bisets domestiques.

     Varsovie

     

     Varsovie

     

    Varsovie

     

    En contrebas de la vieille ville coule la Vistule, principal fleuve de Pologne. Pour accéder aux berges, il faut trouver les souterrains permettant de traverser l'autoroute urbaine qui longe le fleuve. L'autre rive est cependant plus sauvage, mais je n'ai pas eu le temps d'y aller.

    En descendant vers le fleuve, dans une petite friche bordant un parking, je rencontre des espèces déjà vues au parc Saski : des Corbeaux freux recherchent leur nourriture dans l'herbe, une petite troupe de Moineaux friquets volettent dans les buissons et une Pie bavarde (Pica pica) pose sur fond de ciel bleu.

    Pie bavarde - Varsovie

     

    Sur le fleuve, à première vue il n'y a "que" des Canards colverts, des Grands cormorans (Phalacrocorax carbo) et des Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) :

    Mouette rieuse - Varsovie

     

    Cependant après quelques minutes d'observation, un oiseau m'intrigue par son comportement. Assurément un bon plongeur, mais est-ce un grèbe, un canard ou un plongeon ? Comme il se rapproche j'arrive à l'immortaliser dans mon objectif : il s'agit d'un Harle bièvre (Mergus merganser) de type femelle, reconnaissable à sa tête brun-roux et son dos gris (le mâle chez cette espèce a la tête et le dos noir). Le Harle bièvre est une espèce de canard plongeur spécialisé dans la capture de poissons. En France, on l'observe surtout l'hiver pendant les vagues de froid.

    Harle bièvre - Varsovie

     

    Harle bièvre - Varsovie

     

    A cette saison, le soleil se couche tôt, surtout que la Pologne est bien plus à l'est que la France mais a la même heure officielle que nous. Pour terminer la journée, quelques photos prises en remontant vers la vieille ville. 

    Varsovie

     

    Varsovie, paradis des moineaux friquets

     

    Le lendemain, je décide d'aller visiter le Parc Łazienki, le plus grand de la ville (76 hectares). Un peu excentré, il se trouve dans le quartier des ambassades. C'est un parc de style baroque, agrémenté de pavillons, plans d'eau, orangeries, qui furent rajoutés au fil des siècles par les différents propriétaires, dont plusieurs rois de Pologne. 

    Avant d'arriver au parc Łazienki, on traverse le Parc Ujazdowski, plus petit mais qui permet aussi de belles rencontres à plumes. C'est là que j'ai photographié ce Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes), à contre-jour et un peu haut dans les branches, mais on ne va pas faire les difficiles. Ce n'est pas une espèce que l'on rencontre tous les jours en ville !

     

    Grosbec casse-noyaux - Parc Ujazdowski

     

    Le parc Łazienki possède de vastes zones arborées parsemées de buissons. C'est le paradis de nombreuses espèces d'oiseaux, comme la Mésange charbonnière, la Mésange bleue, le Grimpereau des bois, le Merle noir ou le Pic vert (Picus viridis). Ci-dessous, une femelle Pic vert.

    Pic vert - Parc Łazienki

     

    Sur les pelouses, on rencontre surtout des canards et des corvidés. Les tapis de feuilles d'automnes et la lumière rasante du soleil de novembre me permettent de réaliser de jolis portraits de Canards colverts (Anas platyrhynchos).

    Canard colvert - Parc Łazienki

     

    Canard colvert - Parc Łazienki

     

    Dans le parc on observe aussi de nombreux Canards mandarin(Aix galericulata). Cette espèce de petit canard originaire de Chine est couramment introduite dans les parcs comme oiseau d'ornement. C'est vrai qu'ils sont très jolis, autant le mâle dans son plumage multicolore que la femelle plus discrète.

    Canard mandarin - Parc Łazienki

     

    Canard mandarin - Parc Łazienki

     

    Autre oiseau d'ornement qui traîne sur les pelouse et se promène tranquillement parmi les corbeaux freux et les pigeons : le Paon bleu (Pavo cristatus), espèce originaire de l'Inde, domestiquée depuis l'Antiquité.

    Paon bleu - Parc Łazienki

     

    Le parc Łazienki héberge les mêmes espèces de corvidés que les parcs moins étendus : Corneille mantelée, Choucas des tours et Corbeaux freux (photo ci-dessous) :

    Corbeau freux - Parc Łazienki

     

    Comme souvent en hiver, c'est près des mangeoires que l'on rencontre des espèces moins faciles à observer à d'autres saisons. Ici tout le monde fréquente les mangeoires, y compris les écureuils roux dont je parlerai dans un prochain article. Dans les mangeoires, il y a les 2 espèces de mésanges déjà citées, mais aussi des Sittelles torchepot (Sitta europaea) - photos ci-dessous - alors que sous la mangeoire on trouvera des espèces aussi diverses que les Canards colverts, les Pigeons bisets domestiques, les Choucas des tours et les Corbeaux freux.

    Sittelle torchepot - Parc Łazienki

     

    Sittelle torchepot - Parc Łazienki

     

    Sittelle torchepot - Parc Łazienki

    Comme je l'ai dit plus haut, le parc est agrémenté de plusieurs plans d'eau et canaux. On peut y observer les Canards colverts et Canards mandarins, mais aussi de nombreuses Mouettes rieuses et quelques Foulques macroules (Fulica atra).

    Ici se termine cette petite balade dans les parcs de Varsovie. J'espère que ça vous aura plût autant qu'à moi.


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 08:36

    Bon jour Régine,
    Une ville que j'ai visité à deux reprises il y a maintenant bien longtemps.
    Tu nous offres une superbe série, tant de Varsovie que des oiseaux qui l'habitent.
    Merci pour ces beaux moments de partage.
    Bise et bonne journée

    2
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 10:05

    Bjr Régine,

    Dis donc, tu nous régale ce matin ! Quand tu fais un article ce n'est pas pour rien :))

    Je me souviens d'un doc sur Arte ou la 5 sur les moineaux de Varsovie justement, en plein hiver. Terrassés par la faim ils n'hésitaient pas rester dans les pattes des gens pour récupérer quelques miettes, avec tous les dangers d'être au sol en pleine ville. Quelle chance de voir des Corbeaux freux non farouches, ah ce n'est pas dans les vignes d'ici qu'on peut les avoir :) Quant à la Corneille mantelée, je voudrai bien la faire. Les photos aux couleurs dorées par les feuilles sont superbes, tout comme ta litorne. Les moineaux friquets sont devenus tellement rare que c'est une chance de les avoir à porter d'objectif. Bravo pour tes mandarins dans ce joli décor, simple mais beau. Très bel article (mais j'avais déjà vu tes photos sur oiseaux.net lol)

    Grosses bises et bon dimanche

    3
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 10:33

    bonjour Régine

    magnifique série sur ce peuple d'oiseaux, la variété est impressionnante !!

    Bonne journée, bises, maurice

    4
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 20:19

    Bonsoir Régine,

    Merci de ton passage et commentaires sur mon espace.

    Un très beau reportage  très complet avec de belles photos et des explications très intéressantes .

    C'était une bien belle balade.

    Je vais m'inscrire à ta newsletter

    Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :