• Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Le col de Festre est un col situé dans le massif du Dévoluy, bien connu des cyclistes qui parcourent ce secteur du département des Hautes-Alpes. D'ici partent plusieurs randonnées, dont la magnifique traversée du vallon des Aiguilles dont je vous parlerai prochainement.

    C'est au retour de cette randonnée, un après-midi de juillet 2012, que nous avons aperçu ces Traquets motteux (Oenanthe oenanthe) dans un amas de pierres au bord du sentier. Nous y sommes retournés deux jours plus tard, sans les enfants ni les bâtons de randonnée, pour tenter de les revoir et faire des photos.

    Nous avons surtout vu les jeunes, fraîchement sortis du nid et pas encore très mobiles. Posés sur les rochers, ils attendaient plus ou moins patiemment que les parents ramènent à manger.

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Le Traquet motteux est un passereau migrateur présent dans tout l'hémisphère nord mais dont l'aire de nidification est assez fragmentée. En France il niche surtout en montagne (Alpes, Pyrénées et Massif central). Des populations morcelées et en déclin subsistent sur le littoral de la Bretagne et des Charentes (voir l'Atlas des oiseaux de France métropolitaine). En plaine, on le voit essentiellement en halte migratoire, c'est un hôte de prédilection des semis de betteraves au printemps.

    Les pelouses alpines parsemées d'éléments rocheux constituent l'habitat préféré des Traquets motteux. Le nid est construit près du sol, dans une anfractuosité entre les rochers, un tas de pierres, entre les racines d'un arbuste ou même dans un terrier de lapin abandonné. Les zones herbeuses environnantes servent de garde-manger pour toute la famille.

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Les Traquets motteux consomment essentiellement des insectes et autres invertébrés, capturés dans les herbes : criquets, sauterelles, coléoptères, escargots, chenilles, araignées… Au dessert ils complètent parfois avec des baies. On voit ici la femelle qui a fait une belle récolte pour ses rejetons affamés.

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Pendant ce temps un des jeunes regarde ce papillon d'un air perplexe, en se disant que ça a l'air bien compliqué à attraper. Et puis après tout, les parents vont bien finir par revenir !

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Cette famille, composée des deux parents et d'au moins deux jeunes (ci-dessous) n'était pas la seule dans le vallon. Plus haut, près du col des Aiguilles, nous en avions observée une autre lors de notre randonnée deux jours plus tôt. C'est là qu'à été photographié le mâle de la dernière photo, en plumage nuptial caractéristique : masque et ailes noire, dos gris clair, dessous presque blanc. Le plumage de la femelle présente les même motifs que celui du mâle, avec des teintes moins contrastées et des nuances brunes. Les jeunes ont un plumage ressemblant à celui de la femelle, mais moucheté comme celui des oisillons d'autres espèces de la même famille (Rougegorge, Rougequeue, Tarier etc.).

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

     

    Une famille Traquet motteux au col de Festre

    Cet automne j'aurai bien refait cette randonnée (sans les Traquets motteux déjà repartis en Afrique tropicale) mais le Dévoluy était recouvert de brouillard. Pas grave on a fini par trouver un petit restaurant ouvert et accueillant à Agnières-en-Dévoluy. Réflexion faite, ça devait être notre dernier resto avant ce nouveau confinement. On a bien fait d'en profiter !


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Novembre 2020 à 07:31
    Red Sierra
    De bien belles images de cette petite famille !
    2
    Lundi 16 Novembre 2020 à 05:08

    Re bonjour Régine, tu as réalisé une très belle série de photos sur cette famille de passereaux, toutes plus belles les unes que les autres, et pourtant le juvénile admirant ce papillon a vraiment mon coup de coeur... de la belle qualité de clichés, bravo. Excellente nouvelle semaine, bises.

    3
    Lundi 16 Novembre 2020 à 09:22

    bonjour Régine

    bravo pour cet article, les photos sont top, et réussir a shooter un sujet isolé c'est parfait !!!

    bonne journée chez vous, bises, maurice

    4
    Mardi 17 Novembre 2020 à 21:02

    Je ne connais pas cet oiseau, je le trouve magnifique ! 

    Je suis un amoureux des oiseaux. Celui-ci me plait beaucoup. 

    5
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 09:10

    Bonjour Régie, je ne connaissais pas cet oiseau, il y en a tellement, merci pour ce partage

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Nath
    Vendredi 11 Décembre 2020 à 14:15

    Je n'ai jamais rencontré de jeunes traquets motteux, fidèles à la famille ce sont les copies conformes des rougequeues ou des rougegorges. Ta série est très belle, je m'y vois aussi très bien face à eux. Merci pour ces belles photos.

    Tu as fait de beaux clichés de paysages autour d'autres belles espèces des montagnes. Voilà un séjour réussi !

    Je vous souhaite de beaux jours pour finir l'année malgré le monde d'aujourd'hui. Bonnes fêtes :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :