• Un froid de canard ...

     

    Il y a quelques jours nous avons eu de la neige à Paris, et elle a tenu (à moins de vivre dans une grotte ça n'a pas dû vous échapper). Neige dit jolies photos en perspective, avec des oiseaux rendus moins farouches par le froid et la difficulté à trouver de la nourriture. Jeudi matin je me suis donc dirigée vers le Jardin des Plantes et me suis cassée les dents sur les grilles : fermé jusqu'à nouvel ordre pour cause d'intempéries ! Idem aux Arènes de Lutèce, où je croise un agent de la mairie de Paris qui me dit qu'ils ne peuvent pas prendre de risque. Les quais de la Seine sont eux fermés pour cause de crue. Après avoir observé un moment les Corneilles et les Étourneaux qui traînent autour de la fac de Jussieu, je décide d'abandonner ... Et c'est en fin d'après-midi en revenant de chez le dentiste que j'ai fait quelques photos, avec le téléphone ! La première à la Pyramide du Louvre, les suivantes dans le square près de Notre-Dame, où un petit garçon partageait son goûter avec les Canards colverts (Anas platyrhynchos).

    Canard colvert - Musée du Louvre

     

    Canard colvert - Notre-Dame de Paris

     

    Canard colvert - Notre-Dame de Paris

     

    Canard colvert - Notre-Dame de Paris

     

    Canard colvert - Notre-Dame de Paris

     

    Canard colvert - Notre-Dame de Paris

     

    Bonhomme de neige et mouette rieuse

     

    Le lendemain je retourne faire un petit tour à Notre-Dame, avec l'appareil photo cette fois. Les Colverts et les Mouettes profitent de la crue, un Grand Cormoran juvénile se repose à l'extrémité de l'Île de la Cité, quelques Pigeons ramiers (Columba palumbus) et Corneilles noires (Corvus corone) recherchent de la nourriture dans ce monde devenu subitement hostile, alors que la neige se remet à tomber.

    Pigeon ramier - Notre-Dame de Paris

     

    Corneille noire - Notre-Dame de Paris

     

    Un peu déçu par l'ingéniosité déployée par les responsables d'espaces verts pour nous empêcher de profiter des parcs et jardins de la capitale lors de ce petit épisode neigeux, j'ai décidé de ressortir quelques photos prises autour de Paris pendant une véritable vague de froid, celle de février 2012, qui a duré toute la première quinzaine du mois, et pendant laquelle même à Paris on a frôlé les -20°C. Les vagues de froid sont l'occasion de rencontrer des espèces inhabituelles, en particulier sur les plans d'eau. 

    Première série au lac de Saint-Mandé dans le Bois de Vincennes : un couple de Canards pilets (Anas acuta) y avait élu domicile pendant plus d'un mois.

    Canard pilet - Bois de Vincennes

     

    Canard pilet - Bois de Vincennes

     

    Canard pilet - Bois de Vincennes

     

    Canard pilet - Bois de Vincennes

     

    Toujours au lac de Saint-Mandé, partiellement gelé, on retrouvait les habituels Tadornes casarca (Tadorna ferruginea), probablement issus d'oiseaux échappés de captivité, les Mouettes rieuses et les Foulques macroules (Fulica atra)

    Tadorne casarca - Bois de Vincennes

     

    Tadorne casarca - Bois de Vincennes

     

    Tadorne casarca - Bois de Vincennes

     

    Foulque macroule - Bois de Vincennes

     

    L'un des Hérons cendrés (Ardea cinerea) les moins farouches de Paris, celui du Parc de Bercy (distance de fuite par beau temps : environ 2 m) marchait sur l'eau. Son congénère du Jardin des Plantes venait au pain distribué aux corneilles par une habituée.

    Héron cendré - Parc de Bercy

     

    Toujours début février 2012, des Harles bièvres (Mergus merganser) sont signalées sur la Seine, près du Port à l'Anglais (communes de Vitry-sur-Seine et Alfortville), une rareté pour le 94 ! Ils sont accompagnés de Canards chipeaux (Mareca strepera), l'occasion de photographier mâles et femelles des 2 espèces.

    Les Harles bièvres sont des canards carnivores, dont le bec est particulièrement adapté à la capture des poissons. La femelle a la tête rousse alors que le mâle a la tête noire à reflets vert foncé.

    Harle bièvre - Vitry-sur-Seine

     

    Harle bièvre - Vitry-sur-Seine

     

    Le Canard chipeau possède une silhouette assez proche du Colvert, en moins coloré. Le mâle est gris avec un miroir blanc à l'aile. La femelle ressemble beaucoup à celle du colvert, elle s'en différencie par le miroir blanc à l'aile.

    Canard chipeau - Vitry-sur-Seine

     

    Canard chipeau - Vitry-sur-Seine

     

    Ici se termine ce petit voyage dans le froid. A bientôt pour d'autres aventures, profitez bien de l'hiver (vivement le soleil quand même). 


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Février à 08:28

    Bon jour Régine,
    Une sacrée collection d'Oiseaux semblent apprécier la vie à la Capitale ;-)
    C'est vraiment sympa toutes ces rencontres, et j'aime beaucoup l'ambiance de ces photos avec neige et gel. 
    On ne pourra pas dire cette année que vous n'avez pas eu un vrai hiver. Ici, on l'attend toujours... 
    Un très chouette partage, merci.
    Bises et bonne journée

      • Jeudi 15 Février à 08:44

        Bonjour Pascale,

        Oui ça fait du bien un vrai hiver - ça change de la pluie, parce que ça on en a eu aussi ! Enfin les média exagèrent un peu quand même, on a eu de la neige trois jours et c'est la fin du monde, et les gestionnaires de parc et jardin exagèrent aussi, on vit une drôle d'époque où l'on empêche les gens de profiter de la neige de peur qu'un usager se blesse et fasse une procédure contre la mairie ou le Museum. D'où mes photos de 2012 prise lors d'une véritable vague de froid ! Bises et bonne journée.

    2
    Jeudi 15 Février à 11:09

    Bonjour Régine,

    Déjà je découvre que tu habites Paris. :-) Ensuite, je suis étonnée d'apprendre que vous ne pouvez accéder aux parcs en temps de neige...il me semble que c'est moins dangereux de tomber dans de l'herbe ou un chemin sableux que sur un trottoir, enfin... Pour finir, je ne pensais pas qu'il y avait autant d'oiseaux dans la capitale! Tu nous offres une belle diversité et dans cette série mon coup de coeur est la photo du corbeau la tête vers le ciel. Avec le phare de la voiture derrière (je suppose que c'est une voiture ou une grosse machine), on pourrait croire qu'il  implore la lune. :-)

    Bises et bonne journée. 

      • Jeudi 15 Février à 21:16

        Bonsoir Caroline, et oui, parisienne la semaine et soissonnaise le week-end (mais bretonne de naissance). La photo de la Corneille effectivement je l'aime bien, j'étais occupée à lutter pour que l'APN ne fasse pas la mise au point sur les flocons de neige qui tombait et je n'avais pas fait attention à l'arrière-plan, parfois le hasard fait bien les choses ... Bonne fin de soirée.

    3
    Jeudi 15 Février à 21:24
    Coucou Régine.
    Tu as bien fait de ressortir tes clichés de 2012, je me souviens bien de temps. Encore sur Paris, JC a dévalé une rampe de parking en voiture. À l'arrivée plus de voiture. J'avais du quitter le boulot plu tôt du coup et heureusement.
    Ces espèces peu communes sont si jolies. Je ne crache pas non plus sur tes photos de l'année car elles sont touchantes par la situation et les attitudes.
    Grosses bises et bonne soirée.
    4
    Vendredi 16 Février à 18:00

    Bonsoir Régine. Les médias nous ont parlé de la neige sur Paris, ce qui a bien fait rire les canadiens ou les montagnards. Il y en a qui découvrent qu'il fait froid en hiver et chaud en été. Tu as raison de citer la "frilosité" des gestionnaires des parcs, mais le principe de précaution s'impose partout et est de plus en plus mal compris... faut faire avec ! Tes (belles) photos de 2012 montrent que la situation des fonctionnaires municipaux s'aggrave avec le temps...

    Bonne soirée

    5
    Lundi 19 Février à 09:03
    Daniel

    Bonjour Régine, une période neigeuse que j'ai bien apprécié !
    Ah ! si les oiseaux pouvaient parler, ils en auraient des choses à dire !
    Merci et bonne journée, (Daniel)

    6
    Philippe Debiève
    Mardi 20 Février à 08:10

    C'est fou le nombre et la diversité d'espèces d'oiseaux que tu as rencontré mais aussi magnifiés à la capitale !! j'aime particulièrement le pigeon ramier, la corneille et le canard pilet, merci Régine.

    7
    Jeudi 1er Mars à 11:13

    Ces clichés prouvent par évidence , que même dans les espèces animales , il y a des citadins et des ruraux ... J' apprécie beaucoup la netteté des clichés ! J'ai remarqué aussi que la corneille était baguée . Peut être est elle en résidence surveillée ?

    A bientôt Régine

      • Jeudi 8 Mars à 22:56

        Bonsoir Lionel,

        Merci pour ton commentaire. Concernant la corneille baguée, il s'agit d'un programme mené par le Museum National d'Histoire Naturelle, visant à comprendre les déplacements de ces oiseaux à Paris. En effet elles semblent bien plus nombreuses qu'il y a quelques années et il arrive que des gens se plaignent. Le but est de montrer en particulier que mettre des pièges aux Tuileries par exemple, ne sert à rien, car les corneilles piégées seront vite remplacée par des corneilles venant d'un autre parc comme le Jardin des Plantes. On peut saisir les bagues lues dans l'outil faune-idf de la LPO.

        A bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :