• Tournepierres et Mouettes sur le port de La Rochelle

     

    Lors de mon bref séjour à La Rochelle en novembre 2019, j'ai pu observer, en dehors des Bernaches cravants dont je vous ai parlé précédemment, quelques autres espèces d'oiseaux pour la plupart assez communes sur nos côtes.

    Sur le Vieux Port, en arrivant de la gare, j'ai très rapidement aperçu des Tournepierres à collier (Arenaria interpres), particulièrement faciles à approcher. C'est souvent le cas des oiseaux qui ont l'habitude de la vie urbaine, et qui savent qu'en ville, les humains sont en général moins dangereux que dans les zones plus sauvages où certains d'entre eux sont encore chassés. Les oiseaux sont capables de s'adapter au danger potentiel des différentes zones qu'ils fréquentent ! Par exemple, les Pigeons et Tourterelles qui picorent sur une route s'envolent plus ou moins rapidement à l'approche d'un véhicule selon qu'ils se trouvent en agglomération ou en pleine campagne !

    Revenons-en à nos Tournepierres à collier : ce sont des limicoles d'assez petite taille et plutôt trapu, facile à reconnaître grâce à leurs courtes pattes orange, même si leur plumage hivernal (gris-brun dessus et blanc dessous) est moins coloré que leur plumage nuptial (bariolé de roux et de noir sur le dessus). A La Rochelle, au moment de la pleine mer, on les trouve facilement sur les quais du vieux port. Il y en avait aussi plus loin, vers la tour de la Lanterne, avec les Bernaches cravants (voir dernière photo de la série, qui montre la différence de taille entre les deux espèces).

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Fidèles au poste sur le port, nous avons bien sûr les Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus). La lumière de cette fin d'automne mettait bien en valeur leur plumage hivernal rehaussé par le rouge des pattes et du bec.

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Comme dans presque toutes les villes du monde, il y a aussi des Pigeons bisets domestiques (Columba livia) à La Rochelle. Ici un beau spécimen au plumage atypique et aux yeux clairs, rencontré dans le même secteur que les Bernaches cravants.

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Après ces jolies rencontres dans le secteur du Vieux Port, je me suis aventurée un peu plus loin en longeant les quais, jusqu'à la Baie de Port Neuf et l'étang du même nom. En bordure de la baie, des mouettes se reposaient. Je ne pensais pas m'y attarder, elles n'étaient pas si proches que celles du Vieux Port, mais parmi ce groupe important de Mouettes rieuses, j'aperçu une jolie surprise : une Mouette mélanocéphale (Ichthyaetus melanocephalus). Les critères pour la différencier de la Mouette rieuse sont assez subtils : chez l'adulte le bout des ailes est blanc alors qu'il est noir chez la rieuse, le dos est d'un gris plus clair, les motifs noir sur la tête (en plumage hivernal) sont en général plus diffus, le bec est plus droit et plus épais. La Mouette mélanocéphale est à l'origine une mouette du sud-est de l'Europe, du côté de la Mer Noire. L'espèce est en expansion vers l'ouest. Ses populations, que ce soit l'hiver ou en période de reproduction, sont en forte augmentation en France. On peut souvent l'observer à l'unité dans les groupes de Mouettes rieuses.

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    En novembre, rare sont les oiseaux qui s'aventure à chanter. Le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) est un des seuls. C'est toujours un plaisir de rencontrer ce petit passereau peu craintif envers l'homme.
     

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Avant de faire demi-tour vers la vieille ville, j'ai jeté un coup d'œil à l'étang de Port Neuf où s'ébattaient quelques Goélands et Mouettes, des Canards colverts et cette jolie Foulque macroule (Fulica atra).

    Tournepierres et Mouettes sur le vieux port de La Rochelle

     

    Dans le prochain article, on restera dans les Charentes, mais on quittera le bord de mer pour une ville que je ne me lasse pas d'explorer.


  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Février à 18:11

    Merci pour ce beau reportage, ca donne du Beaume au cœur.

      • Samedi 27 Février à 18:20

        Merci pour ton gentil commentaire. Il faut continuer à profiter des beautés de la nature quand on peut ! 

        A bientôt.

    2
    Samedi 27 Février à 20:40

    Le tournepierre, c'est un oiseau que je ne connais pas. Je le trouve très beau. 

    Des oiseaux marins ou de rivages, j'en connais peu : la mouette, bien sûr, ainsi que le goéland, mais à part ça...

    Bon dimanche

    3
    Lundi 1er Mars à 07:37

    Bonjour Régine, nous n'avons pas de tournepierre, excepté à la côte... toujours de très belles observations et réalisations, un grand bravo ! bise

    4
    Vendredi 5 Mars à 11:22

    Bonjour,

    Je ne me lasse pas de regarder vos photos, d'une ville que je connais très bien.

    Je vous souhaite un excellent week-end, espérant que le soleil sera de la partie

    Amitiés

    M@rie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :