• Swiftcurrent pass trail

     

    La famille Ours rencontrée entre Babb et Many Glacier avait fait notre journée, pourtant il n'était pas encore midi. Nous rejoignons le parking près du camping de Many Glacier, pour une petite randonnée sur le Swiftcurrent pass trail, armés de notre bombe au poivre au cas où. La première partie de sentier est plutôt facile et fréquentée par des familles avec enfants, on n'a pas besoin de faire nous-même du bruit. Les vues sur les montagnes alternent avec les petits lacs, où les oiseaux d'eau sont plutôt rares : sur Fishercap Lake nous verrons seulement et de loin un limicole à bec jaune et un probable Garrot d’Islande...

    Swiftcurrent pass trail

     

    Au bord du deuxième petit lac, le Redrock Lake, nous avons plus de chance, puisqu'un limicole solitaire parcours le rivage tout près de nous. Son nom de Chevalier solitaire (Tringa solitaria), qu'il porte aussi en latin et en anglais, semble convenir assez bien à son mode de vie basé sur la distanciation sociale. On le reconnait à son dos tacheté de blanc et à son cercle oculaire blanc bien visible (même à contre-jour, ils sont pénibles ces oiseaux sauvages, jamais placé comme il faut pour les photos).

    Swiftcurrent pass trail

     

    Swiftcurrent pass trail

     

    Sur un îlot au milieu du lac, des Harles bièvres se prélassent, seulement des adultes cette fois. Ce canard est un des plus courant au Parc National de Glacier. Nous poursuivons jusqu'aux Redrock falls, une série de cascades qui s'écoulent entre des roches rouges dans un environnement idyllique. L'aller-retour jusqu'aux Redrock falls fait un peu moins de 7 km.
     

    Swiftcurrent pass trail

     

    Swiftcurrent pass trail

     

    Swiftcurrent pass trail

     

    Sur le chemin du retour, nous croisons quelques mammifères locaux, certes moins impressionnant qu'un Ours, mais aussi moins dangereux. Tout d'abord une biche de Cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), un cervidé de taille moyenne reconnaissable à sa queue blanche. Elle traverse le sentier, s'y attarde un peu... nous en profitons tandis que certains randonneurs semblent ne même pas la voir.

    Swiftcurrent pass trail

     

    Swiftcurrent pass trail

     

    Swiftcurrent pass trail

     

    Un peu plus loin, alerté par un mouvement dans un buisson, nous découvrons un minuscule rongeur occupé à son déjeuner. Après pas mal de temps passé dans les guides et sur Internet, j'ai conclu qu'il s'agit d'un Tamia mineur (Neotamias minimus), en anglais Least Chipmunk. Les Chipmunks ont toujours la tête rayée, ce qui permet de les distinguer des espèces d'Écureuils terrestres au dos rayé. Jusque là c'est assez simple, le problème étant qu'il existe plusieurs espèces de Chipmunk, qui se ressemblent toutes. Les critères de différenciation vont des rayures de la queue à la couleur de la pointe des oreilles... Celui-ci est le plus petit et le plus commun de tous. 

    Swiftcurrent pass trail

    C'est sur cette petite bouille que s'arrête la promenade pour aujourd'hui. A bientôt pour d'autres découvertes, cette fois dans la réserve des Blackfeet. 

    Portez-vous bien, courage dans quelques semaines nous pourrons nous déplacer jusqu'à 100 km de la maison ! 


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Mai à 06:01

    Bonjour Régine, que du bonheur cette suite de reportage : j'aime tout autant les paysages enchanteurs que les rencontres sauvages. Merci de partager ce beau moment avec nous, prends bien soin de toi, bisous.

    2
    Vendredi 1er Mai à 10:13

    BONJOUR

    Tu a fais des photos superbes ,c'est un vrai plaisir

    bonne journée bises

    3
    Vendredi 1er Mai à 10:43

    Mode de vie du chevalier solitaire basé sur la "distanciation sociale" ?... Tiens, ça me rappelle quelque chose ;-)

    Tu partages avec nous un très bel article. Les photos animalières (l'apparition de la biche, l'adorable chipmunk) et de paysages (Redrock Falls, tout en verts, bleu et rouge) sont superbes. Quel environnement !! 

    Je te souhaite un bon 1er mai :-) Courage pour la fin du confinement... 

    4
    Vendredi 1er Mai à 12:00

    Bonjour Régine, un peu d’oxygène e passant par ton blog, merci pour ce partage . Nadya

    5
    Lundi 4 Mai à 09:51
    bonjour toutes et tous
    je ne suis plus trop présent sur le blog car compte tenu de la situation sanitaire, je prends en charge les travaux et déplacements réalisés par mon épouse, mais compte tenu de sa maladie, son confinement est encore plus draconien. je vous reverrez bientôt j'espère.
    restez en bonne sante, amitiés, bises, maurice
     
    ceci est un copier-coller (désolé !!!!)
    6
    Jeudi 21 Mai à 14:27
    Coucou Régine.
    Ça motive toujours de voir de belles espèces pour commencer une longue journée !
    Ces paysages sont sublimes, j'y tremperais bien les pieds en ce moment... L'herbe a grillé en deux jours seulement.
    C'est bien dommage de ne pas porter attention à animaux. Remarque des fois il vaut mieux parce que si c'est pour leur courrir après avec un téléphone franchement.....
    Nous avions acheté deux pistolets avec deux charges chacun de poivre une année sur un site à l'étranger (interdit en France) mais ce n'était pas pour les animaux....
    En tout cas les deux dernières rencontres sont très belles !
    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :