• Sur la route, en Californie du Nord

     

    Plus de 600 km séparent San Francisco de Crescent City, la dernière ville de Californie avant d'arriver dans l'Oregon. Trajet que nous avons fait en 3 jours, finalement trop court pour découvrir cette région peu peuplée mais riche en curiosités naturelles.

    Après avoir traversé le pont du Golden Gate, nous avons opté pour la route n° 1, itinéraire pittoresque qui nous fait longer un bras de mer puis chemine en bordure d'une des plus belle côte d'Amérique du Nord. De temps à autre, la route quitte l'Océan pour un écart dans une campagne hors du temps, où une épicerie semblant sortie des années 1950 nous permet de nous ravitailler.

    Au sud de l'itinéraire, la Baie de Tomales s'étend tout en longueur, parallèle à la route. Une colonie de Phoques veau-marin (Phoca vitulina) - et oui les mêmes que chez nous en Baie de Somme - se repose en attendant la marée haute. Au fond, on aperçoit quelques Urubus à tête rouge, les vautours locaux, qui se régalent sur une carcasse de mammifère marin. D'autres oiseaux profitent des lieux, mais ils sont trop loin pour faire de belles photos : Héron, Aigrettes, Courlis, Cormorans et Goélands.

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    La côte très découpée offre de magnifiques points du vue, que nous avons surtout admirés depuis la voiture. La beauté sauvage de cette partie de la Californie aurait certainement mérité plus de photos ...

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Le premier soir, nous nous arrêtons à Little River, petite bourgade au sud de Mendocino. Notre hôtel a vue sur la mer et possède un jardin fleuri peuplé de nombreux oiseaux (plusieurs articles à venir).

    Le lendemain, nous atteignons les premières forêts de Séquoias, un des objectifs de notre séjour. Ces arbres majestueux auront aussi le droit à leur article. Nous nous laissons tenter par une attraction touristique un peu kitsch, un séquoia dont on peut traverser le tronc en voiture. Un peu lassé par les groupes de touristes qui bloquaient le passage avec leurs scéances photo et selfie interminables, nous nous rabattons sur la sympathique boutique de souvenirs (où l'on peut acheter des bébés séquoias) et l'étang adjacent, où nous repérons une Grande Aigrette et un Grand Héron.
     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Nous passons notre 2ème nuit à Eureka, une petite ville côtière. Le jour suivant nous consacrons la matinée au marais d'Arcata (plusieurs articles à venir), puis nous nous enfonçons à nouveau dans les forêts de Séquoias. Entre les zones boisées, des prairies où l'on peut facilement observer des Wapitis (Cervus canadensis), le cousin américain de notre Cerf élaphe ...

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

     

    Sur la route, en Californie du Nord

    Dans le prochain article, je vous présenterai un oiseau qui nous a accompagné tout au long de la côte californienne, celui que l'on a aperçu au début de ce billet, j'ai nommé l'Urubu à tête rouge. 


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Novembre à 07:06

    bonjour Régine

    un bel article avec une belle faune diversifiée......je grogne car tout le monde réussi a shooter la grande aigrette  sauf moi (idem pour les cormorans....je dois être maudit !!!  LOL !!!)

    bonne journée, bises, maurice

    2
    Lundi 5 Novembre à 08:42
    Coucou Régine.
    Cette colonie de veaux marins est superbe, comme ces falaises. Quel paysage !
    C'est difficile d'organiser un circuit depuis chez nous. Même si les temps de parcours sont faciles à connaître. On est toujours dans l'approximatif et ce n'est pas comme si on restait trois mois sur place ! Je suis en plein dedans et j'ai tendance à m'étaler dans le temps, sauf qu'on ne l'a pas comme on voudrait.
    Le bec du Grand héron est impressionnant. Le goliath peut rester chez lui !!!
    Dis moi, les wapitis sont marqués là-bas ?
    Bonne journée et belle semaine.
    Bises
      • Lundi 5 Novembre à 09:06

        Coucou Nath,

        J'ai découvert en effet en triant les photos que le faon avait une boucle d'oreille, avec une antenne donc sans doute un émetteur. D'après ce que j'ai lu, suite à la conquête de l'Ouest et la chasse intensive qui s'en suivit, les Wapitis avaient quasiment disparu de Californie. Ils ont été réintroduits il y a pas mal de temps et leur population se porte bien, mais elle est morcelée à cause des activités humaines. D'où des études pour comprendre et gérer j'imagine ... Ce qui est impressionnant aux USA c'est la proximité que l'on peut avoir avec ces grands mammifères, ce qui provoque parfois des incidents avec les touristes et la population. Et oui une biche Wapiti (plus de 200 kg), si elle charge ce n'est pas rien même si elle n'a pas de bois !

        A bientôt.

      • Lundi 5 Novembre à 23:12
        Merci pour tes explications Régine.

        Bonne soirée.
    3
    Lundi 5 Novembre à 09:28

    Coucou Régine,
    Magnifique cette colonie de Veaux marins, j'adore les voir ainsi se prélasser au soleil.
    Merveilleux le paysage également.
    Les oiseaux sont comme toujours superbes, mais j'avoue que sur cette série, mon coeur va vers tes deux séries de mammifères. Magnifiques aussi les Cerfs.
    Bises et bonne journée

      • Lundi 5 Novembre à 11:09

        Bonjour Pascale,

        Aux Etats-Unis ce qui est plaisant c'est que les mammifères sont en général moins farouches qu'en France. Alors je pense que tu n'as pas fini de te régaler ici ;-).

        Bises.

    4
    Lundi 5 Novembre à 11:35

    Bonjour régine

    ton reportage photo est magnifique

    ça doit être un bonheur absolu que de voir ces veaux marins

    quand à la rencontre avec ce cerf c'est tout aussi magique, comme je le dis souvent ce sont des rencontres privilégiées que de pouvoir les observer en pleine nature 

    (j'ai eu cette chance il y a bien longtemps, du temps où je travaillais pour l'institut géographique national, il y avait un cerf et sa petite famille, mais je ne faisais pas encore de la photo avec regret d'ailleurs)

    le héron et bien je l'aime vraiment beaucoup et oui comme je pense te l'avoir déjà dit je suis en extase devant eux et la façon qu'ils ont de pouvoir rester immobiles des heures entière

    amitié et belle journée à toi

     

    ce sont des perruches ondulées sur mon blog

    amitié et belle journée à toi

    5
    Mardi 6 Novembre à 08:23

    Les voyages ouvrent l'esprit, les rencontres en sont d'autant plus belles... bonjour Régine, j'aime ces wapitis dans les grandes herbes, superbe !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :