•  

    Le Parc National de Glacier est un parc naturel situé au nord-ouest de l'Etat du Montana, dans les Montagnes Rocheuses. Limitrophe du Canada, il est prolongé de l'autre côté de la frontière par le Parc National des Lacs Waterton. Fréquenté surtout par des Américains amoureux de nature sauvage et de grands espaces, on n'y trouve pas la foule des visiteurs internationaux comme au Grand Canyon, à Monument Valley ou même à Yellowstone, pourtant plus préservé que d'autres parc. Glacier est un parc de montagne, qui se mérite, à la faune discrète. On vient souvent à Glacier pour tenter d'apercevoir les Grizzlis, en effet c'est ici qu'on en trouve le plus sur tout le territoire des Etats-Unis en dehors de l'Alaska.

    Depuis notre cabane près de Columbia Falls, nous devions rejoindre notre logement à East Glacier de l'autre côté du parc. Nous avons choisi de prendre la route longeant le parc au sud, de façon à pouvoir nous installer assez tôt. La route chemine dans la vallée de la Flathead River. Nous nous arrêtons plusieurs fois pour tenter d'apercevoir des membres de la faune locale. A chaque étape, vérification qu'un Ours n'est pas occupé à pêcher son déjeuner, avant de s'avancer un peu sur la berge. Un autre habitant du coin, que je suis sûre d'avoir aperçu, ne nous fera pas le plaisir de rester pour qu'on en fasse un portrait : il s'agit du Cincle d'Amérique. Nous aurons la chance de l'admirer quelques jours plus tard dans un environnement bien plus urbain. Finalement, nous verrons de loin un petit limicole bien sympathique, en plumage nuptial qui plus est : le Chevalier grivelé (Actitis macularius). C'est le cousin de notre Chevalier guignette, même taille et très ressemblant en dehors de la période de reproduction. En effet, quand vient la saison des amours, le plumage du Chevalier grivelé se pare de petites taches sur le dessous qui lui donnent un aspect tout à fait différent. C'est la deuxième fois que l'on rencontre l'espèce, que nous avions pu voir au Parc Aquacole en Guadeloupe. Il est solitaire comme son cousin européen.

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Une fois installés dans notre chambre avec vue sur la montagne, au Glacier Park Lodge, un de ces hôtels historiques que l'on trouve dans les parc nationaux américains, nous faisons connaissance avec nos voisins. Les Corneilles d'Amérique (Corvus brachyrhynchos) tirent profit de la présence des touristes, que ce soit sur les balcons ou sur le parking, où un immature déjà débrouillard continue à suivre un de ses parents. 

    Le Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Sur une des pelouses de l'hôtel est installé un mini-golf, et qui dit golf aux Etats-Unis dit terrain de jeu idéal pour les écureuils terrestres. L'espèce rencontrée ici est absolument craquante avec son pelage gris moucheté de blanc et son ventre roux. En français on la nomme Spermophile de Columbia (Urocitellus columbianus), en anglais plus simplement Columbian ground squirrel. C'est une belle bête de 30 à 40 cm de long queue comprise, pesant près d'une livre. Ces écureuils très sociables vivent en colonie. Ils hibernent une grande partie de l'année dans leur terrier. On les trouve exclusivement dans les Montagnes Rocheuses, de l'Alberta et la Colombie Britannique au Canada, jusqu'à l'Oregon et l'Idaho aux Etats-Unis.

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Arrivée au Parc National de Glacier

     

    Dans le prochain article, je vous présenterai une autre espèce de passereaux très commune ici, et que nous avons aussi rencontré plusieurs fois depuis la Californie : le Bruant à couronne blanche.

    Je terminerai par une pensée pour les habitants des Etats-Unis qui traversent eux aussi une période difficile en ce moment. Courage à eux.


    5 commentaires
  •  

    Fin juillet 2018. En route pour le Parc National de Glacier dans le Montana, nous nous arrêtons pour deux nuits près de Colombia Falls, au North Forty Resort, ou nous avions loué une confortable cabane en rondin. Les logements sont éparpillés dans les bois, parcourus par des sentiers qui permettent d'observer la faune locale.

    Un des premiers oiseaux que nous rencontrons est une vieille connaissance, puisqu'il s'agit du Junco Ardoisé (Junco hyemalis), espèce que nous croisons régulièrement depuis San Francisco. Ici dans l'ouest du Montana, leur plumage a une couleur similaire à ceux que nous avions observé à Crater Lake dans l'Oregon.

    Une cabane au fond des bois

     

    Les Bruants familiers (Spizella passerina) terminent l'élevage de leur jeunes de l'année. La belle saison est très courte ici, il est courant de voir des oisillons à peine volant à la fin juillet. Là aussi c'est une espèce que nous avions déjà vue à Crater Lake.

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Au son, nous repérons un Pic chevelu (Leuconotopicus villosus) occupé à taper sur un tronc d'arbre, à cette saison probablement pour dénicher des insectes cachés sous l'écorce. Il est un peu tard pour creuser une loge.

    Une cabane au fond des bois

     

    Des Mésanges à têtes noires (Poecile atricapillus) nous font le plaisir de se poser tout près de nous, une belle occasion de photographier cette nouvelle espèce dans de bonnes conditions. Cette mésange est aussi grande que notre Mésange charbonnière. Elle est très commune en Amérique du Nord (Canada, Alaska et moitié nord des Etats-Unis), et en général très familière.

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Les chardons en fleur attirent de nombreux Papillons. Le domaine est entretenu à minima afin de favoriser la faune sauvage, on se croirait en pleine forêt. Aussi nous sommes vigilants, il est déconseillé de se trouver face à face avec un Ours ou un Élan. Le jour précédant, sur la route entre Spokane et notre cabane dans le Montana, nous avions aperçu une maman Élan et son bébé, malheureusement nous n'avons pas pu nous arrêter. Nous n'en reverrons pas avant la fin du voyage. 

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Comme partout aux Etats-Unis, les Merles d'Amérique (Turdus migratorius) vaquent à leurs occupations. Celui-ci vient de capturer le dîner pour sa progéniture.

    Une cabane au fond des bois

     

    Pour finir cette série, voici un des plus beaux passereaux d'Amérique du Nord : le Tangara à tête rouge (Piranga ludoviciana). Son plumage aux couleurs vives pourrait faire penser qu'il vit dans les forêts tropicales, mais c'est ici dans les forêts boréales de l'Ouest qu'il niche. Il redescend tout de même au Mexique pour passer l'hiver. C'est vrai que sur la neige, avec un tel plumage, il serait un peu voyant !

    Une cabane au fond des bois

     

    Une cabane au fond des bois

     

    Dans le prochain épisode, je vous emmènerai au Parc National de Glacier. En ce moment il n'est pas question de se rendre dans les parcs nationaux aux Etats-Unis, et on ne sait pas quand on pourra y retourner, alors en attendant on le fait en photo (ça tombe bien j'ai du stock pour tenir un moment). 


    9 commentaires
  •  

    Présenter des photos datant d'il y a plusieurs années, en fin de compte c'est un bon exercice pour la mémoire. A la question "Pourquoi voit-on plusieurs drapeaux italiens dans cette série ?" j'ai fini par trouver la réponse. Nous étions le 25 avril 2009, or le 25 avril pour les Italiens c'est la Fête de la Libération, qui commémore la fin de la seconde guerre mondiale en Italie. En effet c'est le 25 avril 1945 que les villes de Milan, Turin et Gênes furent libérée de l'occupation nazie par les alliés.

    Pour ce dernier jour à Venise, on flâne dans les différents quartiers ici appelé sestiere. A nouveau j'ai essayé de retrouver les lieux, plutôt avec succès (et les yeux qui piquent à force de scruter les photos et les cartes en 3D sur le Net).

    On commence la journée par les quartiers de Santa Cruce et San Polo, qui se trouvent tous deux dans la boucle du Grand Canal. San Polo, qui donne sur le pont du Rialto, est très animé et regorge de boutique de souvenirs, mais aussi de petites places un peu à l'écart encore fréquentées par d’authentiques Vénitiens. Ci-dessous un petit pont sur le canal de San Boldo, tout près de la place du même nom.

    Arrivederci Venezia

     

    Par dessus les toits de Santa Cruce, on aperçoit le clocher de l'église San Giacomo dall'Orio, qui date de 1225. On remarque que la plupart des places et placettes possèdent un puits, ce qui ne manque pas d'interpeller le visiteur puisque la ville de Venise est construite sur une lagune d'eau salée. Comment dans ces conditions alimenter les habitants en eau potable ? Le Vénitiens avait mis au point un système très astucieux : les puits sont placés à l'intersection de rigoles légèrement en pente, qui recueillent l'eau de pluie qui ruisselle sur la place. Sous le puits, se trouve un réservoir de sable qui filtre l'eau et la rend propre à la consommation... De nos jours, le système n'est plus en usage, il a été remplacé par un aqueduc venant de la terre ferme.

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    En ce jour de fête, la Basilique Saint Marc s'est parée du drapeau Italien et de celui de la ville de Venise, qui représente le Lion de Saint Marc. 

    Arrivederci Venezia

     

    Le Palais des Doges jouxte la Basilique. La magnificence de son architecture contraste avec l'austérité de la prison, que l'on visite en même temps. Le célèbre Pont des Soupirs qui relie le Palais des Doges à la prison n'est pas, contrairement à ce que l'on pourrait croire, un lieu romantique pour les amoureux : il tire son nom des soupirs poussés par les prisonniers lorsqu'on les déplaçait de leur cellule jusqu'aux salles de torture et aux tribunaux situés dans le Palais des Doges (et inversement). 

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Après cette visite fort instructive, on termine la journée dans le sestiere du Castello, à l'est de la place Saint-Marc. Un quartier que je recommande pour faire quelques achats, les boutiques étant plus authentiques qu'à San Polo. On repasse près de l'église San Giorgio dei Greci, puis on aperçoit en traversant le canal suivant le clocher blanc de l'église Sant'Antonin, avant de faire une pause goûter sur le Campo Bandiera e Moro, une agréable place entourée de cafés.

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Avant de rejoindre la gare de Venezia-Santa Lucia, on s'attarde près de l'église San Giovanni e Paolo pour admirer la façade de la Scuola Grande di San Marco, de nos jours transformé en hôpital. Les bas relief de marbre en trompe l’œil valent vraiment le détour.

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Arrivederci Venezia

     

    Ici s'achève cette visite de Venise. Il me reste encore des photos d'Italie, à Rome cette fois, mais ce sera pour plus tard. En attendant nous allons repartir outre-Atlantique (virtuellement bien sûr). Prenez soin de vous et restez chez vous !


    3 commentaires
  •  

    Au programme de cette deuxième journée à Venise, une excursion jusqu'à la plage du Lido avec ma fille qui avait 7 ans à l'époque. Avant de prendre le bateau, on flâne dans les quartiers de l'île principale. Le but du jeu 11 ans après est de reconnaître les lieux visités, heureusement il y a Internet (forcément mon guide de Venise acheté pour l'occasion est confiné à Paris alors que je suis en Picardie).

    Excursion jusqu'au Lido

     

    L'Église Santa Maria Assunta, plus connue sous le nom de Chiesa dei Gesuiti car elle fut construite par les jésuites au XVIIIème siècle, se trouve dans le quartier de Cannaregio, au nord-est de l'île principale de Venise. 

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Non loin de là, on peut apercevoir le cimetière de San Michele, qui occupe une île à lui tout seul. L'origine de ce cimetière revient à Napoleon Bonaparte, qui en 1807 ordonna que l'île de San Cristoforo della Pace soit transformée en cimetière pour les habitants de Venise. En 1837 les îles de San Cristoforo della Pace et de San Michele furent réunies par comblement du canal qui les séparait et devinrent le cimetière de San Michele.

    Excursion jusqu'au Lido

     

    On continue la promenade dans Cannaregio, jusqu'au petit pont de Molin de la Racheta qui enjambe le canal de Sainte-Catherine, puis on rejoint le Grand Canal où l'on prendra le vaporetto pour l'île du Lido.
     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Le Lido est un cordon littoral d'une douzaine de kilomètre de long qui ferme la lagune de Venise et marque la séparation avec la mer Adriatique. C'est aussi la station balnéaire de la ville, grâce à sa plage de sable fin tournée vers la mer. Ce qui frappe en débarquant, c'est que même si l'île du Lido est traversée par des canaux, les automobiles sont présentes. Fin avril la plage est aussi déserte que dans le film Mort à Venise mais cependant moins lugubre.

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    De retour de notre expédition, on passe la fin d'après-midi du côté de la place Saint-Marc. Ce ne doit pas être ce jour là que l'on visita la Basilique (à ne pas manquer tout comme le palais des Doges tout proche), mais comme je n'ai pas fait de photo de l'intérieur... 

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    L'église San Giorgio Maggiore est toujours aussi belle, on la prendrait bien en photo à chaque heure de la journée. 

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Voici un petit aperçu de la toiture de la Basilique Saint-Marc, et du Campanile sur un côté de la place. Ce dernier mesure 50 mètres de haut. Son aspect est le même depuis 1514, cependant la construction actuelle date de 1912. En effet le précédent campanile s'effondra sur lui même en 1902, ne faisant qu'une victime, le chat du gardien. Le nouveau campanile, reconstruit à l'identique, fut inauguré en 1912.

    Excursion jusqu'au Lido

     

    Excursion jusqu'au Lido

     

     Je vous dis à bientôt pour la fin de cette escapade à Venise. En attendant portez-vous bien, et restez chez vous !


    5 commentaires
  •  

    Voici la suite des photos de ce premier jour à Venise, prises entre la Place Saint-Marc et le Jardin de la Biennale, en se promenant sur les quais face au lagon. Un coin assez calme, un peu à l'écart de la foule agglutinée autour de la Basilique Saint Marc et sur le pont du Rialto. Les jardins sont idéaux pour une pause si vous voyagez avec des enfants.

    Parmi les bâtiments et lieux photographiés, on notera le clocher blanc de l'église San Giorgio dei Greci, une église orthodoxe grecque, puis à nouveau l'église San Giorgio Maggiore sur son île, qui fait face à une autre célèbre église, la Basilique Santa Maria della Salute. Arrivé du côté du Jardin de la Biennale, on apperçoit au fond l'île du Lido. Sur les colonnades, un Goéland leucophée mangeait du pain. La photo était floue, alors j'ai préféré vous montrer les reflets des colonnades dans une flaque laissée par la pluie du matin. En se retournant, nouvelle perspective vers San Giorgio Maggiore, cette fois avec Santa Maria della Salute en arrière plan.

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Au bord du lagon de Venise

     

    Depuis cet itinéraire, on peut faire un crochet vers l'arsenal de Venise, un des plus ancien d'Europe, symbole de la puissance maritime de la Sérénissime et point de départ de l'expédition de Marco Polo jusqu'en Chine...

    A bientôt pour la suite.


    7 commentaires