•  

    Cela fait un moment que je n'ai rien écrit sur ce blog, mais il y avait une bonne raison : du 5 au 22 août j'étais au Pérou en famille, avec mon mari et mes 3 filles. Un voyage essentiellement touristique mais qui nous a permis également d'observer des oiseaux inconnus dans nos contrées.

    En effet, le pays des Incas, du Machu Picchu et des Cités d'Or de notre enfance, est aussi un des pays du monde abritant le plus d'espèces d'oiseaux, plus de 1700 espèces répertoriées à ce jour. Je vous en présenterai quelques unes au fur et à mesure du récit de nos aventures.

    Nous avons donc atterri à Lima le 5 août dans la soirée après un vol de 12 h.

    Le 6 août au matin, après une bonne nuit de sommeil, nous allons explorer la ville. Ne restant qu'une journée à Lima, nous optons pour la Plaza de Armas au cœur du centre historique, puis à deux pas de là le couvent de San Francisco (les édifices religieux datant de l'époque coloniale ne manquent pas à Lima, il a fallu faire un choix). Dans l'après-midi nous visitons le musée national d'archéologie, pour un premier contact avec les civilisations précolombiennes.

    Voici quelques photos prises durant cette journée.

    Plusieurs bâtiments du centre historique sont bien restaurés, ici le détail de la façade d'un musée jouxtant la cathédrale :

    Lima - Plaza de Armas

     

    Nous nous sommes un peu attardés sur la Cathédrale, car bien que son architecture ne soit pas gothique on peut y observer des gargouilles un peu particulières.

    Ci-dessous une des tours de la façade. Si vous regardez bien, vous apercevrez des oiseaux noirs perchés sur les corniches : 

    Lima - Cathedrale

     

    Non, ce ne sont pas des pigeons, mais de petits vautours tout noir, qui tiennent compagnie aux évêques, à Saint Jean et aux autres personnages de pierre qui ornent la cathédrale et les bâtiment alentours :

    Le vautour et l'évèque

     

    Le vautour et Saint Jean

     

    Lima - Urubu noir

     

    Lima - Urubu noir

     

    Lima - Urubu noir

    L'Urubu noir (Coragyps atratus), puisque c'est ainsi que se nomme ce vautour, fait partie de la famille des Vautours du nouveau monde, avec quelques autres Urubus et bien sûr les Condors. Sa forte présence en ville s'explique peut-être par les difficultés que rencontre le Pérou dans la gestion de ses déchets (mais ceci n'est qu'une hypothèse personnelle). Ou alors ils sont là pour perpétuer la réputation de Lima, "la ville la plus triste du monde" comme l'écrivait déjà Herman Melville dans Moby Dick au 19ème siècle ? Rien que sur la cathédrale il y en a plusieurs dizaines. Le ciel brumeux ne fait rien pour rendre l’atmosphère plus gaie, mais ça c'est de la faute du courant de Humboldt semble-t-il. Vous trouverez plus d'information sur le climat de Lima et le courant de Humbolt ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lima.

    C'est en tout cas plaisant de pouvoir observer ces urubus aussi facilement.

     

    La visite du couvent San Francisco s'est avérée très intéressante, mais j'ai peu de photos car celle-ci ne sont pas autorisée à l'intérieur. Ne manquez pas la visite des catacombes, le plus ancien cimetière de la ville. Ci-dessous un des cloîtres du couvent :

    Couvent San Francisco

     

    Comme dans toutes les villes du monde, à Lima on rencontre aussi beaucoup de pigeons, issus d'individus autrefois domestiqués, de l'espèce Pigeon biset.

    Mais celui-ci est un peu différent, regardez bien son œil entouré de bleu vif, sa couleur "tourterelle" et ses pattes roses vifs :

    Tourterelle mélodieuse

    Il s'agit d'une Tourterelle mélodieuse (Zenaida meloda), plutôt commune à Lima mais qu'on ne rencontre que de l'Equateur au Chili.

    Plus d'information sur cette espèce ici : http://www.oiseaux.net/oiseaux/tourterelle.melodieuse.html.

     

    Pour finir sur cette journée à Lima, au musée archéologique, après avoir appris des tas de choses sur les Nazcas, les Incas etc. dans une des cours nous apercevons des Moucherolles vermillon (Pyrocephalus rubinus), un petit passereau au couleur éclatante. D'abord le mâle, puis probablement une femelle (ou un jeune) :

    6 août 2015 : Les Vautours de Lima

     

    Moucherolle vermillon

    Il est ensuite l'heure de rejoindre l’hôtel, car le lendemain matin nous prenons un vol pour Arequipa. 

    Je vous dis à bientôt pour la suite du voyage.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique