• Les rapaces du Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Je vous invite aujourd'hui au Château d'Armentières-sur-Ourcq pour assister à un spectacle de rapaces un peu particulier, avec en vedette les Faucons crécerelle et les Effraies des clochers.

    Le Château d'Armentières-sur-Ourcq est situé dans le sud de l'Aisne à quelques kilomètres de chez nous. Chef d'oeuvre de l'architecture médiévale, sa construction débuta à la fin du XIIIe siècle. Il connut de nombreuses améliorations et embellissements au cours des siècles, avant de tomber dans l'oubli dès le XVIIe siècle. Transformé en bergeries et autres bâtiments agricoles, servant de carrière de pierre pour le voisinage, miné par les infiltrations, il est proche de la ruine lorsqu'il est acheté par ses propriétaires actuels en 2004.

    Dans beaucoup de forteresses du Moyen-Age, on peut assister l'été à des spectacles de fauconneries, où sont présentés différentes espèces d'oiseaux de proie détenus en captivité. Au Château d'Armentières, il est également possible de voir des rapaces, cependant ici pas de cages : les faucons et les chouettes sont de vrais animaux sauvages, qui ont choisi de nicher au château. La cohabitation avec les propriétaires et les ouvriers qui travaillent à la sauvegarde du château se passe bien, chaque année les rapaces arrivent à mener à terme une à deux nichées.

    Je vous propose tout d'abord une petite visite du château afin de faire connaissance avec les lieux. Les aquarelles de Jean Pierre Léopold Baraquin nous montrent le château tel qu'il était au XIXe siècle. Celle-ci est conservée au Musée de Soissons.

    Le château d'Armentières-sur-Ourcq par Baraquin

     

    La série de photos ci-dessous représente le château aujourd'hui. On remarquera d'une part les détails d'architecture qui ont résisté tant bien que mal aux vicissitudes des siècles, et d'autres part les nombreuses cavités propices à la nidification des oiseaux.

     Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Les rapaces du Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Nous pouvons maintenant faire connaissance avec les locataires des lieux. Toutes les photos des rapaces ont été prises par les propriétaires du château, François, Sophie et leur fille Marie. Plusieurs photos sont faites au nid, ce qui en règle générale est fortement déconseillé, pour éviter le dérangement et l'abandon des nichées. Cependant au château d'Armentières le contexte est un peu particulier : l'état des ruines nécessite une inspection et des travaux réguliers, les oiseaux ont l'habitude de ces visites techniques et la réussite des couvées n'en est pas affectée. 

    Le rapace le plus commun à Armentières est le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus). Dans la nature, ce petit faucon niche sur les parois rocheuses, à l'entrée d'une cavité, sans construire de nid. Les châteaux et cathédrales du Moyen-Age lui offrent des conditions similaires, qui lui ont permis de s'adapter à la vie près de l'homme, même dans les grandes villes (le Faucon crécerelle niche en particulier à Notre-Dame de Paris). Au château d'Armentières, plusieurs cavités sont occupées chaque année. Au départ les bébés sont recouverts d'un duvet blanc. Ils acquièrent leur plumage complet en une vingtaine de jours.

    Les rapaces du Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Faucon crécerelle - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Faucon crécerelle - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Faucon crécerelle - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Faucon crécerelle - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Faucon crécerelle - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Faucon crécerelle - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    L'Effraie des clochers (Tyto alba), également appelée Chouette effraie ou Dame blanche, niche aussi au château. C'est une bonne chose pour l'espèce, car la pose de grillage sur les clochers (pour éviter l'occupation par les pigeons) la prive de nombreux sites de nidification. Avec les faucons, elles participent à la régulation des rongeurs, qui eux aussi se plaisent dans les ruines. Les œufs sont pondus par la femelle à intervalle de 2 à 3 jours, et l'incubation commence dès la première ponte, ce qui explique la différence de taille et de développement des petits. Ces derniers restent au nid pendant environ 2 mois, nourris par la femelle, pendant que le mâle part traquer les rongeurs dès la tombée de la nuit.

    Effraie des clochers - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Effraie des clochers - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Effraie des clochers - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Vivre dans les travaux occasionne parfois des accidents. A la fin de l'été dernier, une Chouette effraie était tombée dans un tonneau d'eau. Heureusement les propriétaires du château ont pu la sauver à temps. Après un après-midi de repos sous un appentis elle a pu reprendre son vol. 

    Effraie des clochers - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Effraie des clochers - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Effraie des clochers - Château d'Armentières-sur-Ourcq

     

    Avant de quitter le château, je vous en propose quelques images vues du ciel, tel que le voient les faucons et les chouettes. Photos prises par Pascal (mon mari) hier, à l'aide d'un drone.

    Le Château d'Armentières-sur-Ourcq vu du ciel

     

    Le Château d'Armentières-sur-Ourcq vu du ciel

     

    Le Château d'Armentières-sur-Ourcq vu du ciel

     

    Le Château d'Armentières-sur-Ourcq vu du ciel

     

    Les travaux de sauvetage du château sont en partie financés par la région des Hauts-de-France mais la tâche est colossale. Une bonne nouvelle est tombée cette semaine, le Château d'Armentières-sur-Ourcq fait partie des 250 monuments sélectionnés pour le "Loto du Patrimoine" de Stéphane Bern. 

    Si vous aussi vous souhaitez participer au sauvetage du Château et à la sauvegarde du cadre de vie des faucons et des chouettes d'Armentières, je vous invite à participer à la campagne de crowdfounding en cours sur le site Dartagnans dans le cadre du "Château challenge" saison 2. C'est ici : https://dartagnans.fr/fr/projects/chateau-d-armentieres/campaign. Pour visiter le château, François, Sophie et Marie vous donnent rendez-vous aux prochaines journées du patrimoine en septembre.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Avril à 08:27
    Pastellle

    De chouettes photos ! 

    J'adore celles des bébés... :)

    2
    Dimanche 8 Avril à 11:32

    Salut Régine,

    Ce château mérite bien tout cet engagement et quelle joie d'avoir deux locataires comme ces deux là ! J'ajoute même, quel bonheur de ne pas les voir dans une nursery, des incubateurs et compagnie ! L'entente parfois est parfaite si on daigne faire un peu attention autour de soi ! 

    Alors longue vie à toutes ces nichées !

    Bon dimanche et à bientôt.

    3
    Dimanche 8 Avril à 12:55

    Bonjour Régine,

    C'est un vrai plaisir que de découvrir toutes ces nichées et adultes à l'état sauvage. Je leur souhaite longue vie et merci pour le partage. 

    Bonne fin de journée. 

    4
    Dimanche 8 Avril à 19:22

    Whaouw quel bel article ! un bonheur de voir ces rapaces de si près... merci du partage Régine.

    5
    Dimanche 8 Avril à 19:43

    Bonsoir Régine ,

    Les siècles ont fait un travail de sape  ! Il y a quelques beaux restes comme cette voûte d'ogive qui est superbe  sur le 3 ème cliché mais le chantier de rénovation s'annonce titanesque ! Rien est mort pour les oiseaux ... La preuve en est !

    Je te dis à bientôt

    6
    Lundi 9 Avril à 10:43

    Coucou Régine,
    Roooo ces petiots, qu'ils sont craquants. C'est une grande chance de voir cela concernant les rapaces.
    Un super endroit pour faire un spectacle de fauconnerie, ce devait être superbe.
    Et puis, on voit bien combien ils aiment leurs oiseaux.
    Bisous et bonne journée

      • Lundi 9 Avril à 18:29

        Coucou Pascale,

        En fait il n'y a pas de spectacles de fauconneries à Armentières, j'en ai parlé c'était pour faire le parallèle avec ce qui se fait dans d'autres châteaux ;-). Ici le spectacle est réservé à ceux qui montent aux échelles de chantier (pas pour moi j'ai le vertige). Du coup c'est entre autre pour cela que les photos de rapaces ne sont pas de moi mais des propriétaires.

        Bises.

    7
    Lundi 9 Avril à 18:11

    BONJOUR

    C'est superbe se qu'il font ,ses touts petits avec leur duvet..... j'adore

    on a envie de leur faire des câlins (tout a fait déconseillé )

    quand a la restauration ! y a du boulot a faire

    bonne semaine bises

    8
    Jeudi 12 Avril à 04:34
    Daniel

    Bonjour Régine,
    Très belles images !  Oh ! que c'est mignon !
    Merci et bonne journée !
    Daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :