• Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Le site de la Butte Chalmont, où se dresse les Fantômes de Landowski, est aussi, de part son classement à l'inventaire des Monuments Historiques, qui en interdit l'exploitation agricole, un refuge pour la biodiversité dans nos paysages de grandes cultures. Les pelouses qui montent jusqu'au monument sont le paradis des lapins de garenne. Da chaque côté des marches, des pins, et sur les côtés, des haies où l'on trouve ronces, genêts, rosiers sauvages, bryones, herbes folles etc. Ce milieu est très favorable à des oiseaux tel que le Bruant jaune, le Tarier pâtre, la Linotte mélodieuse... On y rencontre aussi des oiseaux communs plus généralistes comme le Pinson des arbres et les Mésanges bleues ou charbonnières.

    Je vais vous présenter ici un oiseau moins connu et plus difficile à identifier : l'Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta). Un matin de mai alors que j'étais allée faire des photos des Fantômes, un couple de ces passereaux jaunes ressemblant à des fauvettes aux couleurs de pouillot s'activait dans les buissons. N'ayant pas apporté mon téléobjectif, j'y suis retournée le lendemain, et comme je l'avais pensé ils étaient encore là. A mon avis le nid était caché dans les buissons épineux (ce qui est habituel chez cette espèce).
     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs nous arrivent d'Afrique vers le mois d'avril, et restent dans nos régions jusqu'en septembre. On les reconnaît à leur partie inférieure jaune qui les distingue des autres espèces de fauvettes. De couleur assez similaire aux Pouillots, elles sont plus grandes que ces derniers, plus élancées, et leur bec est plus long (elles bougent aussi un petit peu moins vite).

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

    Dans la majeure partie du territoire français, on ne rencontre que l'Hypolaïs polyglotte (c'est également le cas en Espagne et en Italie), cependant dans le nord-est de la France, il faut être vigilant car il existe encore quelques populations d'une espèce très proche, l'Hypolaïs ictérine, bien que cette dernière soit en régression par rapport à la polyglotte. Les deux espèces se différencient par leur chant (ce n'est pas mon fort) et par quelques détails fort bien décrit dans la fiche oiseaux.net de l'Hypolaïs polyglotte. Ici vu la distance assez importante entre l'oiseau et l'objectif, c'est surtout la longueur de la projection primaire (longueur des ailes par rapport à la queue) qui m'a permit de trancher .

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    Les Hypolaïs de la Butte Chalmont

     

    C'était une belle matinée en compagnie de ces oiseaux gais et turbulents que sont les Hypolaïs, dans un très beau site. Il faudrait que je sorte plus souvent le téléobjectif dans nos campagnes !


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Août à 10:10

    BONJOUR

    MERCI POUR SE BELLES PHOTOS ,TU VOIS MOI JE SERAIS PASS2E A COTÉ SANS LES VOIR !

    PASSE UN BON DIMANCHE BISES

    2
    Mardi 11 Août à 18:13

    C'est vrai que bien souvent on délaisse nos coins les plus proches pour se diriger vers des sites plus connus et très fréquentés, tu a eu la bonne idée de changer cette habitude et de nous présenter ce petit passereau que l'on croise difficilement, merci Régine. Bise

    3
    Jeudi 13 Août à 08:17

    bonjour Régine

    très belle série, mais comment fais tu pour dénicher tant de variétés inconnues, nouvelles...enfin, bravo a toi !!!

    bonne journée, bises, maurice

      • Dimanche 23 Août à 23:07

        Bonsoir Maurice,

        Les Hypolaïs sont des oiseaux assez communs, mais il est vrai qu'ils ressemblent aux Pouillots, Fauvettes et autre passereaux de ce type, alors on n'y fait pas forcément attention. Là ils étaient cantonnés près de leur nid, je les ai retrouvé 2 jours à la suite. Les animaux n'abandonnent pas facilement leur progéniture, heureusement !

        Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :