• Les Hirondelles sont de retour au village

     

    Pendant le confinement, nous avons eu le bonheur d’observer le retour des hirondelles dans notre village de Grand-Rozoy dans le sud de l'Aisne, elles au moins n’avaient pas à respecter les restrictions de circulations ! Dans la moitié nord de la France, on peut compter 3 espèces d’hirondelles.

    L’Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) est une des 2 espèces d’hirondelles qui utilisent les bâtiments de nos villages comme support pour construire leur nid. Ce sont les angles de fenêtres et de portes qui ont sa préférence. En 2019, on pouvait compter 9 nids sur la mairie de Grand-Rozoy. Plusieurs maisons du village possèdent aussi leurs nids. Lorsque les conditions sont favorables, les colonies d’hirondelles de fenêtres peuvent s’agrandir très rapidement : en 2015, un couple d’hirondelles a construit un premier nid au refuge du château. Un deuxième couple s'est installé en juin 2018. Puis tout est allé très vite : en 2019 il y avait 4 nid, cette année de nouveaux couples ont commencé à construire dès le mois de mai. Le huitième nid est actuellement en construction. A la fenêtre de mon bureau il y a maintenant trois nids, je ne vous dit pas le bavardage (et les crottes) !

    L’hirondelle de fenêtre est la championne de la vie en collectivité et de l’entraide : les colonies peuvent compter plusieurs dizaines de nids (exemple 46 nids observés sous un toit à Limé dans l'Aisne, une trentaine de nids sur un bâtiment près de l'abbaye d'Ourscamp dans l'Oise), les couples s’entraident pour construire les nids, quitte à ce que certains ne se reproduisent pas. Une fois que les jeunes savent voler, tous les soirs la famille au complet s’entasse dans le nid pour passer la nuit au chaud.

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

    A l'entrée du nid, Limé, juin 2013

     

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

    Le premier nid du refuge, Grand-Rozoy, juillet 2015

     

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

    Fin de la construction d'un nid, chez nous à Grand-Rozoy, mai 2020

     

    L’Hirondelle rustique (Hirundo rustica) se distingue de l’Hirondelle de fenêtre par sa gorge rousse et sa queue prolongée par de longs filets. Elle niche en général dans les bâtiments (grange, garage, écurie etc.). Le nid est souvent construit contre une poutre et est plus ouvert que celui de l’hirondelle de fenêtre (on peut voir facilement les petits au nid).

    L’Hirondelle rustique, comme sa cousine l’Hirondelle de fenêtre, se nourrit exclusivement d’insectes volants (mouches, fourmis ailées, moustiques, libellules etc.). En échange de quelques salissures, les hirondelles vous assurent des soirées d’été paisibles et agissent comme un véritable insecticide gratuit et naturel. Pour les aider, ne détruisez pas leur nid même après leur départ pour l’Afrique (c’est interdit).

    Les 3 photos ci-dessous ont été prise dans la grange de notre ancienne maison, à Couvrelles, toujours dans l'Aisne. Nous en avons aussi à Grand-Rozoy dans notre garage, cette année une nichée de 4 bébés s'est envolée à la fin mai (je suis arrivée un jour trop tard pour les prendre en photo).

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

     

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

     

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

     

    La troisième espèce d’hirondelle est plus discrète et plus rare : il s’agit de l’Hirondelle de rivage (Riparia riparia). Contrairement à ses cousines « fenêtre » et « rustique » elle n’utilise pas les bâtiments pour nicher, mais creuse un terrier dans le sable, en principe aux bords des rivières. Elle peut aussi utiliser les carrières de sables (nombreuses dans notre région) ou les affleurements sableux. En fin de compte cette hirondelle niche à peu près dans les mêmes milieux que les Guêpiers d'Europe.

    Il y a quelques années, des Hirondelles de rivages nichaient à Courdoux, le hameau de Grand-Rozoy, sur la droite de la route quand on va vers Beugneux, dans une petite zone sableuse. Il devait y avoir 2 ou 3 terriers. La colonie existe-t-elle encore ? Il faudrait aller vérifier. Les photos ci-dessous ont justement été faites à Courdoux, en 2012 et 2013.

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

     

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

     

    Les Hirondelles sont de retour à Grand-Rozoy

     

    Cet article est une adaptation de celui que j'ai écrit pour le journal du village, à partir des panneaux que j'avais réalisés pour la Fête de la Nature 2017.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Juin à 05:37

    Bonjour Régine, j'en vois davantage dans le ciel qu'aux fenêtres ! enfant, elles entraient dans la remise de mes parents pour nicher... ici il y a eu récemment une campagne pour les faire revenir au-dessus des fenêtres car beaucoup de gens les chassaient car elles salissaient les façades. L'hirondelle de rivage, je connais une sablière qui en accueille... un article très instructif, merci. Bonne semaine, bise.

    2
    Lundi 22 Juin à 19:00

    BONJOUR

    Merci pour ses photos ,il y en a a la ferme chez le voisin ! chez moi elle ne viennent plus depuis plusieurs années (on avait fait des travaux en automne  ) se qui les a fait fuirent

    bonne soirée bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :