• Le Parc du Sausset au printemps

     

    Le Parc départemental du Sausset est le 2ème plus grand espace vert de Seine-Saint-Denis. Facilement accessible par le RER B (station Villepinte), j'ai eu l'occasion d'y passer une matinée en mai dernier, en attendant ma fille qui passait un concours au Parc des Expositions. Le parc comprend différents types de milieu : bois, prairies, pelouses, massifs et zones humides. Pour ma part j'ai surtout exploré la partie sud du parc, vers l'étang de Savigny et le marais, dans l'espoir peut-être d'apercevoir un Blongios nain (Ixobrychus minutus), espèce peu commune de Héron qui niche depuis plusieurs années ici. Ce ne sera pas pour cette fois, mais j'ai tout de même fait de belles observations.

    Sur les pelouses fleuries de pâquerettes, de nombreuses Pies bavardes (Pica pica) sautillent et se chamaillent, tandis qu'une Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus) montre à ses poussins comment trouver de la nourriture, sous l’œil indifférent des Bernaches du Canada - que l'on verra plus loin sur l'eau. La taille disproportionnée des pattes et surtout des doigts des bébés poules d'eau est toujours quelque chose d'amusant à observer.

    Pie bavarde - Parc du Sausset

     

    Galinulle poule d'eau - Parc du Sausset

     

    Gallinule poule-d'eau - Parc du Sausset

     

    Galinule poule-d'eau - Parc du Sausset

     

    On reste dans la famille des rallidés avec les Foulques macroules (Fulica atra), que l'on peut approcher ici de très près sans les perturber (l'avantage des oiseaux urbains). Pour eux aussi c'est la pleine saison de la reproduction, en faisant le tour du lac j'en ai trouvé au moins 3 familles.

    Foulque macroule - Parc du Sausset

     

    Foulque macroule - Parc du Sausset

     

    Foulque macroule - Parc du Sausset

     

    Foulque macroule - Parc du Sausset

     

    Foulque macroule - Parc du Sausset

     

    Dans les arbustes, de jeunes Mésanges bleues (Cyanistes caeruleus) font leurs premiers apprentissages en dehors du nid. Déjà aussi grande que les adultes, on les reconnaît à leur plumage plus terne (pas de calotte bleue vif ni de joues blanches) et à leur "sourire jaune" caractéristique des oisillons encore nourris par leurs parents.

    Mésange bleue - Parc du Sausset

     

    Avec le soleil et les beaux reflets, les Bernaches du Canada (Branta canadensis) sont ici très photogéniques. Vous comprendrez qu'après cela je n'ai pas éprouvé le besoin de m'attarder sur cette espèce lors de notre voyage aux Etats-Unis.

    Bernache du Canada - Parc du Sausset

     

    Bernache du Canada - Parc du Sausset

     

    Bernache du Canada - Parc du Sausset

     

    Pour photographier les Bernaches, la chance et la patience ne sont pas vraiment nécessaires, elles sont nombreuses, grosses et peu farouches. C'est une autre histoire pour le petit Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), beaucoup plus timide et prompt à plonger à tout moment pour réapparaître plusieurs mètres plus loin.

    Grèbe castagneux - Parc du Sausset

     

    A l'extrémité du lac, une zone plus sauvage avec des roseaux abrite des passereaux de la famille des fauvettes, pas évidents à identifier quand on n'a pas l'habitude, surtout qu'ils ont tendance à ne pas tenir en place. Heureusement au printemps ils chantent, et pour de nombreuses espèces cette activité se fait sur des perchoirs bien en vue. Au sommet d'un saule, voici une Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta).

    Hypolais polyglotte - Parc du Sausset

     

    Hypolais polyglotte - Parc du Sausset

     

    Dans les roseaux, une Rousserole effarvate (Acrocephalus scirpaceus), espèce que je retrouve un peu plus loin dans le marais, avec de meilleures conditions d'observation. Belle découverte car c'est la première fois que j'identifie et photographie cette espèce pourtant commune.

    Rousserole effarvatte - Parc du Sausset

     

    Rousserole effarvatte - Parc du Sausset

     

    Rousserole effarvatte - Parc du Sausset

     

    Dans le marais, faute de Blongios nain, je détecte ce Héron cendré (Ardea cinerea) immobile, à l'affût et bien camouflé dans la végétation.

    Héron cendré - Parc du Sausset

     

    Sur le chemin du retour vers la gare du RER, deux espèces bien connues, souvent repérée d'abord grâce à leur cri caractéristique : tout d'abord une Perruche à collier (Psittacula krameri), que l'on rencontre maintenant dans la plupart des parcs et jardins d'Ile-de-France, puis une Tourterelle turque (Streptopelia decaocto), espèce rare dans Paris intra-muros mais plutôt commune dès que l'on passe le périphérique.

    Perruche à collier - Parc du Sausset

     

    Tourterelle turque - Parc du Sausset

    Parmi les autres espèces vues mais non photographiées, des lapins de garenne, des corneilles noires, des sternes pierregarin avec leurs poussins sur une plateforme au milieu du lac, des canards colverts (pas tous d'origine sauvage),  un accenteur mouchet, un étourneau sansonnet juvénile, un grèbe huppé, des grands cormorans, un cygne tuberculé ...

    J'espère vous avoir apporté un peu de soleil en cette journée grise et froide, et vous avoir donné envie de visiter ce parc à la faune sauvage variée et facilement accessible surtout si vous vivez en Ile-de-France.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Octobre à 07:33

    bonjour et bravo pour cette série Régine

    pour une fois j'en ai reconnu quelques uns.......mais 2 que je ne connaissais pas donc découverte pour moi !!!

    passe une bonne journée malgré la baisse des températures, bises , maurice

     

    2
    Lundi 29 Octobre à 07:58

    Coucou Régine,
    Cela fait plaisir de voir qu'en région Parisienne, les oiseaux sont bien présents, et aussi les Lapins et autres petits mammifères.
    Toutes les photos sont jolies, mais j'aime particulièrement celles des Bernaches.
    Il faut dire qu'il y a aussi beaucoup de parcs bien boisés, et c'est vraiment bien agréable pour les habitants. 
    Merci pour cette promenade, j'ai beaucoup apprécié.
    Bises et bonne journée

    3
    Lundi 29 Octobre à 14:54

    Coucou Régine,

    Oh dis donc, si je m'attendais à ça ! Le parc qui m'a initiée à l'ornithologie il y a des années :)) Ah j'y ai fais quasiment toutes mes premières découvertes d'oiseaux "communs" et c'est avec une grande joie que j'en revois dans tes photos. C'est bon de savoir qu'il y a encore une fréquentation aussi belle. La population d'êtres humains n'étant pas des plus respectueuses des oiseaux là-bas ! (Quand je n'étais pas derrière ma longue-vue ou mon appareil, je courrais après les drôles qui caillassaient les oiseaux d'eau, c'était toujours très sportif ! hi hi hi)

    La rousserolle est superbe, la perruche, je craque, elles me faisaient passer de supers moments ! Pas de nichées de grèbes huppés ? Un couple nichait pourtant tous les ans sous le jardin clôturé. Et donc pas de blongion pour cette fois-ci alors. La prochaine fois ;-)

    Pour les photos, la jeune poule d'eau est génial devant les tiges de plantain ,celle des foulques au nid, adulte et poussin qui s'ébroue, j'adore !!! 

    Si tu souhaites faire le parc de La Courneuve, sache que les dernières années (2012) il était déconseillé de sortir les gros appareils à cause des agressions. Rien en ce qui nous concerne mais quelques collègues photos n'ont pas eu cette chance. 

    Je t'embrasse et merci beaucoup pour ce retour dans le passé. J'ai adoré !

      • Vendredi 2 Novembre à 23:42

        Coucou Nathalie, 

        Contente que ce retour vers tes débuts d'ornithologue t'ai plu. Je n'ai pas trop croisé mes congénères humains ce matin là c'était assez calme (la faute à la grève SNCF peut-être) mais il y en a toujours des drôles (ou pas) dans le coin : cet été il semble que des individus aient incendié les jeux pour enfants près de la buvette.

        Bises.

    4
    Mardi 30 Octobre à 22:15

    Bonsoir régine

    une magnifique série, pour une belle diversité

    j'apprécie énormément les oiseaux en tout genres et il est bien agréable de savoir qu'il peut y avoir une si belle diversité en ville

    notre nature est si belle quand on sait prendre la peine de l'admirer et d'observer le comportement des espèces qui nous entourent

    merci pour ce beau panel

    amitié et bonne fin de soirée

    5
    Samedi 3 Novembre à 06:44

    5* Que du Bonheur tout ce monde ailé ! bonjour Régine, j'aime toutes ces espèces qui tu présentes et que je rencontre aussi dans ma région... j'aime la pie très présente ici mais difficile à photographier et surtout la perruche que j'entends souvent lors de mes balades. Merci pour ce beau moment nature, à bientôt.

    6
    Samedi 3 Novembre à 12:41

    Bonjour Régine,

    C'est vraiment appréciable de pouvoir observer tous ces oiseaux en ville et tu as été gâtée pour une matinée d'observation. J'ai eu la chance cet été de pouvoir suivre une nichée de poules d'eau sur le petit étang de mon village, mais malheureusement ils ont été dévorés par un énorme brochet qui n'avait rien à faire dans cette partie d'étang. Il a donc été vidé afin d'enlever ce gros poisson afin de le remettre dans l'autre partie de l'étang, là ou est sa place habituellement. J'espère que tout va bien pour toi.

    Bises et à bientôt. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :