• La Réserve Spéciale de l'Ile Cousin

     

    Cousin, îlot granitique de 27 ha situé à 2 km de l'île de Praslin au Seychelles, est une réserve spéciale gérée par Nature Seychelles (branche locale de BirdLife International). Autrefois plantation de cocotiers, Cousin fut rachetée en 1968 par l'International Council for Bird Protection (devenu depuis BirdLife International), avec l'objectif de sauver de l'extinction la Rousserolle des Seychelles, espèce endémique dont il ne restait plus de 26 individus dans les mangroves de l’île. La végétation d'origine de Cousin a depuis été patiemment restaurée, et la petite île est devenu un véritable paradis pour les oiseaux.

    Afin de préserver la réserve, l'accès à Cousin est très réglementé. Pour y aller, depuis Praslin, le mieux est de demander à votre hôtel qui vous trouvera soit une excursion incluant la visite de Cousin, soit un propriétaire de bateau qui vous prendra sur la plage de Grand Anse et vous amènera à environ 200 m de la plage de Cousin. On n’accoste pas sur l'île (afin d'éviter les invasions de rats ou autres espèces indésirables), des guides viennent vous chercher en barque à moteur et vous ramènent à votre bateau une fois la visite terminée.

    Au cours de la visite (obligatoirement guidée, avec les commentaires d'un employé de la réserve qui vous donnera toutes les explication souhaitées sur la biodiversité locale), on pourra observer principalement 2 catégories d'oiseaux : des passereaux endémiques des Seychelles, et des oiseaux marins qui nichent sur l'île, profitant de l'absence de rats et de chats.

    Je vous présente tout d'abord un passereau assez commun de nos jours sur Cousin, le Foudi des Seychelles (Foudia sechellarum). Autrefois considéré comme nuisible, car amateur d’œufs d'oiseaux de mer comme les humains, le Foudi des Seychelles était au début des années 1960 en grand danger. C'est grâce à la mise en réserve des îles Cousin et Cousine, et au travail de Nature Seychelles que l'espèce dépasse maintenant les 2500 individus.

    Plus d'informations en suivant le lien : http://www.oiseaux.net/oiseaux/foudi.des.seychelles.html.

    Cousin - Foudi des Seychelles

     

    Cousin - Foudi des Seychelles

     

    Dans le sous-bois, on rencontre une autre espèce de passereau, que les Seychellois appelle "Pie chanteuse" à cause de son plumage noir et blanc : il s'agit du Shama des Seychelles (Copsychus sechellarum), qui n'est pas une pie mais un oiseau apparenté aux rougegorges et traquets. En 1990, il ne restait que 21 oiseaux de cette espèce, sur l'île de Frégate. Un programme énergique de sauvetage de l'espèce fut mis en place par Nature Seychelles, incluant le déplacement de plusieurs oiseaux sur Cousin, à l'abri des prédateurs. En 2006, la population totale avait atteint 178 individus, dont une cinquantaine sur l'île de Cousin.

    Pour en savoir plus : http://www.oiseaux.net/oiseaux/shama.des.seychelles.html.
     

    Cousin - Shama des Seychelles

     

    Cousin - Shama des Seychelles

     

    Le dernier passereau que nous avons observé lors de notre visite est l'emblématique Rousserolle des Seychelles (Acrocephalus sechellensis) dont le projet de sauvetage est à l'origine de la réserve spéciale de Cousin. Le projet est bel et bien un succès, puisque l'espèce compte actuellement 320 individus sur Cousin, et a été réintroduite sur les îles de Cousine, Aride, et Denis (population totale de plus de 2500 oiseaux).

    La fiche espèce vient d'être rédigée : http://www.oiseaux.net/oiseaux/rousserolle.des.seychelles.html.

    Cousin - Rousserole des Seychelles

     

    Cousin - Rousserolle des Seychelles

     

    Place maintenant aux oiseaux marins qui viennent nicher sur Cousin. La Gygis Blanche (Gygis alba) appartient à la famille des sternes. Son nom anglais "Fairy tern" (Sterne fée) est plus évocateur que le nom français, simple traduction du nom scientifique : son plumage immaculé et féerique la rend impossible à confondre avec d'autres espèces. Elle se différencie également de ses cousines les sternes par son mode de nidification original : l’œuf unique est pondu directement sur une branche  d'arbre, sans construction de nid (ce qui fait l'affaire du Foudi des Seychelles : un œuf laissé sans surveillance, il le pousse et hop il n'y a plus qu'à déguster l’omelette au sol). Le poussin de la Gygis blanche apprend très vite à s’agripper sur sa branche natale pour ne pas tomber. Les parents viennent l'y nourrir de petits poissons.

    Cousin - Gygis blanche

     

    Cousin - Gygis blanche

     

    Cousin - Gygis blanche

     

    Cousin - Gygis blanche

     

    Cousin - Gygis blanche

     

    Cousin - Gygis blanche

     

    Cousin - Gygis blanche

     

    Les Noodis sont des oiseaux marins également apparentés aux Sternes. Lors de notre visite, nous observerons de nombreux Noddis marianne (Anous tenuirostris). Cousin abrite une des plus importantes colonie de Noddis marianne au monde : près de 80 000 couples. Ils y nichent (de juin à août), et restent à l'année près de leur colonie. C'est pourquoi nous avons pu les observer facilement, même si on n'était qu'en avril. Comme la Gygis blanche, le Noddi marianne niche dans les arbres, par contre il construit un nid (fait d'algues, de feuilles et autres débris végétaux. Les Noddis sont des oiseaux grégaires, vifs et bruyants.

    Cousin - Noddi marianne

     

    Cousin - Noddi marianne

     

    Cousin - Noddi marianne

     

    Cousin - Noddi marianne

     

    Cousin - Noddi marianne

     

    Cousin - Noddi marianne

     

    Cousin - Noddi marianne

     

    Pour terminer cette visite de l'île Cousin, voici un des oiseaux les plus élégant des mers tropicales : le Phaéton à bec jaune (Phaethon lepturus). Et ce n'est pas tout, son poussin mériterait de gagner le prix du poussin le plus mignon du monde. Cet oiseau niche toute l'année sur Cousin, nous avons pu observer facilement des parents couvant et des jeunes de tout âge. Le nid est construit par le mâle dans une anfractuosité du sol, une vieille souche de cocotier etc. Sur Cousin les nids sont à quelques mètres du sentier, interdiction de quitter ce dernier bien sûr !

    Plus d'information sur l'espèce ici : http://www.oiseaux.net/oiseaux/phaeton.a.bec.jaune.html.

    Cousin - Phaéton à bec jaune

     

    Cousin - Phaéton à bec jaune

     

    Cousin - Phaéton à bec jaune

     

    Cousin - Phaéton à bec jaune

     

    Cousin - Phaéton à bec jaune

     

    Cousin - Phaéton à bec jaune

     

    Le Phaéton s’envole, nous quittons notre guide ravis de cette visite, courte mais tellement riche en découverte. A ne pas manquer si vous aimez les oiseaux et avez la chance de visiter les Seychelles.

    Dans un prochain article, je vous emmènerai sur l'île de Curieuse.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Avril à 23:31

    Bonsoir Régine,

    Super cet article! Je suis fascinée par cette pie chanteuse, on se rend bien compte sur tes photos qu'elle est de petite taille. Etonnant aussi la Gigys qui pond son oeuf directement sur la branche. Je serai curieuse de savoir le pourcentage de naissance vu cette manière de pondre. Et l'oisillon Phaéton, quelle merveille, il est splendide, tout comme tes photos d'ailleurs. Je me suis régalée, merci!

    2
    Dimanche 9 Avril à 09:12

    bonjour Régine

    excellent article qui nous permet de découvrir des oiseaux que peu d'entre nous aurons la chance de voir autrement que sur les blogs  !!!

    bon dimanche, bises, maurice

    3
    Dimanche 9 Avril à 10:45

    Bon jour Régine,
    Je me suis régalée de cette visite tant dans le partage de tes mots que dans tes superbes photos.
    Ces oiseaux sont tous magnifiques, impossible de choisir, je prends tout ;-)
    Bise et bonne journée

    4
    Mardi 11 Avril à 23:16

    Bonsoir Régine,

    Ah quel article ! Au top !!!! Chacun de ces petits et grands oiseaux m'inspire ! Je suis heureuse de revoir les Phaétons à bec jaune, ah quel régal ces oiseaux. Mais mon rêve..... tu l'as fait : La Gygis ! Waouw, je craque. Et les Noddis que je n'ai pas pu faire à La Réunion, quelle merveille.

    Bref, toutes ces espèces m’enchantent et m'émerveillent. 

    Je t'embrasse. 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Jeudi 13 Avril à 22:02

    Oh que c'est bien de voir toutes ces plumes inconnues ici !

    6
    Jeudi 20 Avril à 08:11

    En complément, je viens de rajouter le lien vers la fiche espèce de la Rousserolle des Seychelles, que je viens de rédiger et qui est en ligne depuis ce matin sur Oiseaux.net :

     http://www.oiseaux.net/oiseaux/rousserolle.des.seychelles.html

    7
    Jeudi 27 Avril à 18:53

    Très bel article qui me fait découvrir des oiseaux magnifiques. Merci Régine pour nous faire rêver et voyager.

    Bonne soirée et à bientôt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :