• La réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    J'avais prévu de me rendre à la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux le samedi 31 octobre 2020. La météo prévoyait beau temps, un Ibis falcinelle était signalé depuis quelques semaines dans cette réserve du nord de la Seine-et-Marne, et la rencontre avec le Phalarope à bec large aux Buttes-Chaumont m'avait donnée une idée : puisque les voyages à l'étranger nous sont quasiment interdits pour le moment, pourquoi pas rechercher près de chez nous les espèces d'oiseaux que je n'ai pas encore observées ni photographiées ? Cet Ibis falcinelle, à mi-chemin entre Paris et notre refuge LPO de Grand-Rozoy était une première opportunité pour concrétiser ce projet.

    Les annonces du Président de la République, mercredi 28 octobre, annonçant un reconfinement pour le jeudi 29 à minuit, ont un peu bouleversé mes plans. Tant pis, je décide jeudi matin de me rendre à la réserve du Grand-Voyeux, malgré la météo très maussade, puisque la sortie de samedi ne sera pas possible.

    La réserve du Grand-Voyeux se trouve dans une boucle de la Marne, sur la commune de Congis-sur-Thérouanne, à l'emplacement d'une ancienne sablière dont l'intérêt ornithologique avait déjà été remarqué par l'exploitant de la carrière.

    Un sentier de découverte, ponctué d'observatoires donnant sur les plans d'eau, a été aménagé au cœur de la réserve. Pour y accéder il est nécessaire de s'inscrire, par mail ou téléphone (voir sur le site de la réserve). 

    Je vous propose quelques photos d'ambiance, les oiseaux étaient assez loin et le temps très gris voire pluvieux par moment.

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    Les Cygnes tuberculés (Cygnus olor), parents et ados, étaient les seuls oiseaux près des observatoires. Par contre, au loin, sur les plans d'eau, la diversité et la quantité étaient au rendez-vous : nombreux canards en hivernage (Fuligules milouin et morillon, Sarcelles d'hiver, Canards chipeau et colvert), Foulques macroules, Hérons cendrés, Grandes Aigrettes et Aigrettes garzette (intéressant car l'espèce est peu fréquente si loin du littoral), Grands Cormorans, Bernache du Canada, sans oublier les passereaux dans la végétation au bord des sentiers : Mésange bleues, Grimpereau des jardins, Geais des chênes, Pouillot véloce, Troglodyte mignon etc.

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    Quant à la star de la réserve, un Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus) observé ici chaque automne depuis quelques années, il est à rechercher en prenant le sentier en accès libre qui débute sur le Chemin de l'Epine blanche. On traverse un bois de bouleaux avant d'arriver au bord d'une zone humide et d'atteindre un observatoire qui donne sur une langue de terre séparant deux étangs. Il faut ouvrir l'œil pour apercevoir l'Ibis mais une fois qu'on l'a repéré il n'est pas très difficile à suivre. Pendant tout le temps que j'ai passé dans cet observatoire, il recherchait frénétiquement de la nourriture, soit à terre soit dans l'eau.

    La réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    L'Ibis falcinelle est très rare dans le nord de la France. C'est une espèce qui niche principalement dans le sud-est de l'Europe. Depuis quelques années elle est en expansion vers l'ouest et a atteint le sud de la France. De plus en plus fréquente en Camargue, elle a tenté de nicher cette année au Parc Ornithologique du Pont de Gau, profitant du calme pendant le confinement printanier. L'Ibis falcinelle a le plumage sombre, avec de beaux reflets verts quand la lumière est favorable. Pour ceux qui se posent la question, les canards visibles à côté de l'Ibis sont des Sarcelles d'hiver.

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    Sur ces plans d'eau, il y avait aussi une belle diversité d'espèces, il y avait même des Canards souchet !  Ci-dessous un Canard chipeau (Mareca strepera).

    La naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    Au retour, on traverse à nouveau le petit bois de bouleaux. C'est assurément une sortie que je referais lorsque nous ne serons plus assigné à résidence, et plutôt par beau temps. Peut-être l'Ibis sera-t-il toujours là ?

    La réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux

     

    En attendant, je vais continuer à partager ici des balades dans la nature, direction les Alpes du Sud pour les prochains articles.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Novembre 2020 à 10:49

    BONJOUR

    Très belle séries ,j’étais étonner de voir des ibis ici ,mais tu nous donne les bonnes explications

    bon WE bisous

    2
    Samedi 7 Novembre 2020 à 13:49

    Bonjour Régine, tu as bien fait de t'y rendre ! nous avons eu exceptionnellement la visite de cet oiseau dans mon marais voisin... je n'en ai pas profité malheureusement, j'aime ces endroits de rencontre. Bon week-end, bise.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :