• L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge (Cathartes aura) fait partie avec les Condors et les autres espèces d'Urubus de la famille des Cathartidés ou Vautours du nouveau monde. Les scientifiques hésitent encore sur la place de cette famille dans la classification des oiseaux : la plupart des auteurs les considèrent actuellement comme des cousins des autres rapaces diurnes (aigles, buses ...) mais certains ont émis l'hypothèse d'une parenté avec les Cigognes ... C'est vrai qu'au niveau de l'allure, il a quelque chose de la cigogne vous ne trouvez pas ?


    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge est le seul vautour présent sur tout le territoire des Etats-Unis et dans la partie sud du Canada (au nord il fait trop froid pour les vautours). C'est un des rapaces les plus commun en Amérique du Nord. Lors de notre précédent séjour dans l'Ouest américain en 2010 nous l'avions déjà croisé du côté de Mesa Verde et de Monument Valley, mais nous ne l'avions pas observé dans d'aussi bonnes conditions qu'ici dans le Nord de la Californie. Perchés sur des fils, des poteaux ou des toitures, à l'entrée de petites bourgades côtières, ils n'attendaient que nous pour se montrer sous leur meilleur jour. Pourquoi étaient-ils si nombreux ici, je n'ai pas d'explication ... toujours est-il qu'à l'intérieur des terres on en verra aussi mais beaucoup moins, et seulement en vol.
     

    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge

     

    En anglais, ce vautour est appelé "Turkey vulture" parce qu'il fait penser à un dindon sauvage quand il est posé. C'est vrai qu'entre la taille, la couleur du plumage et la tête rouge dénudée, la ressemblance avec le dindon est peut être plus flagrante qu'avec la cigogne. Cependant je doute que l'Urubu à tête rouge soit au menu de Thanksgiving ...

    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge

     

    Lorsqu'on aperçoit un rapace en vol, la question de l'identification se pose toujours. Dans l'Ouest américain, les principaux rapaces que l'on est susceptible de rencontrer sont, outre l'Urubu à tête rouge, le Balbuzard pêcheur, le Pygargue à tête blanche, la Buse à queue rousse ... L'Urubu est assez facile à distinguer des autres car de loin il semble dépourvue de tête, tellement celle-ci est petite par rapport au corps. Assez grand, l'Urubu dépasse en envergure le Balbuzard, mais reste beaucoup plus petit que le Pygargue. Cependant en vol il est difficile d'estimer la taille d'un rapace surtout si l'on n'a pas de point de comparaison.

    L'Urubu à tête rouge

     

    L'Urubu à tête rouge

     

    Toutes les photos de cet article ont été prise entre San Francisco et Eureka en Californie, sauf la dernière, prise à Crater Lake dans l'Oregon.

    Dans les prochains articles, nous ferons connaissance avec les oiseaux du jardin du Little River Inn à Mendocino.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Novembre à 18:27

    Coucou Régine,
    Un magnifique oiseau que je n'ai vu qu'en parc, ici, il prend une toute autre dimension.
    Merci pour ce très beau billet et tes splendides portraits, je me suis régalée.
    Bises et bonne fin de journée

    2
    Lundi 12 Novembre à 07:51

    bonjour Régine

    ah ! en voici un que je connais bien, et que j'ai souvent shooté mais bien sur uniquement en parc  animalier.

    le fait de le découvrir en vol est un gros plus....merci à toi

    bonne journée, bises, maurice

    3
    Lundi 12 Novembre à 19:39

    Bonsoir Régine,

    Moi aussi je suis d'accord et quels doutes pourrait-il y avoir ? Je suis pour l’affiliation avec les cigognes ! ;-) 

    C'est un très beau rapace et il est magnifique sur ses poteaux.

    Bonne soirée et à bientôt. Bises

    4
    Mardi 13 Novembre à 05:31

    Bonjour Régine, tout comme Pascale j'ai pu apercevoir ce rapace en parc animalier... il a une drôle de tête mais ce qui m'impressionne davantage c'est l'envergure de ses ailes, indispensable pour de long vols planés.

    5
    Mardi 13 Novembre à 12:25

    Bonjour régine

    un magnifique oiseau, et vrai aussi que son attitude est plus du côté dindon que du côté cigogne

    ses ailes déployées il est encore plus impressionnant

    j'ai pu le voir en parc animalier mais ça doit-être quelque chose de les voir évoluer en pleine nature au dessus de nos têtes

    un article très instructif comme toujours et de superbes clichés

    amitié et belle journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :