• Jo, Bernard et les autres ...

     

    Aujourd'hui nous allons faire la connaissance d'autres habitants du Jardin des colibris, à Deshaies en Guadeloupe.

    Tout d'abord, voici le Trembleur brun (Cinclocerthia ruficauda), un passereau de la taille d'un merle, ainsi appelé car il a la curieuse habitude de faire trembler ses ailes qu'il laisse pendre, tandis qu'il redresse la queue.

    C'est lui que Pascal a affectueusement surnommé Jo le trembleur en référence à une tirade culte du film Les Tontons flingueurs (1963), écrit par Michel Audiard : "D'accord, d'accord, je dis pas qu'à la fin de sa vie Jo Le Trembleur il avait pas un peu baissé. Mais n'empêche que pendant les années terribles, sous l'occup', il butait à tout va. Il a quand même décimé toute une division de Panzers."

    Le Trembleur brun nous rendait souvent visite par surprise, pour voler des morceaux de fruits dans la mangeoire des Sucriers à ventre jaune (que je vous présenterai une prochaine fois) ou se saisir d'un petit lézard inattentif.

    Pour en savoir plus sur cette espèce c'est ici : http://www.oiseaux.net/oiseaux/trembleur.brun.html.

    Jo le Trembleur brun

      

    Jo le Trembleur brun

     

    Trembleur brun - Guadeloupe

     

    Le Jardin des colibris se trouve sur les hauteurs de Deshaies, pas vraiment au bord de la plage, pourtant un après-midi nous avons eu la surprise de croiser Bernard, un beau spécimen de Bernard l’Hermite terrestre, dont la coquille mesurait une bonne quinzaine de cm. Une fois adulte, ces crustacés s'adaptent à la vie hors de l'eau, mais cela reste surprenant de les rencontrer dans un jardin pour nous qui n'en avons pas l'habitude.

    Bernard l'hermitte - Jardin des colibris

     

    Bernard l'hermitte - Jardin des colibris

     

    Les lézards Anolis sont omniprésents au Jardin des colibris, de couleur changeante (marron devant, vert derrière ou l'inverse), en mue, avec un fanon gonflable sous la gorge ...  Grands prédateurs de moustiques, pour le bonheur des habitants et des touristes, ils ne sont cependant pas au sommet de la chaîne alimentaire.

    Lézard - Jardin des colibris

     

    Lézard - Jardin des colibris

     

    Lézard - Jardin des colibris

     

    Omnivore comme le Trembleur brun que l'on a vu plus haut, le Quiscale merle (Quiscalus lugubris) ne dédaigne pas d'ajouter des lézards à son menu. Ci-dessous un mâle reconnaissable à sa couleur noire, en pleine dégustation.

    Quiscale merle - Jardin des colibris

     

    Quiscale merle

     

    Apparentés aux Trembleurs (famille des mimidés) les Moqueurs sont également assez facile à observer au Jardin des colibris (surtout dans les arbres près de l'accueil et du parking). Le Moqueur corossol (Margarops fuscatus) est la plus grosse des deux espèces que nous avons vues, son bec est jaunâtre et ses iris très pâles. De près, en comparant avec les illustrations d'un guide tel que Les oiseaux des Antilles, on peut aussi différencier les espèces de Moqueur grâce aux motifs de la poitrine.

    Plus d'infos sur l'espèce ici : http://www.oiseaux.net/oiseaux/moqueur.corossol.html.

    Moqueur corossol - Jardin des colibris

     

    Le Moqueur grivotte (Allenia fusca) est plus petit, son bec est sombre et plus court, ses iris sont jaunes. Il se nourrit essentiellement de fruits alors que le Moqueur corossol est omnivore. Fiche infos en suivant le lien : http://www.oiseaux.net/oiseaux/moqueur.grivotte.html.
     

    Moqueur grivotte - Jardin des colibris

     

    Moqueur grivotte  - Jardin des colibris

     

    Pour terminer ce petit tour au Jardin des colibris, voici le Saltator gros-bec (Saltator albicollis), un passereau granivore commun mais assez discret (sa couleur vert olive et le fait qu'il passe son temps dans la végétation n'aide pas à le repérer et à le photographier).

    Saltator gros-bec - Jardin des colibris

     

    Saltator gros-bec - Jardin des colibris

     

    Saltator gros-bec

     

    Dans les prochains articles, nous irons faire un tour en bord de mer du côté de Pointe-Noire. L'occasion de revoir certaines espèces vues ici et d'en découvrir de nouvelles.

    Si vous souhaitez être informé de la parution des nouveaux articles du Pigeon migrateur n'hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter ou à aimer sa page Facebook. A bientôt en Guadeloupe ou ailleurs.


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Juillet à 20:04

    Coucou Régine,
    Très belle tes photos, et quel plaisir de refaire le voyage en ta compagnie.
    Moi à cette époque, je ne faisais pas ce genre de photos, pas encore du tout dans l'animalier, et de plus en argentique. Une autre époque.
    Merci pour ce partage.
    Bise et bonne soirée à toi

    2
    Vendredi 28 Juillet à 21:25

    Coucou Régine,

    C'est du tout nouveau ce soir pour moi. Ces passereaux ne sont pas les plus colorés mais quand on y regarde de près les détails de chacun sont très délicats.

    Ces lézards me font penser à des margouillats :)

    Merci pour ces superbes photos. Je t'embrasse et te souhaite un bon we

    3
    Samedi 29 Juillet à 11:32

    bonjour Régine

    encore un superbe florilège de diverses variétés animalières, bravo, c'est un régal en terme de découverte !!

    passe une bonne journée, bises, maurice

    4
    Dimanche 30 Juillet à 15:32

    Bonjour Régine. Je découvre ce petit monde et c'est très intéressant ! Les liens aussi, d'ailleurs !

    Je pense avoir vu un de ces lézards bicolores en Amazonie... Les autres bestioles sont inconnues pour moi. Et je ne savais pas que les Bernard l'Hermite allaient sur terre.

    Tu as réussi à faire des photos nettes de Jo le trembleur ! tongue

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 31 Juillet à 00:03

    Merci pour cette promenade au sein du jardin des colibris, à vrai dire nous sommes bluffés par la qualité et la pertinence de l'article ! Bravo ... Juste une remarque de la part des grenouilles, sucriers, sporophyles, phasmes, crapeaux boeufs, tapeur, mangouste, raton laveur et consort qui nous font part de leur souhait de figurer dans un prochain article ! :)

    6
    Mercredi 2 Août à 00:52

    Bonjour Régine,

    Me voici de retour et je découvre une très belle panoplie d'oiseaux. Mais je t'avoue que là, c'est Bernard qui m'interpelle: j'ignorais qu'ils pouvaient vivre hors de l'eau et comme tu l'écris, c'est très étonnant de le voir sur la terre ferme dans un endroit qui semble boisé.

    Bonne journée. 

    7
    Mardi 8 Août à 09:29
    Noushka

    Merci pour ta visite chez moi Régine :)
    Ravie de voir tous ces beaux oiseaux de Guadeloupe  chez toi, tu me donnes envie d'y aller!
    Formidable d'avoir surpris ce merle avec le lézard, c'est un intéressant et bel article .
    Bonne semaine!

    8
    Mardi 22 Août à 12:18

    superbe série

    et j'ai apprit quelque chose

    car je ne savais pas qu'il existait des bernard l'hermitte terrestres

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :