•  

    C'est au Parc National de Mont Rainier que nous avons rencontré ces adorables peluches géantes, lors de notre voyage dans l'Ouest américain en 2018. Depuis le site de Paradise, nous prenons un sentier nommé Skyline Trail et arrivons rapidement à la limite des arbres. C'est ici que vivent toute l'année les Marmottes des Rocheuses (Marmota caligata). On ne peut cependant les observer qu'à la belle saison, puisqu'elles hibernent pendant près de 8 mois. Cette espèce de Marmotte vit dans les alpages exclusivement au nord-ouest de l'Amérique du Nord, du nord des Etats-Unis (Washington, Idaho et Montana) jusqu'à l'Alaska en passant par l'ouest du Canada.

    Un peu plus grosse que la Marmotte des Alpes, la Marmotte des Rocheuses a le même mode de vie que sa cousine européenne. Dans les zones très fréquentées comme ici à Paradise, elle est très peu farouche, et continue à vaquer à ses occupations parfois à moins d'un mètres du sentier.

    Pour plus d'information, voici le lien vers la page Wikipedia consacrée à l'espèce (en anglais) : https://en.wikipedia.org/wiki/Hoary_marmot.

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Les Marmottes des Rocheuses

     

    Sur ces quelques images, je vous souhaite à tous un Joyeux Noël et vous dit à bientôt pour la suite des rencontres à quatre pattes sur le Skyline Trail. 


    6 commentaires
  •  

    Le Geai de Steller n'est pas le seul oiseau que nous avons observé dans le Parc National de Mont Rainier. Du côté de Longmire nous avons d'abord croisé de vieilles connaissances, mais aussi de nouvelles espèces.

    Dans les arbres couvert de lichen, on repère avec difficulté des Merles d'Amérique (Turdus migratorius), un adulte et un juvénile. Ce ne sont pas nos meilleures photos de cette espèce très commune en Amérique du Nord mais leur présence ici  mérite d'être notée.
     

    American Robin, Mount Rainier

     

    American Robin, Mount Rainier

     

    Autre espèce commune toujours agréable à rencontrer de l'autre côté de l'Atlantique, car elle est si rare et si farouche en Europe, il s'agit du Grand Corbeau (Corvus corax), oiseau typique des parkings des parcs nationaux américains.

    Common Raven, Mount Rainier

     

    Près de l'hôtel voici une autre vieille connaissance que l'on voit régulièrement depuis le début de notre périple à San Francisco en Californie : le Junco ardoisé (Junco hyemalis), comme à son habitude perché bien en vue pour chanter.

    Dark-eyed Junco, Mount Rainier

     

    De l'autre côté de la route, vers le "Trail of the shadow" et non loin de l'endroit où nous avons observé les petits faons et leur maman, voici une Grive solitaire (Catharus guttatus), posée sur un panneau d'information. C'est aussi une espèce commune, mais très discrète et pas évidente à identifier.  

    Hermit Trush, Mount Rainier

     

    Hermit Trush, Mount Rainier

     

    Dans le même secteur, le matin de notre départ, nous apercevons une troupe d'oiseaux semblable à des pigeons, qui se nourrissent au sol sur une mare asséchée. Trop loin et cachés par la végétation, j'ai du attendre que quelques individus se perchent sur un arbre mort pour arriver à faire des photos potables permettant au moins de les identifier : il s'agit de Pigeons à queue barrée (Patagioenas fasciata). De loin ce pigeon ressemble à un Pigeon ramier bien qu'il soit plus proche d'autres espèces de pigeons du Nouveau Monde comme le Pigeon tigré que nous avions rencontré à Pukara au Pérou.

    Band-tailed Pigeon, Mount Rainier

     

    Band-tailed Pigeon, Mount Rainier

     

    Que ce soit à Longmire ou à Paradise, les Hirondelles rustiques (Hirundo rustica) profitent de l'été pour nicher sous les toits des bâtiments servant à l'accueil des visiteurs et à la gestion du parc. Elle passeront l'hiver en Amérique centrale ou encore plus au sud. Malgré leur poitrine rousse, contrairement aux nôtres qui ont le dessous presque blanc, elles appartiennent bien à la même espèce que celles qui nichent dans nos granges.

    Barn Swallow - Mount Rainier

     

    Barn Sallow, Mount Rainier

     

    C'est aussi du coté de Paradise, dans les bois de conifères situés à la limite des alpages fleuris, que nous avons rencontré des Parulines d'Audubon (Setophaga auduboni), toutes affairées à récolter de la nourriture pour leur nichée. Une Paruline que nous avions déjà observée à Crater Lake quelques jours auparavant mais pas dans d'aussi bonnes conditions.

    Audubon Warbler

     

    Audubon Warbler, Mount Rainier

     

    Audubon Warbler, Mount Rainier

     

    Audubon Warbler, Mount Rainier

     

    D'autres oiseaux, à Mount Rainier National Park

    A bientôt pour d'autres rencontres au bord des sentiers de Paradise, toujours du côté de Mont Rainier. Je vous souhaite à tous de Joyeuses Fêtes, même si je repasserai certainement par ici pendant les vacances.


    5 commentaires
  •  

    Pour terminer ce week-end automnal avec un peu de douceur, je vous propose de faire connaissance avec l'adorable Écureuil de Douglas (Tamiasciurus douglasii). Ce petit écureuil vit exclusivement à l'ouest des Montagnes Rocheuses, de la Californie au sud de la Colombie Britannique, dans les forêts de conifères. En été, on le reconnait à son pelage gris-brun foncé sur le dessus et à son ventre orange clair. L'hiver, sa robe devient plus terne. Nous avons rencontré ce spécimen non loin de notre hébergement à Longmire dans le Parc National de Mont Rainier, sous les pins, à proximité du parking.

    L'Écureuil de Douglas

     

    L'Écureuil de Douglas

     

    L’Écureuil de Douglas est très amusant à observer, avec sa petite queue en panache et ses minuscules mains de rongeur qui rendent ces mammifères si proche de nous. Je ne sais pas si celui-ci a trouvé sa noisette dans un arbuste environnant ou si c'est un cadeau d'un visiteur, mais il a l'air bien occupé. L'Écureuil de Douglas se nourrit essentiellement de pignons de pin, qu'il stocke en quantité pour l'hiver, mais il ne dédaigne pas d'autres source de nourriture comme les glands, les baies, les fruits, et même les champignons et les œufs de petits passereaux.

    L'Écureuil de Douglas

     

    L'Écureuil de Douglas

     

    L'Écureuil de Douglas

      

    L'Écureuil de Douglas

     

    En attendant la suite de nos découvertes autour du Mont Rainier, je vous souhaite de bons préparatifs pour les fêtes et bon courage à ceux qui subissent les grèves de transport.


    7 commentaires
  •  

    Comme partout dans les Parcs Nationaux américains, à Longmire dans le Parc National du Mont Rainier, il est interdit de nourrir les animaux. Parce que la nourriture des humains n'est pas forcément adaptée à leur besoins, parce que les jeunes animaux doivent apprendre à trouver leur nourriture dans la nature, en prévision de l'hiver qui est rude (et dépourvu de touristes) dans ces régions d'Amérique du Nord, mais aussi à cause du danger que peuvent représenter des animaux trop habitués à l'homme. Entre l'hôtel et la boutique de souvenir, nous avons profité de la petite aire de pique-nique avec ses quelques tables et les fameuses poubelles anti-ours où chacun est prié de déposer ses déchets. 

    Les Geais de Steller (Cyanocitta stelleri) pourtant ne semblent pas au courant de l'interdiction. Très assidus à l'aire de pique-nique, à n'importe quelle heure de la journée, ils sont toujours près à se saisir d'une miette, d'un morceau de fruit ou de sandwich tombé malencontreusement à leur portée. Après tout ce sont des corvidés, réputés pour leur grande intelligence.

    Le Geai de Steller

      

    Le Geai de Steller

     

    Le Geai de Steller

     

    Le Geai de Steller est très commun dans les forêts de conifères de l'Ouest des Etats-Unis et du Canada, dès le niveau de la mer. A l'est des Montagnes Rocheuses, il est remplacé par son cousin le Geai bleu. Le Geai de Steller a appris à profiter des aires de pique-nique, des terrains de camping et des parcs urbains, où la nourriture est plus facile à trouver qu'en pleine forêt. C'est ainsi que les Geais qui vivent près des établissements humains sont très peu farouches, à l’opposé de ceux très timides qui vivent au cœur de la forêt. On en a bien profité pour faire de jolis portraits. 

    Le Geai de Steller

     

    Le Geai de Steller

      

    Le Geai de Steller

     

    Le Geai de Steller

      

    Le Geai de Steller

    A suivre prochainement, d'autres photos de charmants animaux rencontrés sur le parking de l'hôtel, toujours à Longmire ...


    8 commentaires
  •  

    Une fois n'est pas coutume, je ne vais pas commencer par les oiseaux dans cette série d'articles sur la faune du Mount Rainier National Park

    Nous les avons aperçu une première fois en parcourant le sentier du "Trail of the shadows" près de notre hébergement à Longmire, mais seulement de dos, ce qui nous a quand même permis de les identifier, grâce à leur petite queue noire sur le dessus. Ces cervidés de taille moyenne se nomment en français Cerf à queue noire (Odocoileus hemionus), Cerf hémione ou encore Cerf mulet. Ils sont assez proche du Cerf de Virginie, qui lui a la queue blanche. Le nom de Cerf mulet (ou Mule Deer en anglais) vient de leur grandes oreilles, qui rappellent celle des mulets.

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Black tailed Deer - Longmire

     

    En général, la Biche à queue noire donne naissance à des jumeaux. Nous avons eu la chance d'observer à nouveau l’espèce un peu plus tard, à proximité de la route qui traverse le site de Longmire, puis le lendemain matin avant de partir vers Sunrise. L'été, les femelles restent avec leurs jeunes dans les zones d'assez basse altitude, en lisière de forêt, alors que les mâles montent un peu plus haut dans la montagne. Nous ne verrons que des biches et des faons au Mont Rainier, mais avec une si belle proximité que l'on ne va pas se plaindre d'avoir raté ces messieurs les Cerfs.

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Black tailed Deer - Longmire

     

    Les petits faons de Longmire

     

    Les petits faons de Longmire

     

    Les petits faons de Longmire

     

    D'un saut, biches et faons repartent dans les fourrés. Il est temps pour nous de partir en quête de nouvelles rencontres.


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique