• Des passereaux sur la lande

     

    Les falaises de la réserve naturelle du Cap-Sizun à Goulien sont surplombées par des pelouses rases et des landes, terrain de jeu favori des quelques espèces de passereaux que nous allons découvrir ici. Ces oiseaux ne se rencontrent pas qu'en bord de mer. On les trouve surtout dans les milieux ouverts tels que les landes, les prairies, le bocage etc.

    Le Pipit farlouse (Anthus pratensis) est probablement le pipit le plus commun en toute saison dans notre pays. Il est cependant en fort déclin en Bretagne, depuis la fin des années 1980. Les raisons en sont probablement multiples : évolution des pratiques agricoles, disparition d'habitats, réchauffement climatique… Seules les populations des Monts d'Arrée et du littoral se maintiennent.

    Le Pipit farlouse comme tous les pipits a un plumage dans les tons gris, plus foncé sur le dessus, et fortement strié. Les pâtes sont rosâtres et l'ongle du doigt postérieur est très long (ce que l'on peut voir lorsque l'oiseau est posé sur un fil de clôture). Pour les autres critères, je vous laisse consulter le site Oiseaux.net ou un bon guide d'identification.

    Le Pipit farlouse est un oiseau insectivore au sens large, même en hiver : il se nourrit en fait de toute sorte d'invertébrés. C'est pourquoi les oiseaux qui nichent au nord et à l'est de l'Europe sont migrateurs, les insectes étant rares en période de gel. Les populations bretonnes sont elles plutôt sédentaires.

    Des passereaux sur la lande

     

    Des passereaux sur la lande

     

    Des passereaux sur la lande

     

    Des passereaux sur la lande

     

    Des passereaux sur la lande

     

    La Linotte mélodieuse (Linaria cannabina) est un passereau commun en Bretagne. Elle apprécie les landes et le bocage, mais peut se contenter pour nicher d'un buisson isolé en zone remembrée. L'espèce, en déclin dans toute l'Europe, semble se maintenir dans la péninsule armoricaine.

    Le plumage de la Linotte mélodieuse est globalement brun. Le mâle arbore une belle couleur rouge sur le devant de la calotte et la poitrine (mais ici il est de dos, ce n'est pas très visible). La femelle n'a pas de rouge et son plumage est plus strié que celui du mâle. Le bec conique nous renseigne sur le régime granivore de l'oiseau. La Linotte mélodieuse préfère les graines petites à moyennes, qu'elle consomme directement sur les plantes herbacées ou dans les arbres, à la belle saison, et plutôt au sol en hiver. Dans les premiers jours de leur vie, les oisillons sont nourris de petites larves d'insecte, riches en protéine, puis ils passent rapidement au régime granivore de leur parents.

    Des passereaux sur la lande

     

    Des passereaux sur la lande

     

    Des passereaux sur la lande

     

    Le Tarier pâtre (Saxicola rubicola) est aussi une espèce commune en Bretagne. Sédentaire sauf pendant les vagues de froid (plutôt rare dans la région), il apprécie les landes du littoral et de l'intérieur des terres, mais il peut se contenter des haies de bord de route pour nicher.

    Le mâle est facile à reconnaître avec son plumage tricolore, noir sur le dessus et la tête, roux sur la poitrine et blanc au niveau du collier et du ventre. La femelle, que nous n'avons pas photographiée ici, a un plumage plus terne, brun dessus, roux pâle dessous. On la repère assez facilement une fois le mâle localisé, car les Tariers pâtres vivent en couple toute l'année. Le Tarier pâtre est presque exclusivement insectivore. Il chasse à l'affut sur un perchoir bien en vue, ce qui est bien pratique pour le photographier !

    Des passereaux sur la lande

     

    Des passereaux sur la lande

     

    Ici se termine cette série d'article sur la réserve naturelle du Cap-Sizun. Nous restons cependant en Bretagne, direction les Côtes d'Armor.


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Juillet à 00:00

    Bonsoir,

    Magnifique ces petits oiseaux que je ne connais pas, et superbement accompagnés de commentaires.

    Bonne soirée et douce nuit. Bises. Huguette 

    2
    Mardi 27 Juillet à 10:02

    Coucou Régine,
    Superbes photos pour toute cette série. Qu'ils sont jolis ces passereaux.
    Je n'ai encore jamais eu le plaisir de croiser la Linotte mélodieuse, mais je ne désespère pas.
    Bises et bonne journée

    3
    Mardi 27 Juillet à 21:30

    Je ne connais que la linotte. J'ai eu des jeunes au jardin une année. Je n'en ai plus vu depuis. Dommage ! J'attends toujours de trouver des nids dans mon jardin; j'adore ça . 

    Bonne soirée. 

    4
    Dimanche 15 Août à 10:48

    Ce sont de très jolis piou piou! :D

    5
    Dimanche 15 Août à 17:36

    bonjour Régine

    très beau reportage et de belles photos

    amitié et bonne fin de soirée

    6
    Nath
    Vendredi 10 Septembre à 21:22
    Coucou Régine. Ces passereaux sont un régal au printemps. J'aime beaucoup la première photo, même le fil de clôture ne gâche en rien sa beauté. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :