• Coucher de soleil à l'Île aux oiseaux

     

    Voici la deuxième partie de notre sortie en bateau dans le lagon de Guadeloupe avec Alex de Passion Bleue Caraïbe. Après avoir pataugé au bord des îlets avec appareil photo et/ou palmes et tuba, la demi-journée se termine à l'Île aux Oiseaux (on n'y accoste pas, le bateau se gare à distance pour ne pas déranger les volatiles). Entièrement recouverte de palétuviers, elle sert de dortoir à de nombreux oiseaux marins. Il y a des Pélicans bruns (Pelecanus occidentalis) que je vous ai déjà présentés ici : Visite du lagon 1er épisode et ici : Les Grands Gosiers, des Frégates superbes, que nous avions déjà observés plusieurs fois en vol mais jamais posées, et toute une collection de hérons blancs plus ou moins grands.

    Voici d'abord les Frégates superbes (Fregata magnificens) : le mâle est entièrement noir, et possède une sorte de poche gonflable rouge vif à la gorge. Cette poche est appelée sac gulaire. Chez la Frégate il est utilisé lors de la parade nuptiale. Nous n'avons pas eu le droit à ce spectacle mais c'était tout de même fabuleux de les voir d'aussi près.

    Frégate superbe - Île aux oiseaux

     

    Frégate superbe - Île aux oiseaux

     

    La femelle Frégate superbe est noire comme le mâle mais sa gorge est blanche. Au dortoir ces grands voiliers des mer cohabitent pacifiquement avec les Hérons - ici un Héron garde-bœufs.

    Frégate superbe - Île aux oiseaux

    Les juvéniles quant à eux sont gris foncé avec la tête blanche. On retrouve ces colorations différentes du mâle, de la femelle et du juvénile chez d'autres espèces de Frégate comme la Frégate du Pacifique. La Frégate superbe est cependant la plus grande de toute (2,4 m d'envergure). La toilette et l'entretien des plumes comme chez tous les oiseaux est une activité vitale. Cependant, contrairement à celui de nombreux oiseaux marin, le plumage de la Frégate n'est pas imperméable. C'est pour cela qu'elle est incapable de nager et qu'elle ne plonge pas, se contentant d'attraper des proies à la surface et derrière les bateaux de pêches.

    Frégate superbe - Île aux oiseaux

     

    Frégate superbe - Île aux oiseaux

     

    Passons maintenant aux Hérons. Ce soir là nous avons eu la chance d'observer 4 espèces de Hérons blancs (enfin sur place on en a vu 3, la 4ème était cachée sur les cartes mémoires). Tout d'abord la plus majestueuse de toute, la Grande Aigrette (Ardea alba), espèce d'aire de répartition mondiale, que l'on observe de plus en plus couramment en métropole. Déjà perchée sur les palétuviers, celle-ci était fort occupée à sa toilette. En plumage inter-nuptial, la Grande Aigrette a le bec jaune et les pattes noires.

    Grande aigrette - Île aux oiseaux

     

    L'espèce que l'on trouve en plus grand nombre sur l'Île aux oiseaux, c'est le Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis), presque deux fois plus petit que la Grand Aigrette. Comme cette dernière, le Héron garde-bœufs s'observe sur tous les continents, même s'il apprécie peu les régions froides, son régime alimentaire étant composé majoritairement d'insectes (alors que la Grande Aigrette consomme des poissons mais aussi des amphibiens, petits mammifères etc.). En plumage inter-nuptial, le bec du Héron garde-bœufs est orange et les pattes sont sombres.

    Héron garde-boeuf - Île aux oiseaux

     

    L'Aigrette neigeuse (Egretta thula) est légèrement plus grande que le Héron garde-bœufs, à peu près de la taille de notre Aigrette garzette. C'est une espèce répandue uniquement sur le continent américain. On la reconnait à son bec et ses pattes noires contrastant avec les lores et les pieds jaunes vifs. Ici, elles sont beaucoup moins nombreuses que les Hérons garde-bœufs.

    Aigrette neigeuse - Île aux oiseaux

     

    Enfin, voici la surprise découverte au retour du voyage : une Aigrette bleue (Egretta caerulea) juvénile. L'Aigrette bleue, qui est aussi une espèce américaine, a un plumage assez particulier : les juvéniles sont entièrement blancs alors que les adultes sont gris-bleu assez sombre avec la tête et le cou tirant sur le violet. On différencie les jeunes Aigrettes bleues des autres Hérons blancs grâce aux plumes grisâtres qui apparaissent sur les ailes, et à la couleur du bec qui est gris avec la pointe noire. C'est une Aigrette de taille moyenne, un peu plus grande que l'Aigrette neigeuse. Les pattes sont verdâtres à tout âge. 

    AIgrette bleue - Île aux oiseaux

     

    Pour en savoir plus, je vous invite à consulter les fiches de ces espèces ici :

     

    Face à l'Île aux oiseaux, se trouve une autre merveille du lagon, l'Îlet blanc. Cet îlet est très jeune, puisqu'il est apparu sous l'action du cyclone Hugo en 1989. A la fin printemps et en été, il est interdit de l'approcher et encore moins d'y débarquer, car une colonie de Sternes vient s'y reproduire (les sternes font leur nid au sol). Le reste de l'année c'est le royaume des Bernard-l’Hermite, qui acceptent de partager leur petit paradis avec les touristes. Ici contrairement à celui croisé au Jardin des colibris (voir Jo, Bernard et les autres ...), ce sont de petits formats.

    Ilet blanc

     

    Bernard l'Hermitte - Îlet blanc

     

    Bernard l’Hermite - Îlet blanc

     

    De retour sur le bateau, Alex nous propose de profiter du coucher de soleil en dégustant son ti-punch maison. L'occasion de partager nos impressions avec nos compagnons d'un après-midi.

    Coucher de soleil à l'Île aux oiseaux

     

    Coucher de soleil à l'Île aux oiseaux

     

    Coucher de soleil à l'Île aux oiseaux

     

    Nous avons passé quelques heures inoubliables sur ce bateau, même si le soleil était un peu timide ce jour là. Pour visiter le Grand-Cul-de-Sac-Marin lors d'un séjour en Guadeloupe, n'hésitez pas à choisir Passion Bleue Caraïbe


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Novembre à 13:23

    Bon jour Régine,
    Et dire qu'à l'époque ou j'ai fait ce voyage, je ne faisais pas de photo animalière, j'étais essentiellement axée sur les paysages et l'urbain.
    Magnifiques tes photos et je craque essentiellement sur les Frégates.
    Bises et bonne journée à toi

    2
    Samedi 25 Novembre à 15:36

    Bonjour Régine,

    Superbe article! J'ai découvert deux nouvelles Aigrettes et ton article est très bien documenté. Je me fais plaisir avec les yeux et je nourris mon cerveau, un vrai plaisir que de te visiter. :-)

    Bises et bon week-end. 

    3
    Samedi 25 Novembre à 17:12

    Bonjour Régine.

    Je ne pensais pas que les frégates étaient si grandes... Tes reportages sont des mines d'or pour découvrir les oiseaux !

    Bonne soirée.

    4
    Samedi 25 Novembre à 17:45

    Coucou Régine,

    Ah j'ai de bons souvenirs en PMT ! Il y a un endroit à Mayotte où lorsque l'océan se retire de gros trous restent plein d'eau au milieu du corail, ce sont de vrais aquariums géants. 

    Les Frégates sont vraiment de très beaux pélagiques même si le savoir-vivre laisse à désirer ;-)) L'anatomie de cet oiseau est surprenant. L'aigrette bleu juvénile me fait penser aux crabiers blancs endémiques de Mada et Mayotte. 

    Ce coucher de soleil avec un ti punch, quoi demander de plus surtout avec tous ces oiseaux. Je note le nom pour la sortie en mer, je suis certaine que ça nous servira.

    Bonne soirée. Je t'embrasse bien.

    5
    Samedi 25 Novembre à 17:52

    Bonjour Régine,
    Un article qui me permet de découvrir les oiseaux
    les frégates juvéniles et la grande aigrette posent admirablement pour la photo lol
    Belle sortie que vous avez fait !
    Merci et bon weekend
    Daniel

    6
    Philippe Debiève
    Samedi 25 Novembre à 18:34

    Whaouw magnifique article Régine !! tes photos sont toujours très bien composées avec ces différents oiseaux dans leur milieu mais aussi tous les renseignements/descriptifs que tu apportes, merci beaucoup. Excellente continuation.

    7
    Samedi 25 Novembre à 19:28

    Je viens de passer un très agréable moment sur ton blog. Tes photos sont magnifiques et j'apprends pas mal de choses sur les oiseaux que tu as pu admirer. Un grand merci pour ce beau partage Régine.

    Bonne fin de semaine et à bientôt.

    8
    Mardi 28 Novembre à 12:38

    Bonjour Régine, ce sont de grands oiseaux les frégates je ne connaissais pas du tout.

    La grande Aigrette blanche en train de faire sa toilette est splendide. J'ai admiré aussi les autres oiseaux.

    Pardon pour le blog sur Alger je me suis trompée...

    Bon début de semaine et à tout bientôt

    chatou

    9
    Mercredi 29 Novembre à 10:13

    BONJOUR RÉGINE

    Merci de ta visite et de ton petit mot bien gentil

    tes photos sont bien belles elles aussi et surtout très bien documentées c ' est un plaisir de venir chez toi

    (je prend un abonnement (rire) je reviendrais

    si tu veux voir des photos de nichoir de pélicans vas sur mon blog dans Sénégal ....surprise

    la Guadeloupe j'ai beaucoup aimé  mais trop cher pour moi ?

    BONNE JOURNÉE BISES

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :