• Born in the USA

     

    J'ai emprunté le titre de cet article à la célèbre chanson de Bruce Springsteen "Born in the USA", tout un symbole pour vous présenter l'oiseau national des Etats-Unis depuis 1782, le Pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus). Ce rapace majestueux, improprement appelé Aigle à tête blanche, ne fit pas l'unanimité au début de l'histoire de l'Union : le savant Benjamin Franklin critiqua ce choix et lui aurait préféré le Dindon sauvage, qui représentait mieux selon lui les Américains : vaniteux et un peu ridicule (ça aurait cadré avec le président actuel), mais courageux et respectable, alors que le Pygargue était considéré comme un oiseau paresseux et de mauvaise moralité, car il dérobait ses prises au Balbuzard sans se fatiguer à pêcher ...

    C'est certainement cette paresse qui conduit les couples de Pygargues à tête blanche à construire les nids les plus volumineux de toute l'Amérique du Nord, 4 mètres de haut pour 2,5 mètres de large et un poids de près d'une tonne. Un nid que nous avons pu voir au bord d'une voie rapide au sud du Montana, sans pouvoir le photographier. Le Pygargue est en fin de compte plus rare et plus timide que le Balbuzard pêcheur, c'est seulement ici sur la Going-to-the-Sun road que nous aurons l'opportunité de le photographier, même si son aire de répartition couvre toute l'Amérique du Nord. Aperçu de loin depuis la route, nous avons pris un chemin de terre menant à un parking enherbé, et avons pu l’approcher d'un peu plus près.

    Born in the USA

     

    Born in the USA

     

    Plus loin, cette fois au bord de la route, une troupe de Jaseurs d'Amérique (Bombycilla cedrorum) nous invite à une nouvelle halte. Ces oiseaux bruyants et très amusants nous consolent de ne jamais avoir encore croisé leur cousin le Jaseur boréal qui descend jusqu'à chez nous certains hivers.

    Born in the USA

     

    Born in the USA

     

    Born in the USA

     

    Born in the USA

     

    Born in the USA

     

    Nous faisons une dernière pause au village de Saint Mary pour photographier 2 oiseaux communs. Le premier est un Goéland à bec cerclé (Larus delawarensis), proche de notre Goéland cendré. Ce petit goéland est commun en Amérique du Nord : il niche au Canada et au nord des Etats-Unis, et passe l'hiver plus au sud, jusqu'au Mexique et aux Antilles. On le trouve autant à l'intérieur des terres qu'en bord de mer. Comme beaucoup de mouettes et goéland, son régime alimentaire est très éclectique. De ce fait il s'adapte bien aux milieux occupés par l'homme, où il profite des déchets divers laissés par nos activités.

    Born in the USA

     

    Born in the USA

     

    Le deuxième oiseau est une Pie d'Amérique (Pica hudsonia), très semblable à notre Pie bavarde, dont elle est parfois considérée comme une sous-espèce. On trouve la Pie d'Amérique des îles Aléoutiennes au centre des Etats-Unis. En Californie elle est remplacée par la beaucoup plus rare Pie à bec jaune.

    Born in the USA

     

    Je vous donne rendez-vous prochainement pour la suite de nos découvertes au Parc National de Glacier, un peu plus au nord... Faites attention à vous, courage pour la suite du confinement.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Avril à 08:58

    bonjour Régine

    ouais, superbes les pygargues et les jaseurs, très beaux et je ne connaissais pas....bravo

    bonne journée, bises, maurice

    2
    Dimanche 26 Avril à 17:26

    Plein les yeux encore avec cette publication !! qui ne rêve pas de rencontrer, voire de photographier ce rapace ? tu l'a fait en milieu naturel, en ajoutant de la qualité à tes clichés, le piqué et les couleurs sont top. Ce qui est désolant c'est que peu de visiteurs laissent une trace de leur passage ici... bise Régine.

      • Mardi 28 Avril à 19:13

        Oui c'est assez calme les blogs en ce moment. Soit les gens dépriment, et les relations uniquement virtuelles ne suffisent pas à leur besoin de contact humain, soit il préfère juste lire, regarder et voyager en pensée et n'ont rien à rajouter ... Bises.

    3
    Lundi 27 Avril à 22:15

    Coucou Régine,

    Merci pour ce majestueux rapace. On ne prête plus beaucoup attention à ce magnifique emblème de nos jours, en tout cas on se moque bien de savoir comment son environnement évolue. Pour son nid je repense à l'Ombrette africaine qui pour sa taille fait un nid surdimensionné, à quelque chose près les même dimensions que celui du Pygargue. Pour le poids je ne sais pas mais il est dit qu'un humain peut tenir debout sans qu'il s'écroule. 

    Je me souviens de tes photos des jaseurs, ces oiseaux sont superbes. C'est une rencontre qui donne le sourire. 

    Bises

    4
    Vendredi 1er Mai à 10:10

    Je me demande qui peut bien être ce "président actuel" auquel le dindon sauvage, "ridicule" et "un peu vaniteux", irait si bien ?... ;-)  Il est vrai que le pygargue à tête blanche, ça vous classe autrement un individu ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :