• À Amsterdam, même les Étourneaux font du vélo

     

    Avant de retourner dans les îles (les Seychelles et bientôt une nouvelle destination, si vous êtes impatient de savoir laquelle il y a des indices sur la page Facebook du Pigeon migrateur), je vous propose une escapade à Amsterdam. On n'y va pas forcément pour les oiseaux, mais comme toutes les villes Amsterdam nous réserve son petit lot de surprises. Les photos ont été prises lors d'un week-end de février 2014.

    Grâce aux canaux qui parcourent la ville et à la proximité de la mer, les oiseaux d'eau sont nombreux. Un petit tour en bateau vous permettra de mieux comprendre la géographie de la capitale des Pays-Bas et de faire de jolies observations tout en améliorant vos connaissances sur l'histoire de la ville. Plusieurs compagnies de bateaux proposent des circuits commentés, depuis les embarcadères situés devant la gare centrale.

    Les principales espèces que nous avons observées sur les canaux et dans le port sont le Grèbe huppé (Podiceps cristatus), le Goéland argenté (Larus argentatus), le Goéland marin (Larus marinus) et la Foulque macroule (Fulica atra)

    Grèbe huppé - Amsterdam

     Grèbe huppé en plumage internuptial. Début février certains individus commencent à revêtir le plumage nuptial mais ce n'est pas encore le cas de celui-ci.

     

    Goéland argenté - Amsterdam

    Goélands argentés posés sur un toit : on reconnaît un adulte et un immature, probablement né l'été précédent (chez les grands goélands tels que le Goéland argenté, le plumage adulte n'est acquis qu'au bout de 4 ans).

     

    Goéland marin - Amsterdam

    Goéland marin adulte, que l'on ne peut observer qu'en bord de mer. Ici, dans le port d'Amsterdam. 

     

    Foulque macroule - Amsterdam

     Foulque macroule. Elles sont partout, sur le moindre petit canal.

     

    Au Pays-Bas, lorsqu'on ne se déplace pas en bateau c'est que l'on est à vélo. C'est quelque chose qui frappe tout de suite dans ces villes du Nord de l'Europe, au climat beaucoup moins ensoleillé que le nôtre : la place du vélo y est prépondérante et l'espace est aménagé en conséquence. Les habitants ne sont pas les seuls à en profiter, nous avons pu observer une troupe d’Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) qui avait pris ses quartiers dans un parking à vélo près de l'arrivée des bateaux. L'occasion de réaliser quelques clichés amusants.

    Etourneau sansonnet - Amsterdam

     

    Etourneau sansonnet - Amsterdam

     

    À Amsterdam, même les Étourneaux font du vélo

     

    Amsterdam se visite bien sûr pour ses musées, en particulier le Rijksmuseum (art classique néerlandais essentiellement), que nous avons visité et beaucoup apprécié, et le musée Van Gogh, dont la file d'attente trop importante a fini par nous décourager.

    Tout près de ces musées, se trouve un des plus grand parc de la ville, le Vondelpark, aménagé à l'anglaise. Ici on rencontre de nombreuses espèces d'oiseaux (passereaux comme le Merle noir ou le Rougegorge familier, Mouettes rieuses, Gallinules poule d'eau, etc.). Je vais m'attarder sur quelques unes d'entres elles.

    Nous avons observé trois espèce de Corvidés : le Geai des Chênes, le Choucas des tours et la Pie Bavarde (Pica pica), dont voici un spécimen, qui ramassait de la terre humide, probablement pour tapisser l'intérieur de son nid. Celui-ci est une énorme structure de branchage avec un toit et 2 entrées, à l'intérieur duquel se trouve une coupe de boue tapissée de brindilles et de mousse (source : http://www.oiseaux.net/oiseaux/pie.bavarde.html).

    Pie bavarde - Amsterdam

     

    Alors qu'ils ont quasiment disparu de Paris, à Amsterdam comme à Varsovie (voir Varsovie, paradis des Moineaux friquets) les Choucas des tours (Coloeus monedula) sont très nombreux. Début février ils commencent déjà à rechercher des cavités pour construire leur nid. 

    Choucas des tours - Amsterdam

     

    Choucas des tours - Amsterdam

     

    Choucas des tours - Amsterdam

     

    Choucas des tours - Amsterdam

     

    Cependant depuis quelques années, la concurrence est rude : comme dans beaucoup de grandes villes européennes (Paris, Barcelone, Bruxelles, Athènes, Istanbul etc.), la Perruche à collier (Psittacula krameri) s'est acclimatée à Amsterdam. Et ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour les Choucas car comme eux elle niche dans les cavités des troncs d'arbre. Cependant ce n'est pas la Perruche à collier qui a chassé le Choucas des tours de Paris, celui-ci avait déjà pratiquement quitté notre capitale lorsque les premières perruches ont niché dans les parcs parisiens (en 2008 à Montsouris).

    cPerruche à collier - Amsterdam

     

    Perruche à collier - Amsterdam

     

    Une autre espèce exotique que l'on rencontre souvent à Amsterdam, c'est l'Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiaca), que ce soit dans les parcs ou sur les canaux. Ce gros oiseau intermédiaire entre l'oie et le canard est facile à reconnaître : son plumage multicolore ne ressemble à aucun autre, et, même de loin, elle donne l'impression d'avoir forcé sur le maquillage. Espèce originaire d'Afrique, elle n'est pas arrivée naturellement en Europe. La population néerlandaise est issue d'individus échappés de captivité et est à l'heure actuelle une des plus importantes d'Europe. C'est pour étudier la dynamique de cette population et la dispersion des individus que les Pays-Bas ont mis en place un programme de baguage lisible de loin (grosses bagues blanches ou colorées, complétées par une bague métallique plus petite).

    Si vous souhaitez en savoir plus sur l'évolution de l'espèce en Europe, j'ai trouvé ce document sur le site de l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) : L’ouette d’Égypte : une espèce exotique en plein essor en France. Après on peut être d'accord ou pas avec la nécessité de "réguler" une espèce dite "invasive" qui n'est chez nous que par la faute de l'homme.

    Ouette d'Egypte - Amsterdam

     

    Ouette d'Egypte

     

    Ouette d'Egypte - Amsterdam

     

    Ouette d'Egypte - Amsterdam

     

    Pour terminer la visite du Vondelpark voici un oiseau d'eau plus local, un Héron cendré (Ardea cinerea), juvénile pour celui-ci. Comme à Paris, cette espèce est devenue très peu farouche dans les parcs urbains néerlandais.

    Héron cendré - Amsterdam

     

    Avant de prendre le Thalys pour rentrer à Paris, je vous propose quelques vues d'Amsterdam, une ville bien agréable pour se promener. 

    Amsterdam

     

    Amsterdam

     

    Amsterdam

    Je vous souhaite de bien profiter de ce début de printemps, et vous dis à bientôt pour d'autres découvertes.  

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Mars à 08:11

    Bon jour Régine,
    Une série de photos très diversifiés, des oiseaux parfois dans des endroits insolites, et une jolie balade matinale que tu viens de m'offrir.
    Montpellier aussi à ses Perruches à collier.
    Merci à toi pour ce sympathique partage.
    Bise et bonne journée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 28 Mars à 09:08

    Bonjour Régine

    ah !! Amsterdam, que je connais bien pour y être allé très très souvent lorsque nous habitions Lille, facile et pas loin !!! tu présentes un beau florilège diversifié d'oiseaux...je n'en ai pas le souvenir, faut dire qu'à l'époque ce n'était pas notre hobby (plutôt les musées). bravo pour cet ensemble !! je suis étonné de voir les perruches à collier..!!

    amitiés, bises, maurice

    3
    Mardi 28 Mars à 23:53

    Bonsoir Régine,

    Ah forcément les héros sont les étourneaux ! J'adore leur bouille et sur les vélos  c'est extra.  Ah, cela me fait drôle de voir des ouettes avec ces grosses bagues, elles qui sont si sauvages chez elles. Tes photos des perruches sont superbes.

    Bonne soirée. Je t'embrasse.

    4
    Mercredi 29 Mars à 13:21

    Bonjour Régine,

    Amsterdam est une ville que je ne connais pas, et tu y a vu une belle panoplie d'oiseaux. J'aime beaucoup l'Etourneau que je n'ai jamais réussi à photographier car toujours vu en vol et en bandes.

    Bonne journée. 

      • Mercredi 29 Mars à 14:13

        Bonjour Caroline, 

        Pour les étourneaux c'est la bonne saison pour essayer de les photographier : en ce moment ils sont en train de faire leur nid dans les cavités des troncs d'arbres. A rechercher dans les jardins et même en ville, et aussi en forêt. Cet oiseau mal aimé est vraiment attachant quand on a la possibilité de l'observer de près.

        Bonne chance

    5
    Samedi 1er Avril à 23:29

    Bonjour Régine
    De beaux clichés d'oiseaux !
    Les étourneaux ont un beau plumage, marrant le choucas dans son trou d'arbre,
    et ce héron cendré que j'adore, j'aime l'observer, je le trouve curieux, sa façon de se poser lol
    Bon dimanche !
    Daniel

    6
    Dimanche 2 Avril à 19:03

    Coucou Régine, Un petit mot pour te dire que j'adore tes dernières photos ! Mets les vite ici ;-) 

    Bonne soirée .

     

      • Dimanche 2 Avril à 19:29

        Merci Nath, j'essaie de faire vite. Après tout on n'a observé qu'une trentaine d'espèce ;-) je ne devrai pas mettre un an avant d'avoir fini le tri. Mais comme j'aime bien faire des articles thématiques, vous aurez le droit à des articles sur les Seychelles en attendant ! Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :