• 15 août 2015 : Offrandes à la Pachamama

     

    Pour notre deuxième jour à Cuzco et dans la vallée sacrée, nous avons prévu une excursion vers des sites assez insolites, qui vont nous montrer des facettes méconnues de la technologie des peuples précolombiens.

    En chemin, nous nous arrêtons pour admirer les paysages grandioses de la Cordillère des Andes, dont on ne se lasse pas.

    Valle sagrado

     

    Au loin, derrière les genêts, un pic enneigé surpasse ses voisins, il dépasse certainement les 6000 m. Peut-être est-ce le Salcantay, une des montagne sacrée des Incas, plus haut sommet de la cordillère de Vilcabamba,  située plein ouest par rapport à notre trajet... On le verra de plus près depuis le site de Moray. 

    Valle sagrado

     

    Un peu plus loin, après avoir passé le village de Chinchero que nous visiterons le lendemain, nous nous arrêtons pour admirer la vallée de l'Urubumba. On distingue au fond la localité de Huaylabamba, une des nombreuses agglomérations qui jalonnent cette vallée très urbanisée, contrastant avec l'habitat clairsemé des zones plus en altitude.

    Valle sagrado

     

    Valle sagrado

     

    Après avoir parcouru un plateau herbeux où paissent divers animaux domestiques, dont un cochon avec ses petits, nous arrivons au site de Moray. Découvert en 1930 après des siècles d'oubli, il est constitué de plusieurs ensembles de terrasses concentriques. Le plus grand d'entre eux a été restauré. Les archéologues s'accordent à penser qu'il s'agit d'un centre agronomique mis au point par les Incas pour simuler les différents climats de leur Empire et sélectionner les variétés de plantes les mieux adaptées aux différentes régions. En effet la température et l'ensoleillement des différentes terrasses varient de manière importante suivant leur orientation et l'étage auquel elles sont situées.

    Moray

     

    Un deuxième labo plus petit et imparfaitement restauré : 

    Moray

     

    Des escaliers de pierre permettaient de parcourir les différentes terrasses. Certains pensent que les inspecteurs des impôts de l'époque étudiaient ici pour déterminer les rendements agricoles des différents régions de l'Empire afin d'ajuster les taxes en conséquences ...

    Moray

     

    Peu d'oiseaux lors de cette visite, à part quelques Bruants chingolo dans les buissons. Par contre on retrouve notre 6000 m enneigé qui veillait déjà sur les expériences agronomiques des Incas il y a plus de 500 ans : 

    Nevado Salcantay

     

    Le deuxième site de la matinée est situé à quelques kilomètres de Moray, il s'agit des Salines de Maras. Les habitants de la région, bien avant les Incas, avaient repéré une source d'eau salée au flanc de la montagne. C'est là qu'ils ont construit petit à petit des bassins en terrasses leur permettant de récolter le sel grâce à l'évaporation. Le flanc de la montagne est recouvert d'une mosaïque de bassins colorés dans les tons ocres. Encore exploitées de nos jours, ces salines étaient une aubaine au temps pré-colombien car la région est éloignée de la mer tant par la distance que par le relief.  

    Salinas de Maras

     

    Salinas de Maras

     

    Salinas de Maras

     

    Salinas de Maras

     

    De retour à Cuzco, nous profitons de l'après-midi pour visiter la cathédrale, consacrée à Notre-Dame-de-l'Assomption, ce qui tombe bien puisque nous sommes le 15 août. L'édifice, construit à l'emplacement du palais de l'Inca Viracocha, est situé sur la Place d'Armes. Une partie des pierres utilisées provient du site de  Sacsayhuamán dont je vous ai parlé dans un précédent article : Cuzco, capitale des Incas. La cathédrale mérite que l'on s'attarde devant chaque chapelle, tableau (de l'école de Cuzco bien sûr), et autres œuvres d'art, dont le maître-autel recouvert d'argent massif et la statue du Christ noir sensé protéger la ville des tremblements de terre. Les 2 églises plus petites qui flanquent la cathédrale valent également le détour (et leur visite est incluse dans le billet).

    Catedral de Cuzco

     

    En sortant de la cathédrale, nous remarquons que l'animation de la Place d'Armes est bien plus importante que le jour précédent. Nous allons avoir la chance d'assister aux festivités du 15 août, fête majeure dans un pays catholique comme le Pérou : les danses folkloriques succèdent aux processions tout autour de la place. La statue de la Vierge Marie est portée jusqu'à la cathédrale sur un baldaquin de bois sculpté et décoré d'offrandes diverses : fleurs, légumes, fruits ... Certainement une tradition remontant aux cultes des divinités pré-hispaniques, peut-être au culte de la Pachamama.  La statue, comme la plupart de celles présentes dans les églises péruviennes, ressemble à une poupée revêtue de somptueux vêtements brodées. 
     

    La pachamama

     

    Ainsi se termine cette deuxième journée à Cuzco. Je vous dis à bientôt pour la suite du voyage, avec à nouveau des oiseaux pour les amateurs d'ornithologie ... 

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Mai 2016 à 08:36

    Très belle série, de superbe paysages et un beau moment d'évasion.
    Bonne journée

    2
    Mercredi 4 Mai 2016 à 19:59

    Bonsoir Régine,

    Je revois avec plaisir quelques photos qu'avais pris mes parents pdt leur voyage là-bas. Mais j'apprécie fortement les commentaires des photos. Les paysages sont très beaux et bien typiques de là-bas. 

    Bonne soirée et à bientôt, j'espère que les nichées sont nombreuses chez vous. Ici nous avons de belles promesses ;-) 

    Je t'embrasse.

    3
    Mercredi 4 Mai 2016 à 20:54

    Un des pays que je rêverai de visiter. Chargé d'une histoire encore bien mystérieuse, il y reste l'âme des ancêtres profondément ancrée dans les racines des habitants.

    Et quel travail phénoménal pour pouvoir cultiver la terre. Merci de nous entraîner dans ce joli voyage.

    4
    Jeudi 5 Mai 2016 à 01:43

    Bonjour.

    C'est fascinant ces civilisations précolombiennes"... En plus, les photos sont magnifiques ; ça fait voyager  smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :